2016 : La rétrospective de Disneyland Paris

Les articles de la Gazette avec les reportages au cœur de Disneyland Paris mais aussi toute l'actualité Disney au cinéma, dans les parcs étrangers ou près de chez vous !

2016 : La rétrospective de Disneyland Paris

Message non lupar Jake Sully » 10 Jan 2017, 19:39

Une année vient de s'achever, et une nouvelle commence juste. Cependant, avant d'aller plus en profondeur dans ce que nous réserve 2017, année du 25ème anniversaire, il est temps de faire notre traditionnel bilan de l'année qui vient juste de s'écouler. Nous vous offrons donc une rétrospective de l'ensemble de l'actualité Disneyland Paris pour l'année 2016.
Cette année aura principalement été marquée par la poursuite du grand plan de réhabilitation annoncé en juin 2015, et devant ainsi permettre à plusieurs attractions majeures du Parc Disneyland, une remise à niveau générale pour une fiabilisation de fonctionnement et une amélioration de l'expérience visiteur. À cela s'ajoutent également des modernisations et changements aux Walt Disney Studios, ainsi que la poursuite du plan de rénovation des Hôtels Disney, entamé depuis 2011.

Image


À la manière d’une Gazette, commençons ce bilan de l’année 2016 par un arrêt dans les Fantasia Gardens. Si 2015 avait vu la rénovation de toute la partie nord-est des jardins, 2016 aura été l'année de la réhabilitation de la partie centrale, où se trouvent le bassin d’agrément et les pavés autrefois nominatifs. De janvier à juillet, une bonne partie de l'accès au parc était donc bloquée par d'imposantes palissades, qui avaient revêtu pour une fois une légère thématisation sous forme de jeux d'ombre. Malgré la disparition des pavés nominatifs, le résultat de la rénovation est tout simplement magnifique, avec un bassin central qui retrouve enfin de la vie, aussi bien de jour que de nuit.

Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image

Image Image
Image
Image Image


Les travaux ne sont toutefois pas encore vraiment achevés, puisqu’il reste encore, à ce jour, à achever la réhabilitation des sols et bordures de la partie sud-ouest des jardins, chose qui devrait être effective pour le début des festivités du 25ème anniversaire de la destination.

Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image


Passons les grilles du parc, et profitons de la réouverture du Disneyland Railroad. Fermé depuis août 2015, notamment pour permettre le ravalement de la façade d'It's A Small World, l’attraction a progressivement rouvert ses gares depuis mars 2016. Pour rappel, la fermeture du Disneyland Railroad fut l'occasion de procéder à un véritable renouvellement voie / balaste, ainsi qu'à une rénovation plus ou moins complète de l'ensemble des gares du « petit train qui fait le tour du parc ».

Image
Image Image
Image

Image
Image Image
Image

Image Image


La plus importante et impressionnante de ces rénovations de gare s’est déroulée à Main Street Station, sur laquelle nous avons vu les échafaudages se multiplier comme des petits pains, avant de se faire recouvrir d'une bâche thématisée. Au final, la gare principale du Disneyland Railroad fut remise en service en juillet 2016, entièrement refaite, tout comme sa petite sœur de Frontierland Depot en mars.
Enfin, du côté des trains, la fermeture de l’attraction aura également été l’occasion de les réviser intégralement, et de les remettre progressivement sur le circuit. Ainsi, l’Hollyday a fait son retour pour les tous derniers jours de l’année 2016, et a rejoint ainsi l’Eureka et le George Washington.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image


À Frontierland, 2016 aura été marquée par de très grandes réhabilitations. Nous évoquerons la plus importante ci-après; attardons-nous d’abord sur celle du Cowboy Cookout Barbecue. Pendant les six premiers mois de l’année, le célèbre restaurant en service-rapide situé dans le fond du land, a subi une profonde rénovation, à l’image de celle entreprise en 2015 sur le Café Hypérion de Discoveryland. Outre la façade et les toitures du bâtiment, l’ensemble des espaces techniques et des cuisines a été refait à neuf… engendrant également des difficultés pour le personnel de Frontierland dont la base opérationnelle se trouve justement dans le bâtiment du Cookout.

