Dans les Pas de Walt Disney…

En Octobre dernier une partie de l’équipe de Disney Gazette a entrepris un voyage en Californie, où les traces de notre très cher Walt sont encore fraiches. Nous n’avons pas résisté à partir à sa recherche, ou du moins à celle de son souvenir, son emprunte étant encore présente dans de nombreux endroits qu’il a connu. Nous partageons avec vous aujourd’hui ce périple, qui pourrait vous donner des idées pour vos prochains séjours.
Vous êtes prêts à nous suivre dans ce voyage dans le temps, Dans les Pas de Walt Disney  ?

Image

 

Commençons par resituer rapidement son histoire et son enfance. Comme vous le savez peut-être l’histoire de Walter Elias Disney, dit Walt Disney, commence à Chicago le 5 décembre 1901, où il voit le jour dans une famille qui compte déjà trois enfants. Flora et Elias Disney donneront ainsi naissance à cinq enfants en tout, quatre garçons et une fille.

Image Image
Flora et Elias Disney – Walt Disney et sa sœur Ruth en 1906

La famille Disney quitta Chicago pour emménager dans une ferme à Marceline dans le Missouri en 1906. Cependant, Elias tombe malade, et ne pouvant alors plus assumer les travaux de la ferme, ils finissent par déménager de nouveau en 1911 pour Kansas City cette fois-ci, se rapprochant ainsi des oncles de Walt, Raymond et Herbert.

Image
Vue de Marceline (qui a inspiré plus tard Walt pour la création de Main Street, U.S.A.) en 1905

Elias y fait l’acquisition d’une petite entreprise de distribution de journaux, entreprise à laquelle Walt et son frère Roy participent, en distribuant tous les matins des journaux avant d’aller à l’école. C’est d’ailleurs à Kansas City notamment que Walt découvre pour la première fois les parcs d’attractions. Il devient ami avec un autre Walt, Pfeiffer, avec qui il partage la même passion du dessin et du théâtre.

Image
Deux portraits de Walt Disney en 1914

Au Walt Disney Family Museum du Presidio à San Francisco, on retrouve de nombreux clichés de l’enfance de Walt, de sa famille et de ses amis. On y retrouve également des dessins que Walt avait faits pour le journal de son école. Mais aussi le modèle d’ambulance que Walt a conduit lors de la première guerre mondiale en France. En effet, après avoir falsifié son acte de naissance, en déclarant être né le 5 décembre 1900 plutôt que 1901, Walt pu rejoindre la Croix-Rouge. Il arriva en France le 12 novembre 1918, où il fut affecté à conduire des ambulances. La guerre étant terminée, il ne resta au final qu’un an en France, mais cette expérience fut très excitante pour lui.

Image Image
Un modèle identique à l’ambulance conduite par Walt Disney en France – Un sac contenant les "trésors" récupérés par Walt Disney en France entre 1918 et 1919

Image
Walt Disney en France en 1919

En retournant à Kansas City fin 1919, tandis que son frère Roy travaillait dans une banque, Walt lui souhaitait trouver un emploi de dessinateur, il contacta ainsi plusieurs journaux, mais sans succès. Il finit cependant par devenir apprenti au Pesman-Rubin Commercial Art Studio, il y fera la connaissance d’un certain Ub Iwerks. Ils seront ensuite tous deux engagés par Kansas City Film Ad Company où ils sont introduits dans le monde de l’animation.
A côté de ça, Walt commence à produire par lui-même de petits courts-métrages appelés Newman Laugh-O-Grams. Encouragé par le succès de ces petits films il engage des artistes et commence à travailler sur des versions modernes des contes de fées. Il lança ainsi en 1922 son premier studio : Laugh-O-Grams Inc. Cependant la société fait vite faillite, et dépose le bilan en été 1923. C’est à ce moment-là que Walt part pour Hollywood sur les conseils de son frère Roy.

Image
L’équipe de Laugh-O-Grams en 1922 (Walt Disney est à l’arrière de la voiture)

Ainsi Walt rejoint son frère Roy à Hollywood, et presque aussitôt, en octobre de la même année est créé The Disney Bros. Studio. Le premier contrat du studio comprend la production de courts-métrages en noir et blanc ayant pour personnage principal une petite fille prénommée Alice. Cette série, distribuée par Margaret J. Winkler, mêlant prises de vues réelles et animation, et dont le pilote Alice’s Wonderland avait été tourné durant l’époque Laugh-O-Grams, signe le premier succès du studio des frères Disney. Si au début c’est Walt lui-même qui s’occupe des parties animées des films, il agrandit vite son équipe en rappelant ses amis de Kansas City, comme Ub Iwerks. Il engage également une jeune fille du nom de Lillian Bounds comme seconde assistante… Qu’il épousera moins de deux ans plus tard en juillet 1925.

