Retour sur la réhabilitation d'Adventure Isle

Article de Jake Sully Voir les commentaires Lundi 26 septembre 2016 à 21:00

Le 10 septembre dernier, Adventure Isle, le complexe d'îles situé au centre d'Adventureland à Disneyland Paris, rouvrait aux visiteurs après huit mois de travaux que vous aviez pu suivre de loin grâce à nos Gazettes. Mais qu’en est-il du résultat final ? Comme toujours, nous vous livrons notre avis sans langue de bois, ni complaisance, avec les bons points, mais aussi les mauvais. En avant pour l’Aventure !

Image



Notre visite débute du côté de Skull Rock, le fameux rocher à la pierre noire, en forme de crâne, issu tout droit de l’univers de Peter Pan. Comme vous aviez pu déjà le constater, Skull Rock était l’un des principaux éléments à avoir droit à plus d’attention durant cette réhabilitation. Après la réhabilitation, nous retrouvons donc un Skull Rock légèrement plus coloré qu’auparavant, la « roche » ayant retrouvé une couleur plus naturelle et moins décolorée par le temps et les éléments. Un premier bon point donc, mais c’est un peu le minimum auquel nous nous attendions.

Image Image
Image



Juste à côté, il est par contre un élément qui a eu droit au minimum syndical. Nous parlons bien sûr ici du Jolly Roger, le célèbre galion du Capitaine Crochet. En effet, dernier élément à partir en réhabilitation, le galion n’a subi qu’un nettoyage et quelques retouches. Cependant, son état général, tout du moins au niveau de la coque, n’en demandait pas plus, vu que le navire avait été entièrement refait il y a tout juste cinq ans, dans le cadre des préparatifs du 20ème anniversaire.

Image
Image Image



Au pied du Galion, l’aire de jeux pour enfants « La Plage des Pirates » a par contre été entièrement refaite, aussi bien au niveau des sols souples que des tentures servant à faire de l’ombre, sans oublier les jeux eux-mêmes. Voilà de quoi permettre aux plus jeunes de se défouler, sous le regard de leurs parents prenant une pause.

Image
Image Image



Non loin de là, nous pénétrons dans les célèbres cavernes aux trésors d’Adventure Isle, le Davy Jones's Locker (littéralement, la cache de Davy Jones). Ici, une impression domine, c’est le fait d’y voir bien mieux qu’avant, rendant ainsi les cavernes beaucoup plus accessibles. Le travail sur la lumière de cet espace, ainsi que sur sa sonorisation, lui rend ainsi enfin vie, même si l’on pourra regretter un petit côté disco-kitch au niveau de l’effet de scintillement des pierres précieuses du coffre au trésor. Par contre, très bon point au niveau de l’éclairage des différents squelettes présents dans les divers interstices des cavernes, qui sont enfin bien visibles de tous.

Image
Image Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image



L’éclairage, c’est donc l’un des très bons points de cette réhabilitation. Et si vous avez déjà pu constaté son efficacité dans les Cavernes, vous pourrez voir plus en aval de cet article, comment il sublime Adventure Isle à la nuit tombée. Mais outre le remplacement des sources lumineuses primaires (c’est-à-dire les ampoules par des LED, Disneyland Paris peut une nouvelle fois remercier son partenaire Osram), ce sont les lanternes elles-mêmes qui ont été remplacées, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. À noter que cela a également été l’occasion de procéder à une mise en sécurité incendie des cavernes, avec l’installation de nombreuses lumières flash, qui se dissimulent plus ou moins bien dans le décor.

Image Image
Image Image



Nous ressortons du Davy Jones's Locker, guidés par le bruit de l’eau qui s’écoule en cascade. Outre l’éclairage, cette réhabilitation aura aussi été l’occasion de rénover complètement l’ensemble des systèmes hydriques d’Adventure Isle. L’ensemble des chutes d’eau couvrant Adventure Isle a ainsi été remis en service, donnant là aussi plus de vie à cet espace en le rendant plus naturel et moins artificiel.

Image Image
Image
Image Image
Image



Du côté des sols de l’île, ceux-ci ont partiellement été refaits. C’est l’allée principale faisant le tour du « Disneyodendron », ainsi que la contre-allée menant à « La Plage des Pirates » qui ont eu le bénéfice de cette réhabilitation. Comme nous l’avions déjà vu à Adventureland, notamment pour le chemin liant la zone arabe à Pirate des Caraïbes, les bordures en pierres saillantes ont été remplacées par des pierres aux bords plus arrondis (vous pouvez d’ailleurs faire la comparaison entre le nouveau et l’ancien sol sur la dernière photo). Il est cependant regrettable de ne pas avoir profité de la fermeture pour refaire l’ensemble des sols, notamment ceux de l’accès principal allant du « Disneyodendron » à Pirates des Caraïbes.

