La Gazette: La Forêt de l'Enchantement est de retour !

Article de Jake Sully Voir les commentaires Mardi 04 juillet 2017 à 20:00

Nous sommes mardi, et après un nouveau mois d’absence, c’est le retour de la Gazette. Alors que les vacances d’été sont sur le point de commencer, Disneyland Paris rentre aussi en période estivale, avec des nouveautés qui arrivent ou reviennent comme La Forêt de l’Enchantement, des chantiers qui s’achèvent du côté de Pirates of the Caribbean, et déjà quelques perspectives qui émergent pour l’après 25ème anniversaire, notamment du côté des hôtels Disney. Laissez-vous donc guider et partez à la découverte des dernières nouveautés du resort francilien.

Notre voyage commence à l'entrée des parcs, où une petite révolution est en marche, avec le remplacement des systèmes de lecture des billets d'accès et des Pass Annuels au niveau des tourniquets. Finis donc le lecteur de bande magnétique et le petit lecteur de code barre, et place à un gros lecteur de QR-Code, avec une surprise au passage, puisque le nouveau système est compatible avec les puces RFID (système utilisé notament sur les Pass Navigo dans les transports franciliens). Doit-on y voir l’arrivée prochaine d’un hypothétique nouveau système de « MagicPass » pour les clients des hôtels Disney?

Image Image
Image Image



Passés les tourniquets, nous voici dans le Parc Disneyland, où de nouvelles décorations du 25ème anniversaire de Disneyland Paris sont apparues sur Main Street Station, au niveau des arches de l'accès central passant sous la gare, à l’image de ce que nous avions déjà pu voir lors du 20ème anniversaire. Mais ici, exit le doré, et place au bleu et au blanc/argenté, les couleurs de cette année de célébration.

Image
Image Image
Image



En parlant de Main Street Station, dans notre dernier numéro, nous évoquions le début des restrictions budgétaires mises en place par la direction au niveau opérationnel, avec la réduction des effectifs sur le Disneyland Railroad, qui ne tournait plus qu’à un train. Un mois plus tard, la situation a quelque peu évolué, mais tout en restant dans une optique de restriction budgétaire. En effet, l’attraction n’est plus ouverte désormais que de 10h à 17h, mais en contrepartie, celle-ci tourne ponctuellement à deux trains, afin de fluidifier significativement les temps d’attente.
Côté restrictions nouvelles, Alice’s Curious Labyrinth subit également la même amplitude horaire réduite depuis quelques semaines. Et la liste devrait s’allonger encore. Une situation paradoxale, d’autant qu' avec la réussite de l’OPA et la reprise totale d’Euro Disney SCA par la Walt Disney Company depuis mi-juin, certains promettaient monts et merveilles.

Image Image
Image



Mais revenons à des sujets moins fâcheux, et pour cela nous prenons le chemin de Town Square, où nous assistons au retour des musiciens de Disneyland Paris au niveau du gazébo, Ces derniers viennent remplir les oreilles des visiteurs de rythmes jazzy de l’univers Disney.