Image Image
Les lettres de Walt Disney respectivement envoyées à la mère de Virginia Davis (Alice) et à Ubbe Iwerks pour les convaincre de le rejoindre à Hollywood

En 1926 les studios s’installèrent au 2719 Hyperion Avenue et se rebaptisèrent tout simplement Walt Disney Studios. Il faut savoir qu’aujourd’hui en lieu et place de ce studio se trouve un centre commercial (Gelson’s Market). Si vous vous rendez sur place, sachez qu’une petite référence à ce passé glorieux est visible à l’intérieur de celui-ci puisque deux photos des anciens studios y ont été installées près des caisses. C’est tout de même ici que Steamboat Willie, les Silly Symphonies et le chef d’œuvre Blanche-Neige et les Sept Nains ont été réalisés !

Image Image
Image Image
Le 2719 Hyperion Avenue, à l’emplacement des anciens studios Disney de nos jours…

Mais poursuivons l’histoire. En 1927 Walt décide d’en finir avec les aventures d’Alice et de se consacrer à l’animation. Il créé ainsi le personnage d’Oswald le Lapin Chanceux, distribué par un grand studio, Universal Pictures. La suite de l’histoire nous la connaissons tous, en 1928, se rendant avec Lilly à New York pour négocier un second contrat sur Oswald afin d’obtenir une part de revenus plus importante, Walt apprend qu’il est dépossédé de ses droits sur le lapin qui appartient dorénavant à Universal. Selon la légende, c’est durant le voyage retour en Californie que Walt aurait dessiné celui qui deviendrait des années encore après le symbole même de Disney : Mickey Mouse.

Image
Les toutes premières esquisses de Mickey Mouse en 1928. Ces dessins n’ont jamais été clairement attribués mais Walt Disney, Ub Iwerks et Les Clark sont les auteurs supposés.

Avec ce nouveau succès, Walt fit construire en 1932, à deux pas des studios d’Hyperion, au 4053 Woking Way, un manoir afin de rester près de sa famille même quand il travaille. C’est d’ailleurs là que vécurent les deux filles de Walt durant les premières années de leurs vies. Diane, leur premier enfant naquit en décembre 1933, ils adoptèrent ensuite Sharon en 1936, un bébé âgé de deux semaines. Walt, bien que très occupé, était très proche de ses filles, à qui il faisait parfois la lecture comme on peut le voir sur de nombreux clichés célèbres. Ces clichés ont d’ailleurs pour la plupart été pris dans cette maison de Woking Way. Si la maison a été revendue dans les années 50 par Walt, les propriétaires suivants ont toujours été très respectueux de l’endroit, et la maison est aujourd’hui toujours visible si vous vous rendez sur place. Vous ne pourrez y entrer, mais la voir de l’extérieur reste très émouvant.

Image Image
Image
Image Image
Le 4053 Woking Way, ancienne résidence de Walt Disney, de nos jours…

A cinq minutes en voiture de cette demeure, on trouve le parc municipal Griffith Park où les filles de Walt avaient l’habitude d’aller jouer. Et elles aimaient surtout y faire un tour de carrousel. Tandis que ses petites filles s’y amusaient, Walt restait assis sur les bancs entourant le manège pour les regarder…
Ce carrousel, le Merry Go Round est connu dans la légende de Disney, car c’est sur l’un de ces bancs, en mangeant des cacahuètes pendant que ses filles faisaient un tour de manège que Walt Disney eu l’idée de Disneyland. Cet endroit est tellement fameux dans la légende Disney que l’un des bancs est conservé au Walt Disney Family Museum à San Francisco, tandis qu’un second banc trône à Disneyland même. Sachez que le carrousel est toujours fonctionnel, mais il n’est pas ouvert tous les jours, donc si d’aventure vous vouliez y faire un tour renseignez-vous avant.

Image
Image Image
Le Merry Go Round au Griffith Park et l’un des anciens bancs, aujourd’hui exposé au Walt Disney Family Museum

Restons dans les parages, non loin de là au 2980 Los Feliz Boulevard on peut se rendre au Tam O’Shanter, restaurant considéré par beaucoup comme la deuxième cafétéria des Studios Disney. Et encore aujourd’hui de nombreux animateurs ou imaginieurs continuent de s’y rendre.