Image Image
Image
Image Image
Image



Nous restons un peu dans les sols, mais cette fois des sols en bois. Car si les parties cimentées n’ont pas toutes eu droit aux honneurs des travaux, il n’en est pas de même pour les passerelles et rambardes en bois qui jalonnent l’ensemble d’Adventure Isle (à l’exception des ponts flottant et suspendu, qui avaient déjà été refaits avant le début des travaux). Pas mal de rambardes en forme de rames avec filets de pêche, ont ainsi fait leur apparition en substitution de certaines rambardes en bambou, de quoi diversifier un peu la thématisation de l’ensemble, tout en restant dans l’esprit de l’île.

Image Image
Image Image



Mais sous ces côtés positifs, la rénovation d’Adventure Isle cache aussi une part d’ombre… ou de coupe budgétaire. En effet, si la majeure partie donnant côté Skull Rock et Galion a été refaite, il n’en est absolument pas de même de la partie donnant sur Indiana Jones et le Temple du Péril. C’est ainsi particulièrement flagrant au niveau des rochers qui ont conservé leur côté décoloré par le temps, et sont toujours couverts de mousse. Même constat du côté de l’épave du bateau de la famille Robinson, qui n’est plus une épave toute fraîche, mais bien une vieille épave dont le bois a pourri (on dirait même qu’elle a été attaquée par les termites à certains niveaux). Un peu plus loin, le célèbre rocher à bascule, bien qu’ayant été repeint, n’est désormais plus qu’un simple rocher fixe, alors qu’on aurait pu s’attendre à une remise en fonction de cet élément. Enfin, du côté du Galion, si c’est impeccable du côté de la coque, il n’en est pas de même au niveau du gréement qui, bien qu’ayant été nettoyé, semble quelque peu usé (pour ne pas dire pourri à certains endroits).

Image Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image



Ce constat de réhabilitation à moitié faite, vous pourrez le faire aussi dans les cavernes, si vous êtes curieux et que vous éclairez les parois à la lumière. Vous pourrez donc constater qu’une très large partie des cavernes n’a pas reçu de rénovation de leur peinture, et même pire, certaines parois endommagées n’ont pas été réparées. Quant aux parois repeintes, elles ne l’ont été que partiellement, afin d’apporter plus de contraste à certains éléments… notamment à l’aide du nouvel éclairage, qui fait clairement l’essentiel du travail.

Image Image
Image
Image Image



Passons à présent à la seconde partie d’Adventure Isle, celle située autour de la fameuse Cabane des Robinson. Nous commençons par une vue d’ensemble, où nous pouvons constater, en plus de la rénovation des systèmes hydriques des cascades, un autre bon point de cette réhabilitation, à savoir l’important débroussaillage effectué pour la réalisation des travaux, et qui dégage ainsi de superbes vues sur et depuis le « Disneyodendron » et sa cabane.

Image Image
Image Image
Image Image



En montant dans la Cabane des Robinson, vous pourrez constater que tous les éléments en bois, des escaliers aux passerelles, en passant par certains éléments du décor, ont soit été rénovés, soit été remplacés. L’élément le plus visible sur ce point reste très certainement le cheminement dans les parties hautes de la cabane, où escaliers et passerelles sont neufs. Les différentes « pièces » de la Cabane ont également eu droit à un bon nettoyage et à quelques améliorations, notamment au niveau de la cuisine, où des coquilles d’huîtres jonchent à présent le sol. Enfin, vous pourrez aussi remarquer que les toits des « pièces » situées dans les parties hautes ont aussi eu droit à un remplacement par un matériau synthétique imitant le chaume.

Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image



En redescendant, les plus observateurs pourront constater que le canon servant de protection à la famille Robinson contre les pirates, a légèrement été tourné, de façon à viser en direction du Galion du Capitaine Crochet. Si l’idée est bonne, la réalisation est un peu maladroite. En effet, le canon se trouve à présent dans une position étrange par rapport au cheminement, mais surtout le fût ne vise pas un endroit dégagé comme précédemment, mais une imposante touffe de bambous.

