Shaker Challenge 2017: 20 ans de talent et de créativité

Article de Capitaine Voir les commentaires Vendredi 01 décembre 2017 à 20:00

Le 24 novembre 2017 a eu lieu au Disney’s Hotel New York le Shaker Challenge. 20 ans après sa première édition, cet évènement est passé du statut de réunion confidentielle à un évènement connu et reconnu par la communauté professionnelle. Disney Gazette y a assisté et vous propose de découvrir l’histoire de ce challenge et de plonger dans cet 17ème édition haute en couleur (mais attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé).

Image



Commençons par le début, c’est quoi le Shaker Challenge. En 1997, une idée folle a germé à Disneyland Paris. Et si le resort organisait un concours interne entre ses bars ? Cette idée sera portée par René Delvincourt, personne qu’on ne présente plus à Disney Gazette.
René Delvincourt est arrivé à Disneyland Paris en 1995 en prenant la charge des bars du Disney Village. Plus tard, il deviendra Coordinateur des Bars des Hôtels en plus de ses responsabilités au Disney Village. Il prendra ensuite la tête de la division « Boissons » (« Beverage »). Nos confrères de Chronique Disney lui ont consacré un dossier où il revient sur son travail.

Image



Mais revenons à nos cocktails et au Shaker Challenge. Il y a 20 ans un terrible constat est fait : les équipes des bars de Disneyland Paris ne sont pas au niveau. Pas au niveau de l’association des barmans de France, ni des palaces parisiens. Le resort n’était connu que pour sa vente de soda. Le but du challenge est alors de pousser les barmans à s’améliorer, à s’épanouir et ainsi montrer qu’il existe un savoir-faire à Disneyland Paris. Le pari est lancé : 13 candidats la première année, 26 la seconde : il s’agit encore d’un évènement confidentiel, loin de son succès actuel. Le comité en charge de ce projet ne cache pas ses ambitions en ajoutant chaque année une innovation. Nous sommes passés d’un évènement réservé aux barmans il y a 20 ans à un évènement réunissant les fournisseurs (et partenaires de Disneyland Paris), sommeliers, barmans, cuisiniers, barista, serveurs etc !

Image Image



L'édition 2017 réunit 101 candidats, sur 17 épreuves! Puisqu'en effet, de nouvelles épreuves sont apparues au fil des ans : accords mets-cocktails, vin, vin-fromage, service de la bière … à la petite dernière le café ! Et oui, en 2017, grâce au partenariat avec Segafredo, une épreuve barista a été créée : 2 expressos, 1 cappuccino et une création libre. Épreuve technique avec l’utilisation d’un percolateur et toujours créatif avec ses cocktails à base de café. Notre seule déception est que la dégustation est réservée seulement aux membres du jury, l’audience peut seulement admirer le talent des Cast Members.

Image



Par ailleurs, on voit aujourd’hui les fruits de ce travail de longue haleine, avec l’épreuve « Rendez-vous des Etoiles » et la participation de prestigieux palaces parisiens. On découvre sur scène les barmans de l’hôtel Ritz Paris, de l’hôtel Burgundy Paris, de la Réserve Paris, de The Peninsula Paris, l’hôtel Saint James Paris, de la Maison Souquet, de l’hôtel du Bristol et enfin de Disneyland Paris avec Anaïs Breton, gagnante de la précédente édition. Nous avons également l’immense plaisir de voir d’anciens lauréats du challenge qui ont su se frayer maintenant un chemin en dehors de Disneyland dans ce domaine difficile comme Julien Echasserieau, gagnant de l’édition 2010 (barman) et maintenant à l’hôtel du Bristol.

Image




Passons maintenant aux lauréats de cette 17ième édition du Shaker Challenge !

