Rock ‘n’ Roller Coaster avec Aerosmith

Modifié le : 2 janvier 2021

Date d'ouverture

16 mars 2002

Date de fermeture

1 septembre 2019

Catégorie

Sensations Fortes

FastPass

Oui

Rock ‘n’ Roller Coaster avec Aerosmith était une attraction de Disneyland Paris qui a fermé ses portes pour laisser place au Avengers Campus.


Au bout de l’avenue Georges Méliès se dressaient les studios de Tour de Force Records, la célèbre maison de disque. Le bus d’Aerosmith est garé devant l’entrée principale… le groupe mythique serait-il à l’intérieur  ?

Description

La première salle de Rock ‘n’ Roller Coaster avec Aerosmith est ornée de manches de guitare géants surplombés par un énorme disque compact suspendu au plafond. Après avoir traversé le hall, le groupe découvre l’entrée des artistes et les studios A et B dans lesquels se déroulent des sessions d’enregistrement.

Un guide rencontre les visiteurs dans le studio C. Les membres d’Aerosmith, visibles à travers une vitre, sont dans la salle de contrôle du studio. Tandis que les portes se ferment, le guide explique que le groupe apporte la touche finale à une « expérience musicale révolutionnaire » et invite les gens à vivre cette expérience unique en avant-première.

Les visiteurs entrent dans le studio de recherche et développement de Tour de Force Record. Un ingénieur du son travaille sur la bande originale de l’attraction et procède à des tests de son et de lumière. Les moniteurs vidéo diffusent une maquette virtuelle de l’attraction en préparation de lancement.

Sur le pupitre où s’affairent le groupe et les ingénieurs se trouvent des maquettes d’inversions de montagnes russes  ! Tout ce petit monde s’accorde sur Nine Lives, chanson qui collerait parfaitement à un rollercoaster… puis Joe Perry suggère d’utiliser une autre chanson pour le lancement des véhicules  : Back in the Saddle. L’essai sur la maquette semble concluant.

Steven Tyler, le leader du groupe, qui était en train de tester en vrai la nouvelle attraction Rock ‘n’ Roller Coaster avec Aerosmith, déboule alors dans le studio et ajoute sa contribution à la bande-son qui sera diffusée dans les véhicules  : «  going down  » au sommet d’une inversion  !

L’attraction semble désormais prête à accueillir ses premiers visiteurs, le groupe s’en va, pressé d’expérimenter sa production.

La majeure partie du studio de Tour de Force Records est en fait un gigantesque hangar qui contient un circuit de montagnes russes  : le gravity building. La rampe d’accès à la zone d’embarquement longe la piste de lancement des “Soundtrackers”, des trains de six wagons de quatre places (soit 24 places par soundtyracker).

Chaque passager à a sa disposition 5 hauts-parleurs pour profiter au maximum des œuvres du groupe. Les lumières vacillent à chaque démarrage, les cris des passagers couvrent la musique embarquée  : la pression monte  !

Un petit tour derrière la régie où un ingénieur du son vérifie que tout va bien, et c’est notre tour d’embarquer. Très vite le train démarre et se positionne sur la rampe de lancement, alors que Steven Tyler et le groupe effectuent quelques derniers petits réglages sur la bande-son. Ce dernier nous conseille d’ailleurs de bien nous accrocher…

«  Soundtracker prêt pour le lancement  », trop tard pour reculer  !

Le compte à rebours s’enclenche, et c’est Steven Tyler en personne qui fait le décompte. 3… 2… 1… 0  !

Le démarrage puissant nous fait passer de 0 à presque 100 kilomètres/heure en moins de 3 secondes. Back in the Saddle s’enclenche dès le démarrage mais nous n’y prêtons attention que lorsque le soundtracker s’engage dans la première double inversion de l’attraction Rock ‘n’ Roller Coaster avec Aerosmith.

