Bilan 2016 sur le développement du Val d'Europe - Partie 3

Article de Jake Sully Voir les commentaires Jeudi 27 octobre 2016 à 19:00

La semaine dernière, nous vous présentions la première et la seconde partie (elle-même coupée en deux) de notre bilan 2016 du développement immobilier du Val d'Europe. Si jusque là, nous avions principalement abordé le Centre Urbain et les Vieux Bourgs historiques, nous avions laissé de côté tout ce qui concernait la destination touristique, en dehors du Centre Commercial et des hôtels du Val de France et du Golf Disney.
Dans cette dernière partie du bilan 2016 du développement immobilier du Val d'Europe, nous vous proposons donc de revenir à ce qui fait le cœur du développement de ce secteur de Marne-la-Vallée, à savoir Disneyland Paris, ainsi que tout ce qui gravite autour en rapport avec le centre touristique.


Disneyland Paris, destination touristique du Val d'Europe

1987-2017. D'ici quelques mois, nous célébrerons, outre le 25ème anniversaire de Disneyland Paris, les 30 ans de la Convention pour la Création et l'Exploitation d'Euro Disneyland en France, liant l'Etat français et The Walt Disney Company. Pour retrouver l'ensemble de l'historique de cette aventure, nous vous renvoyons vers notre dossier traitant de ce sujet, ainsi que vers l'article traitant du 8ème Avenant à la Convention, signé en 2010, et qui se caractérise par la mise en place de la 4ème Phase de Développement du secteur, signée elle en 2014, entre l'aménageur public EPA France, et l'aménageur privé Euro Disney.
À ce jour, la destination touristique, c'est principalement quatre Zones d'Aménagement Concerté (ZAC) actives : la ZAC du Parc et du Centre Touristique, la ZAC des Studios et des Congrès, la ZAC du Bois de Citry (Ranch Davy Crocket), et la ZAC des Villages Nature. À Cela, s’ajoutent deux secteurs à aménager qui ne sont pas encore zonés de façon précise, mais dont la vocation sera majoritairement touristique : la Zone de l’Erable, et la Zone des Villages Nature Est. Le tout s’étend sur une superficie totale de 1110 hectares consacrés uniquement au loisir, soit la moitié de la superficie du périmètre conventionné, ou bien encore 1/10ème de la surface de Paris. Et cela, sans compter la ZAC des Deux Golfs sur laquelle est établi, depuis l’origine de la destination touristique, le fameux Golf Disney.

Image



Trente années d’existence administrative, et bientôt 25 ans d’exploitation, cela représente un certain temps pour une telle infrastructure comme Disneyland Paris. En raison des divers problèmes financiers du Groupe exploitant le complexe touristique, un certain nombre d’équipements souffrait d’un manque flagrant d’entretien ou de modernisation.
Mais depuis 2010, la donne change petit à petit, à commencer par la mise en place du programme de rénovation des hôtels. Certains établissements, comme le Newport Bay Club, ont ainsi vécu une véritable renaissance ces dernières années. Déjà quatre hôtels, ainsi que le Ranch Davy Crockett, ont profité ou profitent à ce jour de ce programme. D’ici 3 à 4 ans, celui-ci sera achevé, avec la remise à niveau des deux derniers hôtels, l’Hotel New-York et le Disneyland Hotel.
La remise à niveau des installations, elle, se fait également dans les parcs, et notamment dans l’historique Parc Disneyland. L’année dernière, la Direction d’Euro Disney annonçait la mise en place d’un « programme de réenchantement de la Magie », prévoyant la rénovation poussée et/ou la modernisation de certaines attractions phares de la destination, comme It’s A Small World, Big Thunder Mountain, Star Tours, ou bien encore Pirates of the Caribbean. Bien que ce programme ne s’achèvera qu’après le lancement de l’anniversaire, en juillet 2017 précisément, un second est déjà en préparation, afin de s’occuper des attractions qui n’ont pu en bénéficier jusque-là.