Meilleure décoration : Tantaruna Jackeline (Café Fantasia, Disneyland Hotel)

Meilleur tirage de bière : Jordannet Mathias (New York City Bar, Hotel New York)

Image



Meilleur apprenti bar : Raymond Lucie (Captain’s Quarter, Newport Bay Club)

Image



Meilleur Dispense Bar: Leroy Pierre (Walt’s, an American Restaurant, Parc Disneyland)

Image



Catégorie “Hôtels Associés”
: De Merrseman Johan (Explorers)

Image



Catégorie “Barista “:
3ème : Breton Anaïs (New York City Bar, Hotel New York)
2ème Rimo Daniele (Captain’s Quarter, Newport Bay Club)
1er: Verfaillie Maxime (Banquet, Hotel New York)

Image



Catégorie “Cuisiniers”:
3ème Pereira Anthony (Parkside Dinner, Hotel New York)
2ème Franco Bone Dyllan (Parkside Dinner, Hotel New York)
1er Sakchittaphong Sengsoury (Parkside Dinner, Hotel New York)

Image



Catégorie Par Equipe:
3ème : New York City Bar, Hotel New York (Grandjean Malo, Jordannet Mathias, Pereira Anthony)
2ème : Café Fantasia, Disneyland Hotel (Tantaruna Jackeline, Pirolles Amaury, Deporte Micheal)
1er : Captain’s Quarter, Newport Bay Club (Rana Alessandro, Rambeau Charlie, Cevelin Annissa)

Image



Catégorie “Expérience vin”:
3ème Siciliano Antonio (California Grill, Disneyland Hotel)
2ème Bastianini Damien (California Grill, Disneyland Hotel)
1er Loubat Stephen (Café Fantasia, Disneyland Hotel)

Image



Enfin, finissons par la catégorie “maître” car elle représente l’origine de ce concours.

Catégorie « Barman » :

3ème : Laden Laurent (Café Fantasia, Disneyland Hotel)
2ème : Tantaruna Jackeline (Café Fantasia, Disneyland Hotel)
1er : Rambeau Charlie (Captain’s Quarter, Newport Bay Club)

Image Image



Nous tenons cependant à féliciter tous les participants qui ont démontré un réel talent et leur souhaitons bon courage pour les prochaines éditions.

Il est très difficile de retranscrire à l’écrit les sentiments qu’on ressent au Shaker Challenge et rien que pour cela nous savons qu’il va continuer encore de longues années. Cependant, Monsieur René ne sera plus à sa tête. Après 20 ans de bons et loyaux services, il quitte la tête du comité en charge de ce projet magnifique. Mais ne vous inquiétez pas, il ne part pas à la retraite et sera toujours là pour partager sa passion. Nous avons eu la chance de nous entretenir avec lui pendant cette journée qui est pourtant chargée (et nous l’en remercions encore).
Ainsi, nous avons pu discuter d'un projet récent et réussi: la mise en place de machine à café, qualité grain qui pu rendre le café de Disneyland Paris buvable. Nous avons pu entrevoir également vers quoi l’offre va tendre dans le futur. Maintenant que l’alcool a trouvé sa place, il est temps que les boissons dites soft (sans alcool) gagnent leurs places du soleil. De plus, une réflexion sur des gammes « bio » et « bien-être » est en cours et nous avons hâte de découvrir cela.
Nous espérons, avec ce modeste article/reportage, vous avoir fait découvrir une autre facette de Disneyland Paris. Disneyland Paris ce n’est pas uniquement des attractions et des personnages, il s’agit d’une destination complète et sa composante restaurants/bars n’est en aucun cas à négliger grâce notamment aux talents des Cast Members qui s’efforcent de vous faire vivre une expérience exceptionnelle. En attendant la prochaine édition, l’équipe de Disney Gazette profitera encore des bars de Disneyland Paris, avec modération.


Article : Capitaine
Relecture : VDR
Photos : Capitaine

Vous aimez cet article ?



Suivez nous sur Facebook !



Sur nos forums

http://www.disneygazette.fr/forum/download/file.php?avatar=

Calirto

jeudi 30 novembre à 19:47

On a eu la même chambre en fait, l'année passée on avait droit à la chambre pile au milieu du grand bâtiment avec vue sur le lac et c'était merveilleux. La ben non .... On verra car soit ca sera New York si ouvert soit de nouveau le Npbc car niveau ptit dej (malgré le prix) il assure plus qu'au sequoia sinon lui était très bien aussi ne profitant pas plus des services que ca. Enfin on verra bien mais le remboursement du séjour fait toujours plaisir. ^^


http://www.disneygazette.fr/forum/download/file.php?avatar=17508_1510828902.jpg

Gustave

dimanche 10 décembre à 10:04

Alors, j’avais promis de faire un petit CR de nos deux jours au Parc, fin novembre, et notamment de la nuit au Newport. Je ne vais rien apprendre aux nombreux passionnés du forum mais ceux qui annoncent revenir faire un CR ne respectent pas toujours cette promesse, alors je vais m’y tenir ! Déjà, c’est la première fois qu’on venait au parc en voiture dans un hôtel « officiel ». D’habitude c’est train et hôtel officiel (Cheyenne, DLH…) ou voiture et Pierre & Vacances. Pour ce nouveau combo, c’est appréciable et irréel de circuler sur ces routes vides, parfaitement entretenues avec des bosquets taillés au millimètre, on se croit dans les banlieues chicos des hauteurs de L.A. Excellent accueil à la guérite du parking, vérification du coffre, place trouvée sans souci et entrée dans l’hôtel. Enfin, premier (et pas dernier) passage par la vérification des valises. L’intérieur en jette, une impression de chaleur (moquette, bois blanc, déco de Noël), une réceptionniste est disponible pour nous donner toutes les indications. Mais il est 8h du matin, chambre logiquement prête pour 15h. Les valises retournent dans le coffre, et hop on retraverse l’hôtel pour le lac, Disney Village et parc en moins de 10 min ! C’est vraiment plaisant, on arrive doucement dans l’ambiance des parcs, on se prend même à rêver ou espérer quelques frégates ou barques dans ce petit lac artificiel, ce serait peu commun, ici. Je ferai la revue des attractions ou autres détails dans des sujets ici et là, mais revenons au thème : l’hôtel ! Nous rentrons vers 20h, les restaurants et bars sont remplis, nous avons mangé au village donc on va directement à la réception pour récupérer la clé et découvrir notre chambre standard…au 6eme étage. A l’ouverture, elle nous semble grande, deux lits double (nous sommes deux adultes et un jeune enfant), double salle de bains, couloir et vue sur le lac ! On fait on est presque au milieu du bâtiment! Ca sent le surclassement…ce qui ne m’étonne pas car j’avais exprimé quelques précisons quant à notre profil et je suis évidemment heureux de constater que la direction de l’hôtel a su s’adapter et nous écouter. Du travail de pro ! Je ne vais pas jouer les critiques touristiques et vous détailler s’il y avait un grain de poussière ou une poignée cassée, non vraiment cette chambre était superbe, thème marin évidemment, propreté impeccable et aucun souci ! Allez, si, mais c’est bien connu : l’extrême difficulté pour régler l’eau chaude à température constante quand on se prélasse dans la baignoire. Nuit paisible et calme, avec un réveil fort agréable quand on découvre le lac illuminé par les reflets des lueurs environnantes. Un bonheur simple : la contemplation. Le matin, samedi 25, nous n’avions pas réservé le petit déjeuner ; en observant la longue file de visiteurs stressés et d’enfants impatients, le choix a semblé judicieux. Départ plaisant grâce à un réceptionniste soucieux de connaître notre sentiment sur ce moment passé au Newport. A noter : Hôtel immense avec de nombreux couloirs et tout de même beaucoup de monde. C’est déjà plus calme dans les étages, notamment entre les ascenseurs qui disposent d’un grand espace pour circuler avec des valises. -Nous sommes allés à la piscine mais sans nous baigner (fatigués par le réveil à 2h30 du matin pour faire la route puis 10h de parc), énorme impression faite par ce bateau avancé dans l’eau ! Pas trop de monde ce vendredi 24 novembre au soir. -Belle pièce réservée aux conventions, découverte en déambulant. -En général excellentes indications, c’est grand, on peut se perdre mais il faut le faire exprès. -Petite boutique sans surprise mais qualitative dans le hall d’accueil, ailleurs dans l’hôtel des vitrines présentent des coques de bâteaux et mille petits détails qui rendent le séjour, dans un hôtel Disney, si plaisant. Et parce que c'est le nerf de la guerre, je précise avoir payé 544 euros pour une nuit (sans petit déj) et deux jours au parc (2 adultes, un enfant). Enchantés, à refaire, mais deux nuits pour profiter de l'hôtel!


Catégories

Au hasard :

  • La Gazette : Des marionnettes au Lucky Nugget
  • Retour sur la 77ème Pin Trading Night, ou la mort du
  • 20ème Anniversaire: Disney Magic on Parade!
  • La Gazette : World of Disney se découvre:
  • La Soirée Princesses & Pirates de Mickey en détails!
  • Les réhabilitations sur le Resort - Avril 10
D'autres articles en cliquant ici !