Le 12 février se tiendra à Cinémagique l’assemblée générale des actionnaires d’Eurodisneyland SCA, la société holding qui possède le resort parisien. Voici 7 raisons qui doivent vous pousser à vous y rendre.

Image

Raison 1 : Vous n’aimez pas les surprises.

Vous allez être servis. Chez Eurodisney, tout est réglé comme du papier à musique. Le cérémonial est identique d’année en année (discours, spectacles, questions, votes staliniens, à l’année prochaine). Aucune surprise, aucune information ne sort des discours préformatés du président GAS. Vous ne manquerez pas d’y trouver de nombreuses allusions à la crise qui impacte durement la société et ses marchés, que la destination Disneyland Paris est N°1 en Europe, que la politique d’investissements soutenus va finir par porter ses fruits dès la crise terminée, etc.
Madame Calmels viendra ensuite passer la deuxième couche pour expliquer que les temps sont durs mais qu’elle a confiance dans la mobilisation de toutes les équipes pour redresser la barre. Elle demandera aussi que l’on surveille les charges qui restent trop importantes. Il est vrai qu’elle donne l’exemple avec l’explosion du budget du CS en 2013…

Raison 2 : Vous aimez les cadeaux.

Tous les ans chez Eurodisney, le père Noël passe en février. Dans sa hotte, il apporte aux actionnaires sages un petit spectacle musical en couleurs, deux places pour visiter les parcs et un petit cadeau surprise pour que les années se suivent mais ne se ressemblent pas trop.
Enfin, pour les actionnaires nécessiteux, un petit déjeuner est servi avant l’assemblée afin de les sustenter. Ainsi rassasiés, vous pourrez faire la sieste tranquillement jusqu’au spectacle de mi-assemblée. Après, vous pourrez vous rendre dans les parcs en paradant avec votre beau badge « actionnaire AG 2014 ». La classe…

Raison 3 : Vous êtes fan du président

Rencontrer le président GAS quand on n’est pas un Prince du Moyen Orient ou le maire de Meaux est assez délicat. Il y a bien les tables rondes mais ce n’est pas toujours aisé de s’y rendre. Là, tout est planifié à l’avance et on sait que l’on va avoir le loisir de boire ses paroles pendant près d’une heure et demie, et de pouvoir l’admirer sur écran géant. Mieux, si l’on est un peu téméraire, en fendant la foule à la fin de l’assemblée, on peut parfois obtenir une photo et/ou un autographe. Chaque année qui passe le rapproche de son départ. Si vous n’avez pas encore ces reliques, pressez-vous…

Raison 4 : Vous êtes un râleur

Venir manifester son mécontentement par des applaudissements nourris (ou des sifflets) lors des interventions est une façon de montrer que les beaux discours ne tiennent pas face aux réalités.
Car les faits sont tenaces : depuis son arrivée, le Président GAS a présenté 5 bilans. Résultat, 5 déficits pour un montant cumulé de pertes de 301 Millions d’euros. Il serait souhaitable qu’il cesse de vous prendre pour un imbécile en vous répétant pour la 5ème fois que sa politique porte ses fruits et que les profits ne sont plus très loin.
Il gagnerait à faire preuve, enfin, de transparence et d’indiquer à quelle échéance il espère vraiment revenir vers l’équilibre pour les comptes du groupe. De même, il serait honnête d’indiquer que la société cotée ne fera pas de bénéfices avant de nombreuses années en raison de sa situation de holding. Et que par conséquent la distribution de dividendes n’est pas pour demain.
Mais comme il ne fera jamais preuve d’une telle transparence (cf raison 1), quelques questions mal intentionnées (qui seront néanmoins balayées d’un revers de la main) peuvent mettre un peu d’ambiance dans une salle endormie. Profitez-en, le micro n’attend que vous.

Raison 5 : vous êtes un actionnaire véritable

Vous connaissez toute l’actualité financière de la société et les discours n’éclaireront que peu votre lanterne. Mieux, vous aurez les réponses à la plupart des questions écrites et orales… Mais vous avez des actions et à ce titre des droits et des devoirs. Le plus important d’entre eux : voter. Donc, chaque année, malgré l’inutilité de la chose, vous prenez votre petit boitier et votez « non » comme 0,1 % des votants. Cela ne change rien mais au moins vous avez bonne conscience et quand de nouveaux problèmes surgiront, vous pourrez dire « Moi, je n’ai pas voté pour cela… ». Vous pourrez aussi demander oralement la contribution de chaque société du groupe au résultat consolidé. Mais la salle va vous prendre pour un extra-terrestre et l’estrade vous répondra froidement qu’elle n’est pas (encore) tenue de le faire. Mais vous le saviez déjà, bien sûr…

Raison 6 : Vous êtes amateur de spectacle

Bien évidemment, je ne parle pas des scènettes que propose l’Assemblée chaque année avec un Mickey toujours aussi jeune (comment fait-il ?). Je parle de l’aisance de Philippe GAS devant son prompteur, des fossoyeurs les commissaires aux comptes, des sourires enjôleurs du directeur juridique (je plaisante), des questions palpitantes sur les menus des restaurants du Village, des horaires des piscines ou de la fraicheur des Snickers dans les distributeurs, qui ponctuent une assemblée digne de ce nom. Pour rien au monde vous ne rateriez une séance. Chaque année vous comparez avec les années précédentes pour savoir si elle est dans la moyenne ou mérite de rentrer dans les annales. Un regret néanmoins, le pop-corn n’est toujours pas fourni…

Raison 7 : Il n’y en a pas.

Sincèrement, si vous êtes actionnaires et que vous ne vous êtes pas reconnus dans les 6 portraits ci-dessus, je ne peux plus rien pour vous. Ah si, vous rappeler que vous pouvez donner un pouvoir à un non actionnaire de ce forum, désireux de s’y rendre à votre place, et si vous ne souhaitez pas le faire, vous enjoindre de voter par correspondance.
Bonne assemblée aux Présents. La Gazette préparera pour les absents un article pour que vous ayez l’illusion d’y avoir assisté…

Pour discuter du document de référence et de la préparation de l’assemblée :
post335008.html#p335008

Pour indiquer si vous serez sur place et si vous souhaitez faire partie du petit groupe d’actionnaires de Disney Gazette :
post335017.html#p335017

Article : Simplet
Image : Disneyland Paris