Image Image
Image
Image Image



En parlant des 25 ans de Disneyland Paris, une première partie du programme des festivités a récemment été dévoilée. Côté attractions, vous pourrez donc retrouver la nouvelle version de Star Tours – l’Aventure Continue, qui introduira les voyages alternatifs, offrant ainsi la possibilité de vivre plus de 100 expériences différentes. Juste à côté, Space Mountain s’apprête à perdre sa Mission 2, pour nous mener là aussi vers « une galaxie lointaine, très lointaine… » via la rethématisation Hyperspace Mountain. Enfin, les plus aventureux pourront enfin retrouver le Capitaine Jack Sparrow, ainsi que d’autres personnages des films, à l’intérieur même de l’attraction Pirates of the Caribbean.
Au niveau des spectacles, les 25 ans seront marqués par l’arrivée d’une nouvelle parade en remplacement de l’actuelle Magie Disney en Parade, avec la Disney Stars On Parade. Sur Central Plaza, Mickey présente : « Joyeux Anniversaire Disneyland Paris » vous donnera rendez-vous pour une grande cérémonie d’anniversaire à célébrer chaque jour de l’année, dans le style de la Garden Party de Dingo. Un peu plus loin, au Théâtre du Château, L’ Étincelante Valse des Princesses vous permettra de danser avec vos héroïnes, à l'image du spectacle existant déjà pour la saison de Noël; tandis qu'à Frontierland, La Forêt de l'Enchantement reprendra possession du Chaparral Theater dans le courant de l'année. Enfin, à la nuit tombée, Disney Dreams! laissera place à Disney Illumination, avec Mickey comme maître de cérémonie, et des tableaux de Star Wars, Pirates des Caraïbes, La Reine des Neiges, ou bien encore la version live de La Belle & la Bête.
Bien entendu, nous vous tiendrons informés des différentes nouvelles concernant ces nouveautés, toujours à travers nos Gazettes et nos reportages particuliers.

Image
Image Image
Image
Image Image
Image




La ZAC du Parc et du Centre Touristique

Elle est la ZAC historique de Val d’Europe et de la destination touristique. Établie depuis les origines du projet sur 368 hectares sur les communes de Chessy et Coupvray, la ZAC du Parc et du Centre Touristique regroupe le Parc Disneyland, la majeure partie des backstages du complexe, le Disney Village, six des sept Hôtels Disney, le parking visiteur, mais également le pôle d’échanges RER/TGV/Bus de Marne-la-Vallée Chessy, premier hub TGV de France en dehors de Paris intra-muros.
Si l’essentiel de la ZAC est à ce jour développé, il reste encore de grandes poches à aménager, notamment du côté du secteur dit des « Trois Petits Bois », où trois nouveaux Hôtels Disney devraient voir le jour à plus ou moins long terme… mais nous y reviendrons un peu plus loin. Nos Gazettes faisant déjà la part belle aux développements à l’intérieur des parcs, nous allons ici nous concentrer sur ce qui se fait autour, mais concernant directement la destination touristique

Image



Ainsi, un premier arrêt au niveau de la gare routière nord de Marne-la-Vallée Chessy s’impose. Si en début d’année, nous avons assisté au remodelage du parking dépose-minute de la gare, ainsi qu’à la modification de l’accès à la gare routière, l’extension de celle-ci à proprement parler n’a pas encore commencé. Cela ne devrait cependant plus tarder, et le chantier devrait reprendre début 2017, afin que le doublement de la gare routière soit complet dans le courant du premier semestre 2017, date d’ouverture des Villages Nature, qui nécessiteront de nouveaux postes à quai pour leurs navettes. Un nouveau bâtiment de repos des conducteurs de bus est également prévu au nord du futur quai central de la gare, tandis qu’au sud de ce même îlot, un parking à vélos sécurisé Véligo devrait voir le jour à la même période.

Image Image
Image
Image Image
Image



Pour permettre la mise en œuvre des travaux sur la gare routière nord, une première tranche de travaux pour la création de la gare routière sud devrait débuter d’ici quelques semaines, par une modification du giratoire présent au bout de l’avenue Paul Séramy, afin d’y créer des postes à quai pour un certain nombre de lignes de bus du secteur, qui vont ainsi voir leur terminus déplacé au sud. La livraison de cette première tranche est programmée d’ici à la fin de l’année.
La gare routière sud définitive prendra place en parallèle du parking Indigo (ex-Vinci) du Disney Village, et comprendra également un bâtiment de repos pour les chauffeurs, ainsi qu’un parking à vélos Véligo attenant à ce bâtiment. Sa création devrait intervenir dans la seconde moitié de l’année 2017, afin de coller au calendrier de mise en service du nouvel accès sud à la gare RER.