Image Image
Image Image Image
Image Image
Image



Même s’il n’était pas encore remis en route à la sortie de la réhabilitation, le dernier bon point de cette réhabilitation de la Cabane des Robinson, c’est le retour du système d’alimentation en eau interne à la Cabane. La roue à aube tourne ainsi à nouveau sous la force du courant, et ne devrait pas tarder à entraîner avec elle l’ensemble du système de godets servant à monter l’eau potable jusqu’au sommet de l’arbre… et à la faire redescendre jusqu’à la fontaine à eau via l’impressionnant système de bambous tranchés en forme de tuyaux.

Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image



Comme pour l’autre partie d’Adventure Isle, la réhabilitation de la Cabane des Robinson laisse un petit goût d’inachevé. Commençons par le moins flagrant, à savoir « Le Ventre de la Terre », c’est-à-dire les cavernes situées sous l’arbre géant d’Adventureland, où nous pouvons faire le même constat que pour le Davy Jones's Locker : peinture partielle à l’extérieur au niveau des rochers noirs (vous pouvez d’ailleurs facilement deviner la limite entre la partie repeinte et celle qui ne l’a pas été), traces de peintures à l’intérieur pour donner du contraste à certains éléments autour des racines centrales, mais le tout rattrapé par une très belle mise en lumière, qui aide ainsi à cacher la misère.

Image
Image Image
Image
Image Image
Image



Mais le plus gros défaut de cette réhabilitation du « Disneyodendron » reste très certainement l’abandon de la rénovation du feuillage de l’arbre. Ainsi, si le tronc et les branches ont bien eu droit à une remise en peinture, il n’en a pas été de même pour la canopée, qui reste désespérément fade en couleur, et de plus en plus mitée dans sa structure. Au vu du rythme où l’arbre perd ses feuilles, nous risquons fort de nous retrouver avec un arbre mort d’ici quelques années si rien n’est enfin fait d’ici là.

Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image Image
Image



Avant de conclure, terminons sur une note positive, à savoir la mise en lumière d’Adventure Isle. Le lieu, autrefois connu pour être l’un des plus sombres de Disneyland Paris à la nuit tombée, est à présent l’un des plus lumineux, notamment grâce à la mise en valeur des différentes cascades parsemant l’ensemble du complexe. De quoi donner à nouveau l’envie de partir à l’aventure au coucher du Soleil.

Image
Image Image
Image Image
Image
Image Image
Image Image
Image Image



Pour conclure, la réhabilitation d’Adventure Isle peut se caractériser par une réhabilitation faite à moitié où, comme trop souvent à Disneyland Paris, la sécurité et la technique à outrance ont primé sur la qualité esthétique de l’ensemble. Nous pouvons toutefois saluer le magnifique travail effectué sur les boiseries, sur les éclairages et sur les systèmes hydriques. Que vous soyez ou non d’accord avec ce constat, n’hésitez pas à venir en débattre avec nous sur le forum, pour faire entendre votre voix.
Cependant, nous pouvons aisément nous demander si huit mois de travaux étaient réellement nécessaires pour faire ce qui a réellement été fait durant cette réhabilitation, qui n’aurait encore une fois pas eu lieu d’être si un entretien régulier de la zone avait été effectué par le passé, que ce soit sur les éléments techniques, ou bien sur les éléments scéniques. Gageons que la prochaine grosse réhabilitation, celle de Big Thunder Mountain, soit plus convaincante que celle d’Adventure Isle.

Image



Article: Jake Sully
Relecture: La Veuve Noire
Photos: Jake Sully

Vous aimez cet article ?



Suivez nous sur Facebook !



Sur nos forums

http://www.disneygazette.fr/forum/download/file.php?avatar=old-dlrp-fr/1372853951447b2e3865908.jpg

Alex1928

mercredi 23 novembre à 17:00

Ils étaient opérationnels en début de semaine.


http://www.disneygazette.fr/forum/download/file.php?avatar=7584_1295175534.jpg

Jake Sully

mercredi 23 novembre à 23:06

En effet, ça refonctionne depuis hier visiblement. On a partagé la vidéo de nos amis de DisneylandBerry sur la page FB. ;) Par contre ça fuit un peu partout lol. :lolgr


Catégories

Au hasard :

  • La Gazette : Le Cheyenne rentre en réhabilitation
  • Disneyland Paris partage ses archives...
  • Fin des travaux au Studios Store et le point sur le Starbucks
  • La Gazette : Peter Pan reprend son envol
  • Les 20ans se présentent  en vidéo!
  • Un après-midi d'été au Disney Village
D'autres articles en cliquant ici !