Pas le temps de reprendre ses esprits  ! Dans la courbe qui suit, changement de ton  : le puissant Back in the Saddle laisse place au plus «  doux  » Dude looks like a lady. Les virages s’enchaîent à vitesse élevée. Des éclairages dynamiques se déclenchent au passage du train pour accentuer l’impression de vitesse. Un véritable concert en direct.

Très vite nous perdons tout sens de l’orientation, et une seconde inversion, cachée au milieu de l’enchevêtrement de rails, parachève le travail.

Quelques virages secs et c’est déjà la fin de cette expérience musicale, lumineuse et physique.

Une seule envie  : y retourner pour profiter des cinq expériences proposées, chacune proposant une bande musicale et un spectacle lumineux différents.

Aspects techniques de Rock ‘n’ Roller Coaster avec Aerosmith

  • Divers

Ouverture : 16 mars 2002 
Conception : Walt Disney Imagineering et Vekoma
Superficie du bâtiment : 6 813 m²
Hauteur du bâtiment : 28,3 m
Accélération maximale : 4,9 G (en bas de la première inversion)
Accélération lors du lancement : 0 à 91 km/h en 2,8 secondes
Vitesse moyenne : 50,4 km/h
Durée : 1 min 39 s
Taille minimale d’accès : 1,20 m

  • Capacité horaire

Théorique : 1838 personnes par heure
Opérationnelle : 1645 personnes par heure

  • Circuit

Hauteur maximal : 25 m (sommet du roll over)
Parcours : 972 m
Voies supplémentaires : 68 m de garage et 85 m de rampe
Longueur totale : 1 125 m
Nombre d’éléments inversés : 3
Types des éléments inversés : 1 Roll Over (2 demi boucles jointe par un tire-bouchon ) et 1 tire-bouchon
Nombres de boosters : 92 dans tout le circuit
Nombres de freins : environ 70 dans tout le circuit
Nombres de projecteurs : 350 projecteurs
Nombres de machine à fumée : 10 machines à fumée

  • Catapulte

Système : moteur linéaire à induction de type “pusher-car”
Longueur : 88 m
Poids  : 8 tonnes

  • Véhicules

Les trains de Rock’n’Roller Coaster sont appelés soundtracker, il en existe 5 différents. Chacun se distingue par une couleur de show lumineux et une bande-son.

  • Soundtracker 1 – Couleur verte -Mix Back in the saddle / Dude looks like a lady
  • Soundtracker 2 – Couleur rose – Mix Yound Lust / F.I.N.E. / Love in an Elevator
  • Soundtracker 3 – Multicolore – Mix Love in an Elevator / Walk this Way
  • Soundtracker 4 – Couleur Jaune et Rouge – Nine Lives
  • Soundtracker 5 – Couleur bleu – Sweet Emotion

On peut donc reconnaître un train ou soundtracker par le showlight du quai qui change à chaque arrivée ou plus simplement par le numéro indiqué à l’avant et à l’arrière.

L’attraction propose cinq ambiances musicales et lumineuses différentes grâce aux 1359 spots disséminés dans l’ensemble du bâtiment, de sorte que les visiteurs ont la possibilité de vivre cinq expériences également différentes.

Rock ‘n’ Roller Coaster est l’attraction la plus rapide construite pour un parc à thèmes Disney. Il passe de 0 à 100 km/h en 2,8 secondes grâce à une accélération digne d’une Formule 1.

Le film créant l’illusion de la présence d’Aerosmith dans le studio a été tourné en 70 mm. Il est projeté à 60 images/seconde tandis que le format classique est de 24 images/seconde.

Steven Tyler et Joe Perry ont réenregistré certaines voix et certains morceaux de guitare spécialement pour l’attraction. Les paroles de chansons très connues d’Aerosmtih ont ainsi été modifiées. « Love in an Elevator » est ainsi devenue « Love in a Roller Coaster » et « What kind of love are you on ? » s’intitule ici « What kind of ride are you on ? »

Chargement de la map en cours...