A la découverte de We Love Disney !

A l’occasion de la sortie de l’album We Love Disney, le 2 décembre prochain, nous avons eu la chance d’interviewer quelques-uns des artistes y ayant chanté les chansons mythiques de notre enfance.
Cette compilation est une première, il s’agit en effet du seul album de reprises Disney édité à ce jour en France. Les artistes, très investis dans ce projet et aimant réellement les chansons qu’ils interprètent, ont su transmettre avec brio l’esprit d’origine du dessin animé tout en remettant la mélodie au goût du jour.
Rencontre autour d’une passion commune, l’amour de l’univers Disney.

Image

 

Elodie Frégé, Un jour mon Prince viendra – Blanche Neige.

Disney Gazette : Que symbolise pour vous "Un jour mon prince viendra" ?
Elodie Frégé : En interprétant ce titre, j’avais peur de devoir être trop dans la caricature et dans le côté lyrique de la chanson originale. J’avais envie de faire ressortir le côté désenchantée de la princesse, car si Blanche-Neige chante "Un jour mon prince viendra", c’est que, visiblement, son prince n’est pas là !

DG : Votre version est très différente de la version originale : comment vous êtes-vous appropriée la chanson ?
EF : Blanche Neige a 14 ans lorsqu’elle chante ce titre ; chantée par moi qui en ait 32, cela donne tout de suite un autre angle à l’histoire ! En écoutant le titre, j’avais envie de me l’approprier, et de l’incorporer à mon univers musical : c’est mon petit bijou personnel. J’ai apporté ma touche jazz, et l’arrangement a rendu l’ensemble mélancolique et lascif, un peu plus moderne ! Je voulais absolument remettre cette chanson au goût du jour, malgré le côté désuet que l’on garde. Ma chanson est l’une des rares qui n’a pas été réarrangée pop, la mienne est plutôt d’influence TriPop.

DG : Comment s’est passée la sortie du single et la réalisation du clip ?
EF : Ce premier single est un pari osé de la part de la maison de disques, car la chanson n’est pas très gaie et surtout, mon interprétation est très différente de la version initiale. J’espère que c’est un atout pour l’album. Le clip est également très sombre, la réalisatrice souhaitait s’inspirer de l’univers de Lana Del Rey pour créer une héroïne totalement désenchantée. Il y a quelques clins d’œils dans le clip, comme les images extraites du chef-d’œuvre de Walt Disney et les oiseaux qui volettent, rappels de Blanche Neige. On reprend aussi l’univers de Fantasia, qui donne une vraie dimension onirique à l’ensemble. Ce clip est pour moi une véritable surprise, je le trouve très plaisant et beau, lumineux  !


Elodie Frégé, Un jour mon Prince Viendra : Le Clip !

Camille Lou, La Belle et la Bête – (en duo avec Garou).

DG  : "La Belle et la Bête" est l’une des plus belles chansons d’amour des années 1990 : comment avez-vous cherché à transmettre cette émotion ?
Camille Lou : Je connaissais déjà la chanson avant de la reprendre, mais c’est Garou qui a fait le choix de ce titre et qui m’a proposé ce duo. Avant de le reprendre, j’ai réécouté cette mélodie intemporelle une fois, pour me remettre dans l’ambiance du dessin animé. Quand je suis arrivée au studio, j’ai chanté comme ça, sans réfléchir, et en deux ou trois prises le tour était joué ! On n’a pas eu la chance d’enregistrer ensemble avec Garou, on s’est loupé à 5 minutes près, mais sa voix m’a impressionnée et portée, en fermant les yeux j’avais l’impression qu’il était avec moi. En réécoutant le morceau, j’ai retrouvé l’air que je connaissais. Les arrangements sont tellement beaux, la chanson suffit en elle-même à faire porter l’émotion, la magie du morceau fonctionne !

Anaïs Delva : Liberée, Délivrée – La Reine des Neiges

DG  : Vous interprétez Elsa dans le dernier Disney en salles, La Reine des Neiges. Comment avez-vous appréhendé la chanson Libérée Délivrée, la seule qui n’est pas une reprise dans l’album ?
Anaïs Delva : Disney avait manifesté l’envie que Libérée Délivrée apparaisse dans la compilation, parce qu’elle retrace toutes les chansons d’hier à aujourd’hui : en ce moment, le Disney d’actualité c’est La Reine des Neiges ! Libérée Délivrée était donc une évidence, ça s’est fait tout seul. La version du morceau dans le film est très Broadway ; je viens du monde de la comédie musicale, et du coup c’est un vrai plaisir pour moi, pas de soucis d’adaptation. Dans l’album We Love Disney, on a choisi de faire une version plus pop du titre, moins orchestrée, mais qui s’adapte mieux au reste des titres. Interpréter Libérée Délivrée est un vrai cadeau pour moi, surtout que je voulais incarner Elsa !