Image Image
Image Image
Image
Image Image



Annoncé et espéré depuis la mise en place de la sécurisation de l’esplanade François Truffaut, l’accès Sud à la gare RER de Marne-la-Vallée Chessy devrait voir le jour d’ici à fin 2017, le permis de construire étant en instruction par les services de l’État. Contrairement au projet initialement prévu en 2014 lors de la signature de la Phase IV de développement du Val d’Europe, l’option d’un nouveau bâtiment provisoire a été écartée par la RATP, au profit d’une simple bouche d’accès, arrivant directement en limite du périmètre sécurisé Disney, la ligne de contrôle se faisant non plus en surface, mais directement sur le quai, à l’image de certaines stations de métro à Paris. C’est donc sous la dalle que s’effectuera le plus gros des travaux.
Si l’option retenue semble minimaliste, elle paraît cependant logique pour le développement à terme de la destination, puisqu’un bâtiment, extension du Disney Village, devrait à terme voir le jour sur la parcelle où débouchera ce nouvel accès.

Image



Outre la facilitation de l’accès RER aux riverains, cette nouvelle sortie devrait également accroître l’afflux de clients pour les deux nouveaux restaurants du Disney Village, en cours d’aménagement dans le rez-de-chaussée du bâtiment de la salle IMAX du cinéma Gaumont. Autrefois occupé par la salle de jeu Nex, c’est l’enseigne de restauration VaPiano qui débutera la redynamisation de ce coin abandonné du Disney Village, et cela dès la fin de cette année 2016. Elle sera suivie quelques semaines plus tard, début 2017, par l’ouverture du second restaurant Five Guys de France, la chaîne de fast food préférée de Barack Obama.

Image Image
Image
Image Image
Image



Après cette incartade culinaire, nous reprenons le chemin des transports, mais cette fois côté coulisses. En effet, le chantier d’agrandissement de l’arrière-gare de Marne-la-Vallée Chessy vient juste de débuter. Pour rappel, cette première phase permettra la création de 8 nouvelles voies de garage pour unités doubles, par prolongation de l’actuelle arrière-gare, afin d’absorber plus facilement le trafic à la pointe, et augmenter l’offre de desserte entre Torcy et Marne-la-Vallée Chessy. La seconde phase verra quant à elle la réorganisation complète de l’arrière-gare, avec les 8 voies de garage non plus en lignes (2x4 voies de garage) mais en parallèles (1x8 voies de garage), avec création d’une machine à laver les trains, et d’un local de service RATP pour les conducteurs et mécaniciens de la ligne A.

Image
Image
Image Image
Image



Cette extension de l’arrière-gare prendra notamment place sur une partie du parking nord de Disneyland Paris, réservé aux employés travaillant sur le parc. Afin de conserver le même nombre de places de stationnement, la solution la plus simple et la moins onéreuse pour les financeurs publics, consistait à déplacer la piste d’entraînement du stunt show, afin de récupérer cet espace pour y reloger le stationnement perdu par l'agrandissement de l'arrière-gare RER. Les cascadeurs vont donc prochainement pouvoir bénéficier d’une toute nouvelle piste d’entraînement, située entre les Walt Disney Studios et les backstages généraux des parcs. Contrairement à l’actuelle piste, la nouvelle sera permanente et bien protégée derrière d’imposants merlons paysagers, afin de réduire l’impact sonore sur le voisinage.

Image
Image Image
Image
Image



Cette rationalisation des coulisses des parcs passe également par la construction d’un tout nouveau bâtiment, entièrement consacré à la division spectacle de Disneyland Paris, le bâtiment Nala. Située dans la partie nord des backstages, cette nouvelle installation prendra place à côté du bâtiment Simba, qui est le siège des parades. Ce nouvel espace sera composé de l’atelier de couture du parc et de sa réserve de costumes, d’une laverie, de plusieurs salles de répétitions pour les artistes, de grands vestiaires, d’espaces de maquillage, d’une cafétéria, et d’un pôle de bureaux lié à la division spectacle. Une fois construit, le bâtiment Nala devrait ainsi permettre le regroupement des différents services de la division spectacle en un seul lieu, libérant ainsi de l’espace en coulisses, afin d’y mener d’autres projets. Entamés depuis cet été, les travaux de ce nouveau bâtiment ont commencé par le remodelage du merlon paysagé, afin de libérer la surface nécessaire au sol pour son édification, nécessitant le déboisement provisoire de l'aménagement permettant d'isoler le parc du quartier voisin de l'Aqueduc à Chessy.

Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image



Après ce passage en coulisses, et avoir évoqué les projets lancés ou bien avancés, passons à l’avenir. Dans ce qui suit, nous allons vous vendre un peu de rêve. Toutefois, les dates que nous allons vous indiquer ici sont à prendre avec certaines précautions, du fait de la mauvaise santé économique du groupe Euro Disney ces dernières années. Il est très probable que le calendrier évoqué ne soit pas tenu, et que certains des projets soient repoussés très loin dans le temps. Nous avions d'ailleurs déjà évoqué une partie de ces projets il y a un peu plus de cinq ans.

Commençons par prendre la direction des Hôtels Disney, afin d’évoquer avec vous les développements à venir très prochainement. Comme nous vous le disions un peu plus haut, l’urbanisation de la ZAC du Parc et du Centre Touristique est quasiment achevée, à l’exception notable du secteur dit des « Trois Petits Bois ». Situés entre le boulevard du parc et l’avenue Robert Schuman, trois nouveaux hôtels Disney devraient voir le jour, respectivement en face du Santa Fe, du Sequoia Lodge, et du Newport Bay Club. Si pour ces deux derniers hôtels, il faudra attendre une phase de développement ultérieure à 2024, l’hôtel le plus au nord de cette zone devrait voir le jour entre fin 2017 et fin 2019. Composé initialement de 750 chambres, avec possibilité de s’agrandir de 400 chambres supplémentaires, cet hôtel d’entrée de gamme devrait reprendre le concept des « All-Star » de Walt Disney World, avec un bâtiment central et des bâtiments satellites, le tout sur un maximum de quatre niveaux.

Image
Image Image
Image



Si du côté du Lac Disney, il faudra là aussi attendre l’après 2024 pour espérer voir débarquer le dernier hôtel permettant de fermer l’urbanisation autour du bassin central, il n’en est cependant pas de même pour l’agrandissement tant attendu du Disney Village. Programmé entre 2017 et 2019 lui aussi, ce doublement de la surface de la zone commerciale et récréative de Disneyland Paris devrait se localiser à l’emplacement de l’ancien chapiteau du spectacle Crescend’O, et d’une partie du parking du personnel du Disney Village. Nous devrions y retrouver des boutiques et des restaurants, à l’image de ce qui se fait là aussi à Walt Disney World avec Disney Spring, avec un petit côté Down Town Disney de Disneyland Resort, vu que cette extension sera plus tard surplombée par le dernier hôtel Disney. La prolongation du Disney Village débouchera également sur l’Avenue Séramy, permettant ainsi de lier les restaurants VaPiano et Five Guys à l’ensemble de la zone commerciale de Disney.

Image
Image Image




La ZAC des Studios et des Congrès

L’autre zone d’aménagement majeure existante de la destination touristique, c’est bien entendu la ZAC des Studios et des Congrès. Comme son nom l’indique, c’est le secteur qui accueille déjà le Parc Walt Disney Studios, et qui verra arriver à terme, le futur centre des congrès du Val d’Europe. Comme nous l’avions vu dans la première partie du bilan 2016, la zone sud de la ZAC, autrefois destinée à accueillir de véritables studios de cinéma, fait partie intégrante du Centre Urbain du Val d’Europe, tandis que la partie nord, que nous allons ici évoquer, fait elle partie de la destination touristique, un merlon paysager permettant de bien délimiter ces deux fonctions de la ZAC.
D’une superficie de 148 hectares, la ZAC des Studios et des Congrès s’étend très majoritairement sur Chessy, et légèrement sur Coupvray à l’extrême est de la ZAC.

Image



Nous allons débuter par la composante « congrès » de la ZAC. Devant prendre place dans le Triangle de Bellesmes, entre les avenues Paul Séramy, Hergé, et le faisceau ferroviaire, le Centre des Congrès sera une structure plus grande que le pavillon 1 du parc des expositions de la porte de Versailles à Paris. Elle sera réalisée au centre du triangle. Composé de deux ailes, le Centre des Congrès sera construit en deux phases : une première allant de 2016 à 2018, et une seconde de 2022 à 2024. Comme vous pouvez le constater, nous sommes déjà en retard sur le calendrier de réalisation de cet équipement, qui était déjà programmé depuis la troisième phase de développement du Val d’Europe dans les années 2000.
À la pointe Sud-Est, c’est le parking du centre de congrès qui sera créé ; tandis qu’à la pointe nord, un hôtel partenaire de 790 à 900 chambre sera construit, directement en relation avec le bâtiment du centre de congrès. Le rez-de-chaussée de l’hôtel, donnant sur l’avenue Paul Séramy, devrait également accueillir des cellules commerciales, entrant dans le cadre de l’extension du Disney Village sur cet axe. Enfin, dans le cadre de la seconde phase de construction du Centre des Congrès, un second hôtel verra le jour, cette fois à la pointe sud-ouest du Triangle de Bellesmes.
Comme pour la partie habitat de la ZAC des Studios et des Congrès, les bâtiments du Centre de Congrès et de ses hôtels seront de style Art Déco. Cet aménagement demandera également une importante réorganisation de l’avenue Paul Séramy, en piétonisant notamment cette dernière sur une bonne moitié de son linéaire; seuls les véhicules du futur TSCP (Transport en Commun en Site Propre) Esbly -Val d’Europe, via Marne-la-Vallée Chessy, ainsi que ceux des livraisons éventuelles, seront autorisés à circuler dans la zone.

Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image



Si côté « Centre des Congrès », le calendrier sera loin d’être respecté, il n’en est pour le moment pas de même pour l’extension des Walt Disney Studios, prévue entre 2022 et 2024. Mais celle-ci est toutefois optionnelle, et dépendra de la performance économique du groupe Euro Disney, ou de la volonté de sa maison-mère. Cette extension se décompose en trois parties.
La première correspond à l’extension à proprement parler du parc Walt Disney Studios, entre la limite actuelle du parc, et le merlon paysager délimitant les quartiers d’habitations de la ZAC des Studios et des Congrès.
La seconde partie, située au sud-est de la première le long de l’avenue Hergé, du faisceau ferroviaire, et du merlon paysager, accueillera le futur hôtel des Walt Disney Studios, d’une capacité de 500 chambres. Toutefois, la réalisation de ce nouvel établissement est conditionnée par l’impossibilité technique de pouvoir réaliser une extension de l’aile nord-est du Disneyland Hotel, sur l’actuel parking PMR/SAP de Disneyland Paris.
Enfin, la troisième partie, située au sud-ouest de la première jusqu’au boulevard du Grand Fossé (la route circulaire entourant la majeure partie de la destination touristique et le cœur du Centre urbain du Val d’Europe) sera une prolongation de la zone des backstages des parcs Disney. Un bout de cette partie est d’ailleurs déjà aménagé, puisqu’il concerne la création de la nouvelle piste d'entrainement des cascadeurs du stunt show, dont nous vous parlions plus haut.

Image
Image Image




La Zone de l’Érable

Pour continuer et finir le rêve, direction la Zone de l’Erable, située entre le boulevard du parc et le boulevard de l’Europe. D’une surface de 141 hectares, à cheval entre Serris, Coupvray, Magny-le-Hongre et Bailly-Romainvilliers, c’est la zone qui devrait voir l’émergence de l’hypothétique 3ème parc sur les 2/3 de sa partie sud, ainsi que de trois Hôtels Disney supplémentaires dans le tiers restant de sa partie nord, pour un total de 2700 chambres supplémentaires. En terme de superficie à terme, ce troisième parc serait le plus grand du complexe touristique, avec 15 hectares de plus que les Walt Disney Studios dans le version étendue, et 8,5 hectares supplémentaires par rapport au Parc Disneyland.
Il faudra cependant être patients pour voir sortir ce nouveau parc Disney de terre, car celui-ci n’est à ce jour pas programmé pour la phase actuelle de développement, et il a peu de chance de l’être également pour la suivante. De plus, les terrains du 3ème parc étant classés en zone 2AU au PLUi du Val d’Europe, une révision préalable de ce dernier sera obligatoire avant d’espérer pouvoir le voir sortir de terre. Autant vous dire que, contrairement aux projets de nouvelles attractions pour les deux parcs existants, nous verrons venir bien en amont l’émergence de ce nouveau pôle touristique.