Image Image
Image Image
Image Image

Image
Image Image
Image Image


Mais le gros chantier de Frontierland, et même le gros chantier de l’année 2016 tout court, c’est bien entendu celui de la rénovation de Big Thunder Mountain et de Riverboat Landing. Fermé depuis le 2 novembre 2015, le célèbre « train de la Mine » a rouvert ses portes officiellement le 17 décembre dernier, après donc plus de 13 mois de travaux intensifs.
Lorsque l’on regarde les photos avant, et celles prises récemment, le résultat de la rénovation extérieure de la montagne et des rives de la River of the Far West est juste spectaculaire, du même niveau de qualité que la rénovation de la façade d’It’s A Small World ou de celle du canon de Space Mountain en 2015.

Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image


C’est par contre du côté opérationnel que cela pèche quelque peu pour le moment, avec une attraction qui n’a pas forcément réouvert à la bonne période de l’année, et qui pâtit ainsi de nombreuses pannes depuis sa remise en route, même si cela semble aller mieux depuis quelques jours avec le début de la basse saison. Espérons que cette maladie de jeunesse passe rapidement, pour que nous puissions tous pleinement profiter de Big Thunder Mountain en 2017.

Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image


Après le Far West, passons dans la jungle d’Adventureland, marquée également par un imposant chantier en 2016, celui de la réhabilitation d’Adventure Isle, le complexe de deux îles situé au centre du land. Les travaux auront duré 9 mois, de janvier à septembre 2016, pour un résultat de réhabilitation plus que mitigé.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image


Deux points positifs sont cependant à tirer de cette rénovation : le premier, c’est le magnifique travail effectué sur l’éclairage d’Adventure Isle la nuit, principalement au niveau des points d’eau et des cascades. Le second, c’est la remise en marche du système d’irrigation de la Cabane des Robinson, malgré le fait que celui-ci ait été rendu rapidement inopérant en raison du gel. Espérons là aussi qu’avec le retour du beau temps d’ici quelques mois, le système puisse enfin tourner une bonne partie de l’année.

Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image Image Image


Non loin de là, mais cette fois à Fantasyland, une autre attraction a eu droit au bienfait du « plan de réenchantement de la Magie ». Il s’agit bien sûr de Peter Pan’s Flight, le célèbre dark ride suspendu du parc. Outre le travail sur la technique, la réhabilitation des décors de l’attraction a été l’occasion de redonner de la couleur et de la vivacité à l’ensemble. Certains effets de projection ont également été modernisés, notamment l’ombre de Peter Pan et les diverses projections d’eau et de cascades. L’ensemble des bateaux volant a également été repeint, tandis que le système technique de l’attraction était modernisé pour un meilleur confort des visiteurs. Enfin à l’extérieur, la file d’attente a aussi été refaite à neuf, avec nouveau sol pavé et barrières de délimitation de la file d’attente en fer forgé à la place des cordes. La réhabilitation de Peter Pan’s Flight constitue à ce jour l’une des bonnes surprises parmi les travaux de l’année 2016.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image

Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image



L’autre bonne surprise, vous la trouverez à côté, toujours à Fantasyland, avec la rénovation d’Alice’s Curious Labyrinth. En effet, le célèbre dédale végétal entraînant les visiteurs au Pays des Merveilles a bénéficié de travaux surprises en cette fin d’année 2016. Outre l’ensemble des éléments de décor qui a retrouvé de la couleur, le labyrinthe a bénéficié d’une mise en lumière nocturne permettant de mieux le mettre en avant au coucher du Soleil. Mais le travail le plus impressionnant reste celui effectué sur le Château de la Reine de Cœur, qui comme la façade d’It’s A Small World l’année dernière, a abandonné ses tons pastels pour des tons plus vifs, mais identiques à l’ancien code couleur du bâtiment.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image


Un autre château a également profité de cette année 2016 pour se refaire une beauté. Il s’agit bien sûr du Château de la Belle au Bois Dormant. Profitant de la saison estivale, les peintres ont ainsi pu procéder à un nettoyage, puis à une remise en peinture des parties roses et blanches du bâtiment qui est le symbole du Parc Disneyland. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le château en avait bien besoin, après plus de quatre années à subir les conditions extrêmes imposées par Disney Dreams !