Image



Dirigeons-nous rapidement vers Adventureland, où la réhabilitation de la zone de Pirates of the Caribbean arrive enfin à terme. En premier lieu, l’ensemble des extérieurs a été remis à neuf, des façades aux éléments de décor, en passant par les sols. Mais les bonnes nouvelles pour les «puristes» s’arrêtent ici, car la suite du programme semble déjà moins réjouissante… et la franchisation de toute la zone est visiblement allée beaucoup plus loin qu’imaginée. En premier lieu, l’audio de toute la zone, jusqu’aux cavernes de Skull Rock, a été revu. Nous disons donc adieu à la bande sonore propre à cette partie d’Adventureland, et bonjour à la bande originale des films de la saga Pirates des Caraïbes. En soi, le changement est assez déroutant la première fois, mais les musiques retenues passent plutôt bien avec l’ambiance de la zone
Pour les autres changements, direction l’attraction en elle-même. Outre les ajouts de Jack Sparrow le long du parcours, nous avons appris la semaine dernière que Barbossa serait également de la partie. Mais contrairement aux versions américaines, ce cher Hector ne sera pas forcément en lieu et place du Capitaine de l’Inferno, mais prendra place dans les cavernes dans une nouvelle scène, où il devrait ainsi prendre sa forme de pirate maudit. Autre scène majeure de l’attraction à subir une modification, nous disons définitivement adieu à la scène de la vente de femmes aux enchères, pour une simple vente aux enchères des biens des habitants de la ville pillée par les pirates. À noter qu’à cet effet, la célèbre Rouquine changera ainsi totalement de personnalité, pour passer de victime à bourreau, en devenant une femme pirate. Une modification de scène au nom de la bien-pensance, au même titre que la suppression de la « scène de viol » il y a quelques années déjà.
Mais le changement le plus polémique concerne non pas l’attraction, mais le restaurant associé à celle-ci. Ainsi, nous disons adieu au Blue Lagoon, et bonjour à Captain Jack’s – Le Restaurant des Pirates. La décoration et l’aménagement du restaurant ont ainsi été revus pour coller au nouveau thème, où les visiteurs pourront également rencontrer les personnages de la célèbre saga cinématographique. Si côté carte, peu de changements sont à prévoir, une augmentation des prix est cependant à attendre, présence des personnages oblige.
Rendez-vous donc d’ici quelques jours pour les Pass Annuels Dream, Magic Plus et Infinity, pour découvrir l’attraction et la zone en avant-première, et à partir du 23 juillet pour l’ensemble des visiteurs.

Image
Image Image
Image
Image Image
Image



Si les choses ne s’annoncent pas forcément de bonne augure à Adventureland, il en est tout autre à Frontierland, avec le retour de La Forêt de l’Enchantement : Une Aventure Musicale Disney. Pour cette seconde (et probablement dernière) saison, le spectacle retrouve Chaparral Theater pour cinq représentations quotidiennes.
À l’intérieur du théâtre, le décor enneigé de Chantons la Reine des Neiges a disparu derrière celui de La Forêt de l’Enchantement. Comme l’année dernière, les décors étant placés devant ceux existants, ils rappellent toujours cette impression de livre géant pour enfants en trois dimensions. Mais cette année, grande nouveauté, un écran géant a été ajouté en arrière scène, rendant ainsi les changements de décor et les situations plus dynamiques.

Image Image
Image
Image Image
Image



Concernant le spectacle en lui-même, il évolue également, toujours sous la direction artistique de Christophe Leclercq et Aurélien Berda, et bénéficie notamment d’une nouvelle chorégraphie signée Martin Ysebaert.
Premier changement scénique, le spectacle débute à présent à l’heure annoncée sur le programme, et non plus avec son pré-show. La voix annonce alors le principe même du spectacle, la réunion des animaux de la forêt au petit matin, venus écouter les histoires comptées par Enchantalle, tandis que les premiers artistes commencent à arriver sur scène; d’abord les danseurs « animal » et « végétal », puis les chanteurs représentant deux des quatre éléments de la vie: Waterlilo (l'eau) et Lezardo (la terre).

Image Image
Image Image
Image Image



Une voix commence alors à s’élever de la canopée, et Enchantella arrive sur scène en interprétant la chanson phare du spectacle, « Forest of Enchantment », composée par Lisa et Gordon Goodwin. Cette dernière est accompagnée des deux autres esprits des éléments de la vie: Ragina (le feu) et Lucile (le vent). Elle entraîne alors toute la troupe, animaux, végétaux, et esprits des quatre éléments, à découvrir différentes histoires Disney liées à la forêt.

Image
Image Image
Image Image
Image



Enchantella, telle une véritable Mère Nature, invoque alors à elle les esprits de différents personnages Disney ayant un lien très fort avec la Nature, à commencer par Pocahontas, la toute première résidente du Chaparral Theater lors de la construction de la salle. La célèbre indienne entonne alors sa célèbre chanson « Color of the Wind ». Cette année, la belle indienne a donc abandonné son bel anglais de John Smith. En contrepartie, elle profite d’une nouvelle tenue, et de beaucoup plus d’interactions avec les personnages de la Forêt de l’Enchantement.