Image
Image Image




La ZAC des Villages Nature

Après ces quelques projets à venir, revenons à des choses plus tangibles et actuelles. Et pour cela, nous nous éloignons du cœur de la destination touristique, pour gagner la nouvelle polarité touristique en cours de réalisation au sud du Val d’Europe et de l’Autoroute A4. Il est ici question des Villages Nature. C’est durant les années 2000 qu’émerge ce projet de centre de villégiature, porté à la fois par Euro Disney et Pierre & Vacances, le propriétaire et créateur du concept Center Park. C’est principalement l’aboutissement de ce projet qui mènera au 8ème avenant à la Convention de 1987, car il impliquait l’élargissement du périmètre d’intervention de l’aménageur privé Euro Disney, sur des communes extérieures au Val d’Europe, à savoir ici Coutevroult, et essentiellement Villeneuve-le-Comte.
Afin que les Villages Nature puissent sortir de terre, une nouvelle zone d’aménagement a donc du être créée, la ZAC des Villages Nature, tout simplement. S’étendant sur une superficie initiale de 252 hectares, avec une réserve foncière de 193 hectares supplémentaires non encore zonée pour la réalisation des phases ultérieures de développement, Villages Nature se veut être la première destination éco-touristique de masse.

Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image



À ce jour, le chantier des Villages Nature est entré dans la dernière ligne droite. En effet, la livraison du complexe d’éco-tourisme est programmée pour la mi-2017. Les différents cottages sont déjà achevés, et il devrait en être bientôt de même pour les appartements de la promenade du lac. C’est essentiellement autour des infrastructures de loisirs que se déroule le gros des travaux, notamment du côté de la ferme pédagogique, et surtout au niveau de l’Aqualagon, futur plus grand parc aquatique couvert d’Europe.
Cela bouge également à l’extérieur des Villages Nature, avec le chantier de création de l’accès principal au complexe depuis la sortie 14, qui lui n’aboutira qu’en 2018, soit un an après l’ouverture du centre de villégiature. Même constat au niveau des réseaux, avec la création du réseau de chaleur reliant le forage géothermique des Villages Nature, à la chaufferie centrale de Disneyland Paris, qui avance à petit pas.
Du côté des tarifs d'accès aux Villages Nature (hors résidence), comptez environ 50 € la journée, et 25 € l'après-midi afin de pouvoir profiter des différentes activités du complexe (dont l’aqualagon). Pour ceux désirant passer un véritable séjour, comptez environ 200 € / jour / personne. Bien entendu, ce tarif n'inclura pas les repas.
Enfin, nous l’avons appris la semaine dernière, c’est Center Park qui assurera la gestion et la commercialisation grand public de la destination Villages Nature. Faut-il donc s’attendre à voir apparaître le célèbre nom de la marque en lieu et place de celui de la coentreprise créée par Euro Disney et Pierre & Vacances ? Nous le saurons bien assez tôt.

Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image




Notre tour des différents chantiers et projets concernant la destination touristique achève notre bilan 2016 sur le développement immobilier du Val d’Europe. Rendez-vous l’année prochaine pour un prochain bilan tout aussi complet, où nous espérons que certains projets ici évoqués se seront un peu plus concrétisés. Bien entendu, nous vous retrouverons de façon régulière jusque-là, grâce à nos Gazettes et nos articles dédiés. Mais d’ici là, vous pouvez déjà réagir à cette dernière partie sur notre forum, et venir débattre avec nous de l’avenir de Disneyland Paris.


Article : Jake Sully
Relecture : La Veuve Noire
Photos : Jake Sully, Val d'Europe Agglomération, Euro Disney SCA, Villages Nature, RATP
Cartes: Jake Sully, Google Earth, EPA France, Walt Disney Imaginering, Villages Nature, RATP

Vous aimez cet article ?



Suivez nous sur Facebook !



Sur nos forums

http://www.disneygazette.fr/forum/download/file.php?avatar=old-dlrp-fr/1372853951447b2e3865908.jpg

Alex1928

vendredi 21 juillet à 00:06

[quote="Jake Sully"] Je m'auto-cite... car visiblement les tests de mapping ont commencé ce soir ;-) :mrgreen:[/quote] Je confirme. Je suis juste devant le parc ^^ .


http://www.disneygazette.fr/forum/download/file.php?avatar=2689_1281968964.jpg

Maggie Simpson

vendredi 21 juillet à 00:43

L'effet TWDC, s'il y a effet TWDC, va pas se faire ressentir tout de suite. Ah si, CinéMagique a fermé. :bizar


Catégories

Au hasard :

  • Mickey & le Magicien ensorcelle l'Animagique Theater
  • La Gazette : Le Nautilus sort de l'eau!
  • La Gazette : Fantasyland découvre ses pavés!
  • Disneyland Paris, 25 ans de Rêves et de Cauchemars... 4/11
  •  Histoire(s) d'Ambassadeurs Partie 4 - Ambassadeurs dans le Monde Disney et des 10ans des Studios
  • Retour sur le Pin Event
D'autres articles en cliquant ici !