Image Image
Image Image

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image

Image
Image Image
Image Image
Image Image


Nous changeons de monde, mais restons dans la problématique du ravalement de façade. Et pour cela, direction Discoveryland, puisqu’un peu plus d’une année après sa grande réhabilitation, le dôme de Space Mountain a enfin eu droit lui aussi à une remise en peinture. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il en avait bien besoin. L’opération aura également été l’occasion une nouvelle fois de procéder à une remise en lumière du dôme, après celle du canon et de la gare l’année dernière. Quant à la « Mission 2 », elle tirera sa révérence ce dimanche 8 janvier 2017, pour laisser place à Star Wars Hyperspace Mountain : Rebel Mission, dans le courant du printemps 2017. Mais nous aurons l’occasion d’en reparler très rapidement dans la prochaine et première Gazette de l’année.

Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image


La Force était décidément avec Disneyland Paris pour cette année 2016, mais aussi pour 2017, avec la transformation de Star Tours en Star Tours – l’Aventure Continue. C’est à la mi-mars dernier que ce cher Rex tirait définitivement sa révérence. Dès le lendemain, les travaux commençaient dans la zone avec le démontage du X-Wing qui a, depuis, trouvé sa nouvelle place au sommet de l’ancienne boutique Star Traders, en cours de reconversion en point photo avec les personnages de la saga.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image

Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image


À l’intérieur, ce sera le mystère total jusqu’en mars 2017, mais les plans du permis de construire de l’attraction nous permettent déjà de savoir que l’ancienne salle d’arcade présente en sortie de l’attraction, deviendra la nouvelle boutique Star Tarders. Plus que quelques mois à attendre avant de découvrir l’une des 96 séquences de voyages possibles.

Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image


En dehors des grands chantiers, 2016 aura aussi été marquée par plusieurs petits travaux de réhabilitation, notamment beaucoup de travaux concernant les sols et les mises en sécurité des toitures-terrasses des divers bâtiments du parc. Ainsi à Adventureland, la majorité des toitures du passage couvert entre la zone Arabe et la limite avec Fantasyland a été refaite avec le même matériau synthétique que celui ayant servi aux différentes pièces de la Cabane des Robinson.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image

Image Image


À Frontierland, Fort Comstock est rentré en ravalement dans les derniers mois de l’année, tandis que du côté du Lucky Nugget, la mise en sécurité des toitures prenait beaucoup de retard.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image

Image Image
Image

Image Image
Image


Au niveau du Disneyland Hotel, les verrières ont bénéficié d'une remise en couleur de leur ferronnerie, tandis que sur Main Street USA, Ribbons & Bows s’est caché derrière d’importantes palissades afin de s’offrir un bon ravalement, tandis que non loin de là, les installations techniques de Noël profitaient enfin d’une thématisation permettant de les dissimuler.

Image Image
Image Image
Image
Image Image

Image Image

Image Image


Mais le plus important de ces petits chantiers, reste bien entendu la refonte de l’entrée de Discoveryland, ayant abouti à la destruction d’une partie des rochers présents dans le cheminement des visiteurs, à la rénovation des bassins d’agrément, et surtout au remplacement des anciens sols béton par des sols en pavés.

Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image


Outre les attractions et éléments de décors, l’année 2016 aura été marquée par un véritable renouveau des spectacles à Disneyland Paris. Et le premier de ces grands shows avait lieu de février à mai au Chapparal Theater, dans le cadre de la saison du printemps. Il s’agit bien entendu de La Forêt de l’Enchantement – Une Aventure Musicale Disney. Inspirée des créations du Cirque du Soleil, la Forêt de l’Enchantement suivait les aventures d’Enchantella et de ses amis les éléments de Nature et les animaux de la forêt, à travers différentes séquences musicales de grands classiques Disney, mêlant à chaque fois chants en direct, danses, et acrobaties. Assurément le meilleur spectacle monté à Disneyland Paris depuis la Légende du Roi Lion, et que nous aurons la chance de retrouver dès le mois de juillet prochain, dans le cadre des festivités de l’été des 25 ans.

Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image



À côté de la Forêt de l’Enchantement, un autre spectacle, mais cette fois beaucoup plus modeste, a aussi vu le jour au Luckey Nugget Saloon. Il s’agit cette fois d’un spectacle de marionnettes / musical, mettant d’un côté en scène Mickey et ses amis dans une histoire racontant la légende de Thunder Mesa, et de l’autre Woody et la bande de Western Woody, dans une aventure inspirée de la série fictive d’où est inspiré le célèbre cowboy de la saga Toy Story.

Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image


Dernière animation arrivée au Parc Disneyland en 2016, le Discoveryland Theater a eu droit à une mise à jour de son programme. Finie donc la présentation d’Ant-Man, et place au Disney & Pixar Short Film Festival, une présentation de trois court-métrages (« Mickey à Cheval », « La Luna », et « Drôles d’Oiseaux sur une Ligne à Haute Tension ») utilisant les effets 4D de la salle, en plus d’une projection en 3D.

Image
Image Image
Image


Après le tour de l’actualité 2016 du Parc Disneyland, passons à celui des Walt Disney Studios. Et pour commencer, arrêtons-nous sur l’entrée du parc, qui depuis septembre dernier, profite d’un ravalement complet de ses arches, afin d’offrir son meilleur profil à l’approche des festivités du 25ème anniversaire de la destination… et des 15 ans des Walt Disney Studios.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image


Parmi les attractions des Walt Disney Studios devant bénéficier du « Programme de Réenchantement de la Magie », Rock’n’Roller Coaster avec Aerosmith est la seule à avoir échappé aux coupes budgétaires (la réhabilitation de Studio Tram Tour, prévue initialement à partir de septembre 2016, ayant été annulée au bénéfice d’autres projets, dont notamment la prochaine mise à jour de Space Mountain). Réhabilitation essentiellement technique, la façade de l’attraction a cependant pu profiter d’un ravalement, et la couleur violette du bâtiment retrouvait de sa superbe, tandis que la file d’attente intérieure était entièrement nettoyée.

Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image


Dans l’attraction, pas de changement à signaler du côté de l’audio embarqué, donc le fonctionnement est toujours aussi aléatoire. C’est au niveau du catapultage qu’il y a du nouveau, puisque l’ancien système avec catapulte magnétique (impliquant donc un chariot de transfert) a été remplacé par un lancement magnétique direct, dont le départ est légèrement moins violent, mais à la montée en puissance plus grande qu’auparavant. C’est donc un résultat assez mitigé qui a accompagné cette réhabilitation, dont nous cherchons encore l’utilité, si ce n’est faire de l’entretien qui devrait être courant sur les à-côtés de l’attraction.

Image Image
Image
Image Image


Après la suppression de la scène de la Place des Stars en 2015, 2016 aura été marquée par l’aseptisation totale de cette même place, avec suppression des arbres et installations techniques existantes. La raison de cela ? La préparation de la Saison de la Force, qui se déroulera du 14 janvier 2017 et 26 mars 2017. Quelques mois après l’avoir perdue, la Place des Stars a donc retrouvé une nouvelle scène, mais cette fois installée devant la Tour de la Terreur, ce qui a nécessité la destruction d’une partie du jardin de l’attraction. À l’opposé de la place, c’est la régie et la tour des projecteurs de mapping qui ont pris place depuis 2 mois entre Cinémagique et Disney Channel, afin de permettre la tenue du spectacle nocturne « Star Wars – la Célébration Galactique » à la tombée de la nuit. Les premiers tests ont d’ailleurs commencé dans les derniers jours de l’année 2016.

Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image Image Image


Pour rester dans les spectacles, 2016 aura également vu la dernière représentation d’Animagique, le célèbre spectacle de marionnettes et lumières noires joué depuis 14 ans dans le Studio 3. Mais la fin d’Animagique était là pour la bonne cause, puisqu’elle a permis l’arrivée d’un tout nouveau spectacle, qui s’est également révélé être l’une des très bonnes surprises de l’année 2016. Mais pour cela, il a fallu transformer la salle durant 6 mois… une salle qui conserve le nom de son spectacle d’origine comme un hommage, l’Animagique Theater.

Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image

Image Image
Image Image
Image Image
Image


C’est donc en juillet 2016 que les visiteurs ont pu découvrir Mickey & le Magicien. Dans la lignée de la Forêt de l’Enchantement au Parc Disneyland, Mickey & le Magicien est un grand spectacle dans la plus pure des traditions Disney : une comédie musicale mêlant chants live et danses dans le plus pur style Broadway, le tout saupoudré d’un côté spectacle de magie. Inspiré des shows étrangers Mickey and the Magical Map et Mickey and the Wondrous Book, le spectacle français suit les aventures de Mickey dans l’atelier parisien d’un magicien excentrique. Grâce à la magie et à l’aide de célèbres magiciens Disney, Mickey découvrira la véritable magie qui sommeille en lui.

Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image



Après plus de 950 représentations, devant environ 1 million de spectateurs, la troupe a tiré sa révérence le 8 janvier 2017, pour une pause de quelques semaines, le temps de résoudre certaines malfaçons constatées au niveau de la scène lors des travaux de rénovation de la salle.

Enfin, 2016 aura aussi été marquée par l’arrivée de la nouvelle héroïne des studios Disney dans les Walt Disney Studios, avec la photolocation de Vaiana qui a pris place en novembre dernier dans le post-show de l’Art de l’Animation selon Disney.

Image Image
Image Image
Image Image


Mais durant cette année, les travaux ne se sont pas concentrés que dans les parcs, mais aussi à côté. Ainsi, au Disney Village, un nouveau restaurant a ouvert en décembre 2016, tandis que les travaux d’un second nouveau restaurant sont toujours en cours. Il s’agit bien entendu de VaPiano d’un côté, et de Five Guys de l’autre. Les deux établissements ont pris place sous la salle IMAX du cinéma Gaumont, en lieu et place de l’ancienne salle de jeu Nex, qui avait fermé en 2009.

Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image


Du côté des Hôtels Disney, 2016 aura été marquée par le début de la rénovation de l’Hotel Cheyenne. Après une première tranche concernant les bâtiments les plus au sud de l’établissement, les travaux se sont décalés vers les bâtiments de l’extrémité nord. Si de l’extérieur, le changement est peu flagrant, notamment du côté des unités d’hébergement (l’hôtel ayant déjà été ravalé dans les années 2000), en dehors du travail effectué sur les toitures et les jardins, à l’intérieur c’est une toute autre paire de manches, puisqu’à l’image des précédentes rénovations hôtelières du resort, le Cheyenne a été disneyifié… ou plus pixarisé, puisque c’est l’univers de Western Woody qui est désormais à l’honneur, aussi bien dans les communs que dans les chambres.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image


La réhabilitation de l’Hotel Cheyenne va se poursuivre jusqu’à la moitié de l’année 2017, avec la rénovation des dernières unités de logement, mais aussi et surtout celle du bâtiment de l’accueil, qui après son extérieur, devrait aussi bouger à l’intérieur.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image


Si 2016 aura vu le début de la rénovation du Cheyenne, cette année aura aussi été celle de la fin de l’imposante réhabilitation du Newport Bay Club. Ainsi après le bâtiment principal et les ailes de l’hôtel en 2014 et 2015, 2016 aura été l’année de la rénovation du Centre de Convention de l’établissement. Une rénovation qui s’est faite dans le même style et le même luxe que celle du reste de l’hôtel, et qui aura ainsi permis au Newport Bay Club de gagner une étoile supplémentaire, pour devenir un établissement hôtelier quatre étoiles.

Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image


Mais 2016 aura également été l’année de la réouverture de la Bay Boutique. Fermée depuis le début de la rénovation, celle-ci a été déplacée au niveau de l’ancien Fisherman’s Bar. Et tel un hommage à l’ancien nom du lieu qu’elle occupe aujourd’hui, la Bay Boutique mais en avant le nautisme et les bateaux, avec notamment une imposante statue d’un Mickey marin affrontant les éléments, qui trône au centre de la boutique.
Il est aujourd’hui facile de dire que le Newport Bay Club a littéralement retrouvé une seconde jeunesse avec cette réhabilitation, faisant de l’établissement très certainement le plus bel Hôtel Disney de Disneyland Paris.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image


Enfin, 2016 aura aussi été marquée par la poursuite de l’imposant chantier des Villages Nature, le centre de villégiature éco-touristique inspiré de Center Park, et créé en partenariat par Disney et Pierre & Vacances (la maison-mère de Center Park). Si 2015 avait été marquée par les travaux sur les bâtiments d’hébergement, 2016 aura été l’année des chantiers des grands équipements de Villages Nature, dont le fameux Aqualagon, le futur plus grand parc aquatique couvert d’Europe. Rendez-vous en juillet 2017 pour découvrir enfin le résultat final de ce chantier de 4 ans.

Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image


Mais l’année 2016 aura aussi été marquée par la tenue d’un grand événement sportif à Disneyland Paris, la première édition de Run Disney, un ensemble de courses à pied se déroulant dans et autour des parcs, dont un semi-marathon. Devant le succès de cette première édition, une seconde est d’ores et déjà programmée en 2017, toujours aux alentours du mois de septembre.

Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image Image


Du côté institutionnel, 2016 aura également vu un changement de présidence à la tête du groupe Euro Disney. Ainsi, après avoir enclenché le plan de recapitalisation du groupe en 2014, Tom Wolber a déjà quitté le navire en perdition, et laissé ainsi sa place à Catherine Powell, l’ancienne responsable de Disney en Océanie. C’est donc une femme qui prend pour la première fois la tête du groupe Euro Disney, après 29 ans de règne phallocratique. Si en ce qui concerne sa communication, Catherine Powell enregistre là un quasi sans faute (l’exception étant le tweet de la présidente de décembre dernier, où elle déclarait faire Big Thunder Mountain… alors que l’attraction était en panne depuis le matin), elle hérite malheureusement d’une situation économique des plus tendues pour le groupe.

Image Image


En effet, 2016 est littéralement une annus horribilis pour les comptes du groupe Euro Disney, qui enregistre sa pire perte historique, avec un résultat net de -858 millions d'€uros. Si la grande partie de cette perte s'explique par une importante dépréciation d'actifs de -565 millions d'€uros, l'exploitation du groupe plonge elle aussi littéralement, avec des charges qui s'envolent et un chiffre d'affaire qui s'effondre. En conséquence, le groupe enregistre une perte d'exploitation de -242 millions d'€uros, soit plus de 4 fois plus que la perte d'exploitation de l'année dernière, qui était déjà lourde de conséquences. La restructuration de 2014/2015 semble déjà bien lointaine, et l'avenir du groupe tel qu'il est composé actuellement, de plus en plus obscur.

Image Image
Image


Mais au milieu de cette incertitude financière, Disneyland Paris a tout de même désigné en milieu d'année ses deux nouveaux ambassadeurs pour la période 2017-2018. Laura Janice Gedigk, 28 ans, et Michaël Giordano, 41 ans, ont donc succédé depuis le 1er janvier, à Sonia Demay et Romina Grochow, les ambassadrices 2015-2016. Laura Janice et Michaël auront donc la lourde tâche d'être l'image de l'entreprise durant les grands événements à venir, et notamment le 25ème anniversaire de Disneyland Paris.

Image
Image Image


Cette rétrospective de l'année 2016 à Disneyland Paris s'achève ici. Nous vous donnons rendez-vous dans la semaine pour la toute première Gazette de l'année 2017, et la semaine prochaine pour notre critique de l'album audio We Love Disney 3, et notre retour sur la Saison de la Force.
À très bientôt sur notre site pour de nouvelles actualités, sans oublier comme toujours nos pages Facebook et Twitter, ainsi que notre forum pour venir débattre avec nous des différents sujets évoqués ici. Et avant de nous quitter, et au nom de toute l'équipe de Disney Gazette, je vous souhaite à toutes et à tous une bonne année 2017. Qu'elle soit remplie de bonheur et de Magie Disney, et surtout pleine de santé, car c'est finalement le plus important.


Article : Jake Sully
Relecture : La Veuve Noire, Carter, Charly
Photos : Jake Sully, Charly, VDR, Melroy, Disneyland Paris, Villages Nature
Vidéos : Jake Sully
Image
Très geek à 62,12% / Extreme nolife à 61,9% / Nux-Nerd à 45,95%
Avatar de l’utilisateur
Jake Sully
Reporter DisneyGazette.fr
 
Messages: 11360
Photos: 11
Âge: 28

Retourner vers La Gazette du Jour

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité