Rénovation des hôtels – A bord du Newport Bay Club... et au-delà

Article de Jake Sully Voir les commentaires Vendredi 18 octobre 2013 à 21:30

Après la forêt et après le désert, passons à un thème beaucoup plus maritime. Le Disney’s Newport Bay Club sera donc le prochain hôtel affecté par le programme de rénovation. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que celle-ci s’annonce très ambitieuse pour l’un des plus grands hôtels d’Europe.
 

Image



En effet, avec ses 1093 chambres et ses 13 suites, mais surtout son impressionnante superficie, le Newport Bay Club est certainement l’hôtel le plus imposant du resort parisien. Ouvert en avril 1992, en même temps que l’ensemble du resort, il fut conçu par le célèbre architecte américain Robert A.M. Stern (à qui l’on doit également le Disney’s Hotel Cheyenne, le Quartier de la Gare du Val d’Europe, et plus récemment la Tour Carpe Diem de La Défense).
Le style même de l’hôtel compose également son thème, celui d’un complexe de détente d’une station balnéaire de Nouvelle Angleterre, au début du XXème siècle. Le nom même de « Newport », petite ville balnéaire de Rhode Island, évoque cet aspect. Cette thématique et ce style est d’ailleurs populaire au sein de la division Parks & Resort de la Walt Disney Company, puisque pas moins de 3 hôtels de Walt Disney World, le Disney's Yacht Club Resort, le Disney's Beach Club Resort, et le Disney's BoardWalk Resort, également conçus par Robert A.M. Stern, peuvent être considérés comme des cousins de notre Newport Bay Club.

Image

Image Image

Image



Initialement tourné vers les familles, le Newport va changer d’orientation cinq ans après son ouverture, avec l’ajout d’un centre de congrès de 5500m² en 1997. Ce centre devait répondre à la demande de plus en plus grande de congressiste, et permettre ainsi de dé-saturer le centre de convention du Disney’s Hotel New-York. Si de l’extérieur, les différences sont difficiles à percevoir entre la nouvelle et l’ancienne partie de l’hôtel, à l’intérieur, les choses sont toutes autres, puisque les couleurs du centre de congrès sont beaucoup plus chaleureuses que celles du reste de l’hôtel.

Image

Image

Image



C’est donc là que le bas blesse, puisque nous sommes face à deux palettes colorimétriques différentes pour un seul et même hôtel. Bien entendu, comme l’ensemble du parc hôtelier Disney, le Newport accuse sérieusement son âge, aussi bien à l’intérieur, qu’à l’extérieur.

Image

Image Image



Sa rénovation devenait donc de plus en plus pressante… et elle sera enfin effective à partir de novembre 2013, et ce jusqu’en juillet 2016, soit prêt de 3 ans de travaux, que vous pourrez bien entendu suivre dans la Gazette. Cette durée s’explique bien entendu par la taille de l’hôtel, et par la nécessité de conserver une activité congressiste durant l’opération. Les travaux s’effectueront donc suivant 3 phases plus ou moins longues suivant leur ampleur, et demandant ainsi à chaque fois de fermer toute une partie de l’hôtel.

Image



Dès novembre, nous pourrons donc assister à la fermeture de l’aile Est, soit plus de la moitié de l’hôtel, pour environ 1 an de chantier, qui concernera l’extérieur et l’intérieur.
À l’extérieur, l’ensemble du bardage en bois va être démonté, pour laisser place à un nouveau bardage en métal, plus facile à entretenir, et qui vieilli plus lentement. Ce nouveau bardage sera doublé par une isolation extérieure, permettant de réduire les consommations énergétiques du bâtiment. De nouvelles fenêtres, plus isolantes, seront également posées. Pour vous faire une petite idée, l’ensemble des façades de l’hôtel va avoir droit à la même cure de jouvence qu’avait eu le phare du Newport en 2011.

Image

Image Image

Image Image



La toiture devrait également être entièrement refaite lors de l’opération, et permettant ainsi de résoudre les nombreux problèmes d’infiltration d’eau par le toit, dont souffre l’hôtel depuis quelques années maintenant.
Au niveau des couleurs, les façades conserveront leur teinte beige. Le changement interviendra en pied de façade, actuellement en double nuance de gris, qui devrait aborder une couleur plutôt bleutée, et en une seule nuance, qui rappellera le bleu des toitures rénovées, et permettra ainsi de bien marquer la ligne d’horizon du Newport.

Image

Image Image



Passons à l’intérieur, où là aussi un important travail sera fait sur les habillages et les couleurs. La nouvelle dominante sera d’ailleurs le bleu, en remplacement du blanc actuel. Le changement qui s’annonce sera radicale, puisque l’on va passer d’un style très « pension de famille en bord de mer », à un autre plus proche du grand bateau de croisière, à l’image de ce que fait déjà le groupe avec les navires de la Disney Cruise Line.

Image Image

Image Image

Image



Ce style, nous le retrouverons également dans les chambres, qui arborent désormais clairement une ambiance cabine de paquebot, avec des couleurs plus chaudes, et des meubles qui ne sont pas sans rappeler des malles de voyageurs du début du siècle dernier.

Image

Image Image

Image Image



Côté salle de bain, le blanc fait là aussi place au bleu, et les rideaux de douche ont fait place à des parois vitrées, plus en adéquation avec la catégorie de clientèle que cherche à viser l’hôtel. Nous retrouvons d’ailleurs ces petits plus, qui nous montrent que le Newport est avant tout là pour attirer une population de congressiste, puisque la coiffeuse dispose d’une ligne de branchement tout à fait impressionnante.

Image Image

Image

Image Image



Mais attendez, je sais ce que vous vous dites. Il nous parle de changement de style, avec passage du balnéaire vers la croisière, mais quid de l’intégration des personnages Disney, comme cela a été fait au Sequoia Lodge et au Santa Fe ? Rassurez-vous, j’y viens.
Pour le Newport Bay Club, il fallait un personnage fédérateur, dont l’histoire pouvait s’intégrer dans le style « station balnéaire » de l’hôtel, et dont le côté « personnage Disney » ne devait pas rebouter la clientèle congressiste. Et qui mieux que la souris créée par Walt Disney pour remplir cette tâche. C’est donc autour de Captain Mickey (et ses amis) que c’est fait la réorientation croisiériste de l’intérieur de l’hôtel. D’ailleurs, en dehors de la grosse tête de Mickey présente sur les têtes de lit, l’intégration du personnage se fait de façon très discrète, via des hidden Mickey dans les tissus et moquettes, et grâce à un système de hublots dans la frise papier peint du haut des murs des chambres.

Image

Image Image

Image Image

Image Image



En plus de ces changements, certains services vont également voir ou revoir le jour. En premier lieu, les parties communes, outre les couloirs, devraient être complètement refaites, avec notamment une refonte complète de la réception, pour une meilleure gestion des flux de clientèle. À cet effet, l’arrêt des bus de l’hôtel devrait également être déplacé et refait.
Bien entendu, il faudra compter sur l’ajout du Wifi. Enfin le restaurant service à table de l’hôtel, le Yacht Club, devrait rouvrir avec une nouvelle thématisation et orientation. Pour l’occasion, il changera également de nom pour devenir le « Portland ».

Image Image



Enfin, du côté des étages exécutifs de l’hôtel, le célèbre Admiral Floor, de nouveaux services, analogues à ceux proposés au Golden Forest Club du Sequoia Lodge, devraient voir le jour. Outre les chambres, rénovées dans des tons de bois plus chauds que ceux des chambres standards, l’Admiral Floor proposera désormais son propre bar lounge privatif, pour les résidents de cette partie du Newport Bay Club. Et c’est l’ancien bar Captain’s Quarters, servant aujourd’hui uniquement à délester les salles du bas pour le petit déjeuner, qui devrait remplir cette fonction.

Image Image



Rendez-vous donc en juillet 2016, pour faire le bilan de cette réhabilitation. Mais en attendant, vous pouvez toujours donner votre avis ici, dans le sujet consacré au Newport Bay Club.


Mais le programme ne s’arrêtera pas là pour autant. Une fois les travaux achevés sur le Newport, ce sera au tour du Disney’s Hotel New-York de rentrer en réhabilitation. À ce jour, nous ne pouvons rien vous dire sur ce qu’il adviendra du second hôtel de congrès du resort, les études étant toujours en cours. Cependant, rien ne devrait bouger du côté de la façade, et les transformations intérieures devraient consister en un simple rafraîchissement de l’existant, pour coller aux nouveaux standards internationaux.
Après le New-York, c’est le Disney’s Hotel Cheyenne qui devrait avoir droit à sa petite cure de jouvence. Tout comme le New-York, celle-ci devrait essentiellement concerner l’intérieur de l’hôtel, les façades ayant été refaites dans les années 2000, les menuiseries extérieures ayant été changées, et les boiseries étant entretenues régulièrement. Seul point noir actuel le concernant, la disparition de son énorme enseigne / château d’eau, pour des raisons de sécurité (problème de structure). Mais celui-ci devrait revenir très prochainement… affaire à suivre donc, dans les prochains numéros de la Gazette.
Enfin, concernant le Disneyland Hotel, le projet est encore trop lointain pour que nous puissions vous en dire quoi que ce soit.

Image Image

Image



Le programme de rénovation des hôtels Disney constitue l’une des opérations les plus importantes menées actuellement par le groupe. À terme, ce sont donc prêt de 6 000 chambres qui auront été refaites en l’espace d’une décennie. Du succès de ce programme dépend pour partie l’avenir du resort, car si la demande se fait de plus en plus forte suite aux rénovations, il n’est pas à exclure que de nouveaux hôtels Disney voient le jour dans les prochaines années.


Article : Jake Sully
Photos : Jake Sully, VDR, The Walt Disney Company

Vous aimez cet article ?



Suivez nous sur Facebook !



Sur nos forums

http://www.disneygazette.fr/forum/download/file.php?avatar=

Calirto

jeudi 30 novembre à 19:47

On a eu la même chambre en fait, l'année passée on avait droit à la chambre pile au milieu du grand bâtiment avec vue sur le lac et c'était merveilleux. La ben non .... On verra car soit ca sera New York si ouvert soit de nouveau le Npbc car niveau ptit dej (malgré le prix) il assure plus qu'au sequoia sinon lui était très bien aussi ne profitant pas plus des services que ca. Enfin on verra bien mais le remboursement du séjour fait toujours plaisir. ^^


http://www.disneygazette.fr/forum/download/file.php?avatar=17508_1510828902.jpg

Gustave

dimanche 10 décembre à 10:04

Alors, j’avais promis de faire un petit CR de nos deux jours au Parc, fin novembre, et notamment de la nuit au Newport. Je ne vais rien apprendre aux nombreux passionnés du forum mais ceux qui annoncent revenir faire un CR ne respectent pas toujours cette promesse, alors je vais m’y tenir ! Déjà, c’est la première fois qu’on venait au parc en voiture dans un hôtel « officiel ». D’habitude c’est train et hôtel officiel (Cheyenne, DLH…) ou voiture et Pierre & Vacances. Pour ce nouveau combo, c’est appréciable et irréel de circuler sur ces routes vides, parfaitement entretenues avec des bosquets taillés au millimètre, on se croit dans les banlieues chicos des hauteurs de L.A. Excellent accueil à la guérite du parking, vérification du coffre, place trouvée sans souci et entrée dans l’hôtel. Enfin, premier (et pas dernier) passage par la vérification des valises. L’intérieur en jette, une impression de chaleur (moquette, bois blanc, déco de Noël), une réceptionniste est disponible pour nous donner toutes les indications. Mais il est 8h du matin, chambre logiquement prête pour 15h. Les valises retournent dans le coffre, et hop on retraverse l’hôtel pour le lac, Disney Village et parc en moins de 10 min ! C’est vraiment plaisant, on arrive doucement dans l’ambiance des parcs, on se prend même à rêver ou espérer quelques frégates ou barques dans ce petit lac artificiel, ce serait peu commun, ici. Je ferai la revue des attractions ou autres détails dans des sujets ici et là, mais revenons au thème : l’hôtel ! Nous rentrons vers 20h, les restaurants et bars sont remplis, nous avons mangé au village donc on va directement à la réception pour récupérer la clé et découvrir notre chambre standard…au 6eme étage. A l’ouverture, elle nous semble grande, deux lits double (nous sommes deux adultes et un jeune enfant), double salle de bains, couloir et vue sur le lac ! On fait on est presque au milieu du bâtiment! Ca sent le surclassement…ce qui ne m’étonne pas car j’avais exprimé quelques précisons quant à notre profil et je suis évidemment heureux de constater que la direction de l’hôtel a su s’adapter et nous écouter. Du travail de pro ! Je ne vais pas jouer les critiques touristiques et vous détailler s’il y avait un grain de poussière ou une poignée cassée, non vraiment cette chambre était superbe, thème marin évidemment, propreté impeccable et aucun souci ! Allez, si, mais c’est bien connu : l’extrême difficulté pour régler l’eau chaude à température constante quand on se prélasse dans la baignoire. Nuit paisible et calme, avec un réveil fort agréable quand on découvre le lac illuminé par les reflets des lueurs environnantes. Un bonheur simple : la contemplation. Le matin, samedi 25, nous n’avions pas réservé le petit déjeuner ; en observant la longue file de visiteurs stressés et d’enfants impatients, le choix a semblé judicieux. Départ plaisant grâce à un réceptionniste soucieux de connaître notre sentiment sur ce moment passé au Newport. A noter : Hôtel immense avec de nombreux couloirs et tout de même beaucoup de monde. C’est déjà plus calme dans les étages, notamment entre les ascenseurs qui disposent d’un grand espace pour circuler avec des valises. -Nous sommes allés à la piscine mais sans nous baigner (fatigués par le réveil à 2h30 du matin pour faire la route puis 10h de parc), énorme impression faite par ce bateau avancé dans l’eau ! Pas trop de monde ce vendredi 24 novembre au soir. -Belle pièce réservée aux conventions, découverte en déambulant. -En général excellentes indications, c’est grand, on peut se perdre mais il faut le faire exprès. -Petite boutique sans surprise mais qualitative dans le hall d’accueil, ailleurs dans l’hôtel des vitrines présentent des coques de bâteaux et mille petits détails qui rendent le séjour, dans un hôtel Disney, si plaisant. Et parce que c'est le nerf de la guerre, je précise avoir payé 544 euros pour une nuit (sans petit déj) et deux jours au parc (2 adultes, un enfant). Enchantés, à refaire, mais deux nuits pour profiter de l'hôtel!


Catégories

Au hasard :

  • NGF: Tiana et Naveen sur la Parade des Rêves
  • Pin Trading :  Il Était une Fois Disneyland Paris
  • Disneyland Paris, 25 ans de Rêves et de Cauchemars... 4/11
  • NGF: Disney All Stars Express
  • Décorations New Generation
  • La Gazette: Le Resort se met sur son 31!...
D'autres articles en cliquant ici !