Image Image
Image
Image Image
Image



Après les forêts de la Virginie, direction la forêt tropicale indienne, avec le Livre de la Jungle et la présence sur scène de Baloo et du Roi Louis. Ne pouvant directement chanter, ce sont ici les esprits de la Nature, Waterlilo et Lezardo qui chantent pour eux « The Bare Necessities » et « I Wanna Be Like You ». Ici, peu de changements sont à noter, en dehors de quelques ajustements de mise en scène, et notamment un meilleur jeu avec les feuilles géantes, et encore une fois, une interaction plus importante entre les personnages Disney et ceux de la Forêt de l’Enchantement.

Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image



Après la jungle asiatique, nous voici dans la jungle africaine, où un autre ancien pensionnaire du Chaparral Theater fait ici son retour. Tarzan nous offre donc une démonstration d’acrobaties sur sa liane et sous le regard de Kerchak, tandis que les esprits de la Nature continuent à chanter pour les personnages Disney, cette fois « Son of Man ». Ici aussi, peu d’évolutions sont à noter dans la mise en scène de cette séquence.

Image Image
Image
Image Image
Image



Après Tarzan, Enchantella invoque l’esprit de Raiponce et de Flynn Rider. Dans un premier temps, la célèbre princesse aux longs cheveux découvre les joies de la vie hors de sa tour en chantant la reprise de « When Will My Life Begin? ». Puis Raiponce et Flynn vont rejoindre leur barque pour interpréter leur célèbre duo « I See the Light », tandis que les lumières envahissent le fond du Chaparral Theater. Ici aussi, pas de grandes évolutions par rapport à l’année dernière, si ce n’est l’utilisation de l’écran géant en fond de scène, qui permet ainsi d’accentuer la magie de la séquence.

Image Image
Image
Image Image
Image
Image Image
Image



Après cet instant tendre, Enchantella, les esprits de la forêt et de la nature reviennent sur scène, accompagnés de la plus Rebelle des princesses Disney-Pixar, Merida. Changement majeur de cette nouvelle saison, notre archère hors-pair, et princesse écossaise, entonne elle-même son hymne, « Touch the Sky », tout en exécutant une démonstration de tir à l’arc. Là aussi, Merida profite d’un ajustement de la mise en scène, pour avoir des interactions plus importantes avec les personnages de la Forêt de l’Enchantement.

Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image



Vient enfin le moment du grand final, où Enchantella reprend « Forest of Enchantment », entourée de tous les esprits de la forêt et des personnages Disney, tandis que la canopée se réveille et que pleuvent les feuilles sur scène, à la façon des esprits de la nature dans Pocahontas. À noter que cette séquence finale est plus longue que lors de la première saison du spectacle, permettant ainsi à l’ensemble de la troupe de saluer le public avant de quitter la scène.

Image Image
Image
Image Image



Avec cette seconde saison, La Forêt de l’Enchantement: Une Aventure Musicale Disney confirme son statut de meilleur spectacle créé par les équipes de Disneyland Paris. La première mouture était déjà d’un niveau élevé, mais cette seconde version touche clairement à la perfection. Bien que tout en anglais, le show reste le gros coup de cœur de la rédaction de Disney Gazette. Nous vous proposons de le découvrir dans cette nouvelle version, à travers la vidéo de nos amis de DLP Welcome. Pour vivre le spectacle avant son arrêt définitif, vous avez jusqu’au 03 septembre 2017 seulement, avant que la neige ne reprenne possession des lieux, et que la salle ne subisse une importante reconfiguration en 2018.



Après le Parc Disneyland, faisons un tour rapide aux Walt Disney Studios. Et nous commençons par un nouveau changement d'affiche sur Studio 1, cette fois sur la façade principale du bâtiment, côté Hollywood Boulvard, qui met à l'honneur les bolides de Cars 3.

Image Image
Image



Si Vaiana quitte ainsi la façade de Studio 1, elle reprend cependant possession du post-show de The Art of Disney Animation. L'héroïne polynésienne retrouve ainsi sa photolocation et son arrière-plan représentant les plages de Motunui. En conséquence, la boutique de l’attraction propose à nouveau l’ensemble de la collection Vaiana.

Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image Image



Nous quittons les parcs pour gagner ainsi les divers lieux d’hébergement du complexe. Mais pour cela, un passage par les gares routières de Marne-la-Vallée Chessy est indispensable. Du côté de la gare nord, les marquises des quais supplémentaires commencent à être montées, tandis que les postes à quai sont désormais tous bien identifiés, et que le futur bâtiment de repos des chauffeurs continue à être construit. Du côté de la gare sud, la nouvelle voirie de cette seconde gare routière est désormais bien visible, tandis que les terrassements commencent au niveau du futur bâtiment de repos des chauffeurs, qui aura aussi la fonction de garage à vélos.

Image
Image Image
Image
Image Image



Profitons d’être au niveau des gares routières pour vous signaler du changement du côté des lignes de bus du réseau Pep’s, le réseau de transport en commun irriguant notamment le Val d’Europe. Jusqu’à présent, les lignes 50 et 54, qui étaient des lignes publiques, permettaient aux clients des hôtels du Centre Urbain du Val d’Europe d’une part, et de ceux des hôtels du Val de France d’autre part, de relier Disneyland Paris à leur lieu de résidence. Depuis le 1er juillet, les lignes 50 et 54 ont été supprimées, et remplacées par des navettes privées, gérées directement par les hôtels associés, et accessibles uniquement aux clients des hôtels. Néanmoins, à partir du 10 juillet, deux nouvelles lignes permettront de palier à la suppression de ces « navettes des hôtels », la 35, qui reliera Marne-la-Vallée Chessy à Bailly-Romainvillier via le Golf Disney, et la 47, qui joindra Disneyland Paris à Villages Nature via le Centre Urbain du Val d’Europe.

Image Image
Image



Dirigeons-nous donc vers le futur terminus de cette ligne 47, les Villages Nature, dont l’ouverture officielle est programmée au 11 août prochain. Comme en attestent les photos issues du compte Facebook de Ghislain Van Deijk, le directeur financier du centre de villégiature, le chantier est en phase finale, aussi bien du côté de l’Aqualagon que des équipements publics et futures boutiques et restaurants de la Promenade du Lac. La végétation a bien pris possession des Jardins Extraordinaires, tandis que les premiers pensionnaires animaliers de la Ferme BelleVie sont déjà arrivés sur place, signe que l’ouverture des Villages Natures est plus proche que jamais!

Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image



Pour terminer cette gazette, nous regagnons les hôtels Disney, afin d’évoquer les futurs projets du plan de rénovation hôtelier de la destination. Comme nous vous l'annoncions en février dernier dans un précédent numéro, l’Hotel New-York fermera ses portes début 2018 pour une importante réhabilitation-marvelisation.
Mais en attendant le début des travaux, des tests de la nouvelle thématisation de l'hôtel ont lieu, à commencer par les couloirs, qui auront visiblement des couleurs plus froides qu'actuellement, avec des teintes rouges et argentées. Quant aux motifs des couleurs et des éclairages, ils ne sont pas sans rappeler les univers d’Iron Man ou de Spider-Man.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image



Ce nouveau numéro de la Gazette s’achève ici. Actualités réduites, nous vous donnons rendez-vous d’ici un mois pour un prochain numéro, mais d’ici là, vous pourrez profiter de notre retour sur la nouvelle version de Pirates of the Caribbean, ainsi que des critiques de Spider-Man: Homecoming et de Cars 3. Et bien entendu, n’oubliez pas nos pages Facebook et Twitter pour suivre en direct l’ensemble de l’actualité Disney. À Bientôt pour un nouveau numéro.


Article: Jake Sully
Relecture: La Veuve Noire
Photos: Jake Sully, Ghislain van Deijk, Disneyland Paris, Île-de-France Mobilités
Vidéo: DLP Welcome

Vous aimez cet article ?



Suivez nous sur Facebook !



Sur nos forums


Catégories

Au hasard :

  • La Gazette : Le Santa Fe poursuit sa Transformation...
  • La nouvelle scène de Central Plaza terminée!
  • La Gazette: Dreams! ne craint pas le froid!
  • La Gastronomie s'invite à Disneyland Paris avec Philippe Geneletti au California Grill
  • La Gazette : Adieu aux Pirates et à la Supernova
  • Retour sur le Welsh Festival 2012
D'autres articles en cliquant ici !