Al-Hy : Supercalifragilistic – Mary Poppins (en duo avec Arié Elmaleh)

 

DG  : Supercalifragilisticexpialidocious, c’est vrai que ce mot est parfaitement atroce ! Comment avez-vous fait pour chanter ce titre sans vous emmêler les pinceaux ?
Al-Hy : J’ai beaucoup bossé sur la prononciation, et c’était encore pire à l’envers ! (Rires.) C’est un titre que l’on m’a proposé avec justesse, ça faisait partie des chansons que j’aurais choisies. Pour en revenir à la prononciation, si Mary Poppins est arrivée à dire ce fameux mot, pourquoi pas moi ? Je l’ai écouté tellement de fois que ça en est devenu naturel.

DG : Mais Mary Poppins, c’est un univers totalement différent du vôtre, non ?
Al-Hy  : Au contraire ! J’ai beau avoir un style macabre, j’adore Disney. Je voulais apporter ma touche gothique à cet univers édulcoré. Moi aussi, je rêve de plonger dans une carte postale… Ce que j’aime le plus dans cette chanson, c’est qu’elle te laisse une liberté absolue dans l’interprétation ; le titre est tellement spécial en lui-même que tout est possible.

DG : Avez-vous rencontré des difficultés à interpréter cette chanson ?
Al-Hy  : Je chante en duo avec Arié Elmaleh, mais malheureusement, on n’a pas pu chanter ensemble. Je pensais que ce serait un problème mais en fait, c’est super intéressant d’enregistrer sa propre version et d’entendre après l’interprétation de l’autre, ça apporte quelque chose de plus au final de ne pas chanter en même temps. Le morceau final est super, les arrangements sont géniaux !

 

 

 

Image
Elodie Frégé, Mickaël Youn, Camille Lou, Anaïs Delva et Zaho répondant aux question de Disney Gazette.

Zaho : L’Histoire de la Vie – Le Roi Lion.

DG  : Le Roi Lion est un des succès mythiques de Disney, pourquoi avoir décidé d’interpréter L’Histoire de la Vie parmi toutes les chansons bien connues de ce film ?
Zaho : L’Histoire de la Vie, c’est en quelque sorte l’histoire de ma vie ! Elle me touche particulièrement car c’est la chanson préférée de mes nièces, de mon filleul et de tous les autres enfants dont je suis proche. Elle me rappelle de bons moments. C’est aussi une façon de mettre une empreinte sur mes origines africaines, notamment grâce au chant tribal au début du morceau. Il me met des frissons à chaque fois ! J’ai choisi cette chanson de moi-même, elle témoigne de la célébration de la naissance de Simba au royaume des Lions, un moment sublime. C’est le commencement de tout !

DG : Quelles difficultés avez-vous rencontrées pour vous approprier le titre ?
Zaho : Il était difficile de me l’approprier car l’originale est tellement belle qu’il est très tentant de la recopier ! Je voulais donner une interprétation juste du film, sans tomber dans le copier coller et surtout, transmettre l’émotion que l’on retrouve dans le film. On peut toujours avoir la prétention de faire quelque chose, on a pas de certitudes que ce ne soit pas raté… J’ai regardé plusieurs fois le dessin animé pour m’imprégner de l’ambiance et des images du Roi Lion. Une fois arrivé en studio, j’étais totalement dans l’ambiance !

Mickaël Youn : Il en faut peu pour être heureux – Le Livre de la Jungle.

DG : Pourquoi avoir choisi le titre "Il en faut peu pour être heureux" ?
Mickael Youn : En fait, c’est la chanson préférée de ma fille, elle est complètement fan de Baloo et de la façon dont je lui fais l’ours. Du coup, quand Disney m’a appelé, j’ai dit que j’acceptais à la seule condition de chanter cette chanson ! Ils étaient embêtés au début, c’était pas prévu au programme (Rires.) Mais du coup ils ont fini par accepter, et après tout a été très vite : j’ai vu le dessin animé un nombre de fois incalculable donc le personnage était carrément en moi, j’avais totalement intériorisé le personnage. Avec cette chanson j’ai apporté ma vision de l’ours pataud, de Baloo, un peu plus déconnant que l’original, un peu plus truculent. En fait, Baloo, c’est moi, il a la "Youn Touch", complètement "Younesque" !

DG  : L’univers musical de Disney, c’est totalement différent de ce que vous faites habituellement : que provoque en vous ce changement de style  ?
Mickael Youn : C’est vrai que c’est différent de mon univers habituel, mais ça ne me dérange pas d’être dans un autre style, de faire autre chose. C’est ma fille qui est contente ! J’ai eu beaucoup de facilités à interpréter ce titre, ça m’a beaucoup surpris.
Après, c’est plus facile de chanter une chanson qui existe et que l’on connaît déjà, je n’avais même pas besoin des paroles ! Cette chanson, je l’écoute depuis que j’ai huit ans, en boucle. Au final dans Il en faut peu pour être heureux, c’est plus de l’interprétation du personnage que de la performance vocale, du parlé-chanté, donc je suis plus à l’aise que sur du lyrique !

 

 

Image

Le label Mercury prévoit un gros succès pour ce nouvel album, envisageant même de travailler sur de nouveaux volumes de We Love Disney, tant le répertoire musical est vaste.

De nôtre côté, on apprécie l’album dans son ensemble par les surprises d’interprétation qu’il propose, parfois osées mais globalement réussies. Les morceaux sont assez sympathiques, ils sont remis au goût du jour sans dénaturer les chansons mythiques de notre enfance. Les artistes ont réussi à transposer leur propre style sans pour autant transformer l’original, de quoi rassurer les puristes. Un très gros coup de cœur par exemple pour la chanson de Ben l’Oncle Soul, Être un Homme comme vous, dans une version très rythmée et dont le clip serait en préparation. Une bonne surprise également pour le titre de Mickaël Youn, Il en faut peu pour être heureux, où l’artiste redonne toute sa bonne humeur à notre cher Baloo.

Toutefois, un gros bémol s’installe sur le choix des musiques qui sont pour la plupart tirées des mêmes longs métrages. Aladdin et Le Roi Lion regroupent tout de même 6 des pistes proposées sur un total de 17 ! Lorsque l’on connait le nombre important de chansons qui figurent au répertoire de Disney, on se dit qu’il y avait de quoi faire… Beaucoup de musiques de films Disney mériteraient d’être exploitées, certaines oubliées d’ailleurs (comme Hercule, Mulan, Cendrillon pour ne citer qu’eux).

D’autres part, le style est assez hétérogène dans l’album, et si certaines interprétations sont plutôt originales et réussies (Elodie Frégé, Emmanuel Moire, Nolwenn Leroy, Al-Hy…) pour certaines autres ce n’est pas forcément le cas, notamment sur La Belle et la Bête où l’émotion ne semble pas être au rendez-vous.

Néanmoins, il y en a pour tous les goûts et il y aura forcément une chanson pour vous plaire. L’album, à paraître le 2 décembre prochain, propose deux versions de pochettes différentes : qui de la Fée Clochette ou de Panpan aura vos faveurs ?

Tracklist :
Blanche-Neige : Un jour mon prince viendra : Elodie Frégé
Pinocchio : Quand on prie la bonne étoile : Nolwenn Leroy
Mary Poppins : Supercalifragilistic : Al.Hy + Arié Elmaleh
Le Livre de la Jungle : Être un homme comme vous : Ben l’Oncle Soul
Les Aristochats : Tout le monde veut devenir un cat : Thomas Dutronc + Laura smet
La Belle et la Bête : La belle et la bête : Garou + Camille Lou
Aladdin : Prince Ali : Alex Beaupain
Aladdin : Ce rêve bleu : Joyce Jonathan + Olympe
Aladdin : Je suis ton meilleur ami : Arié Elmaleh
Le Roi Lion : L’histoire de la vie : Zaho
Le Roi Lion : L’amour brille sous les étoiles : Christophe Willem
Le Roi Lion : Hakuna Matata : Collégiale
Pocahontas : L’air du vent : Jenifer
Le Bossu de Notre dame : Rien qu’un jour : Emmanuel Moire
La Prince et la Grenouille : Au bout du rêve : Rose
La Reine des Neiges : Libérée, délivrée : Anais Delva

We Love Disney, le 2 Décembre dans les bacs ! Pour l’occasion retrouvez le 13 Décembre sur D8 une émission spéciale : "On Chante tous Disney" !

Pour en parler sur le forum :
hors-ecran-f41/we-love-disney-t10913.html

Article : LaFéeClochette
Images : LaFéeClochette, Disney – Universal Music France 2013

 

Voir aussi :

Nos gazouillis :

Il est maintenant possible de réserver les restaurants de Disneyland Paris depuis l'application officielle !...

Jul 10 2020

Découvrez les masques en tissu en vente sur ShopDisney dans notre article ! https://t.co/ULMQ2qcB3n

Jul 07 2020

Découvrez les dates de réouverture des différents moyens de transport de Walt Disney World. ...

Jul 06 2020
Nouveau !

Disney Gazette
informations

Elle est de retour !
Notre base de données sur les destinations Disney est à nouveau disponible. Découvrez nos fiches infos, guides et temps d'attentes.

C'est parti