Image Image
Le restaurant Tam O’Shanter

Le Tam O’Shanter était une des adresses préférées de Walt Disney, il était également très ami avec son propriétaire. Il s’y rendait régulièrement et mangeait souvent à la même table. D’ailleurs si vous vous y rendez n’hésitez pas à demander à un serveur de vous montrer la table de Walt, où vous pourrez si vous ouvrez bien l’œil découvrir de nombreux dessins faits à cette époque, même si il est difficile de les attribuer à lui en particulier ou aux membres de son équipe qui l’accompagnaient…

Image
Image Image
La table de Walt Disney au Tam O’Shanter

Néanmoins de nombreuses références Disney restent présentes dans le restaurant, notamment des dessins d’animateurs offerts aux propriétaires et exposés à l’entrée.

Image Image
Dessins des équipes Disney pour le Tam O’Shanter, toujours exposés dans le hall du restaurant.

Sachez enfin que ce restaurant a également donné des idées à Walt Disney puisqu’il s’est inspiré des costumes des serveurs pour la tenue des Cast Members de Guest Relations avec leur fameux tartan. Nous vous conseillons donc vivement cette adresse, très sympathique, d’autant qu’on y mange très bien.

Durant sa carrière à Hollywood Walt Disney reçu de nombreux Oscars, le premier fut pour Des arbres et des fleurs en 1932, Oscar du meilleur Court-métrage d’animation, mais également un prix d’honneur la même année pour la création de Mickey Mouse. Il reçu de son vivant une trentaine de statuettes, que l’on retrouve en grande partie aujourd’hui exposées au Walt Disney Family Museum à San Francisco ou à Art of Disney Animation à Walt Disney World. Le plus célèbre reste l’oscar d’honneur reçu en 1938 pour le film Blanche-Neige et les Sept Nains, il est connu pour être accompagné de 7 petits oscars miniatures représentant ainsi les fameux sept nains.

Image Image
Les Oscars exposés aux Disney’s Hollywood Studios en Floride

Ce film, premier Grand Classique de Walt Disney est sorti pour la première fois pour le grand public le 21 décembre 1937 au Carthay Circle Theater à Hollywood. Grande salle de l’Age d’or du Cinéma elle connu de nombreuses grandes avant-premières et de nombreux grands films des années 30-40, comme Autant en Emporte le Vent. Seuls deux films d’animation Disney y furent diffusés, Blanche-Neige et les Sept Nains en 1937 et Fantasia en 1940. Aujourd’hui cette salle mythique a disparu, mais il existe néanmoins encore une réplique en Californie, ni plus ni moins qu’à Disney California Adventure, où le Carthay Circle est ici un restaurant, dans lequel on peut retrouver de nombreux clichés de Walt à Hollywood.

Image Image
Le Carthay Circle Restaurant, dans le parc Disney California Adventure

Enfin en finir sur le thème d’Hollywood, sachez que sur le célèbre Walk of Fame, en plus des nombreuses étoiles décernées à des personnages mythiques comme Mickey Mouse, Donald Duck ou encore Tinker Bell (Clochette), on peut trouver deux étoiles en l’honneur de Walt Disney datant du 8 février 1960 aux 6747 et 7021 Hollywood Blvd. En juillet 2005 une nouvelle étoile orna le boulevard en l’honneur cette fois-ci du parc Disneyland pour son 50ème anniversaire.

Image
Image Image
Quelques étoiles Disney du Walk of Fame à Hollywood

Mais revenons en rapidement à Blanche-Neige et les Sept Nains, son succès fut tel qu’il permit à Walt et Roy d’acheter une nouvelle parcelle de terre en août 1938 à Burbank, parcelle qui deviendra les nouveaux studios, les actuels Walt Disney Studios situés encore aujourd’hui sur Buena Vista Street. En plus des studios, on y trouve aujourd’hui ni plus ni moins que le siège de la Walt Disney Company.

Image Image
Image
L’arche d’entrée de la Walt Disney Company – L’entrée historique des studios Disney sur Buena Vista St – Le Team Disney Building avec les sculptures des sept nains

Autant vous prévenir tout de suite, à moins d’être chanceux il y a très peu de chances que vous puissiez visiter les Studios, toutefois cela arrive de temps en temps, votre plus grande chance aujourd’hui est d’être membre du fan club D23, qui organise de temps en temps des visites, tout comme le site Adventures by Disney. En attendant, si vous n’avez pas les moyens, vous pouvez tout simplement vous promener aux abords des Studios et observer de vos propres yeux les symboles connus de tout fan Disney : le bâtiment Team Disney et ses célèbres sculptures, le château d’eau ou le chapeau sorcier marquant l’entrée de l’Animation Building. C’est également ici que se trouve aujourd’hui le siège de la chaine ABC.

Image Image
Image Image
Le château d’eau des studios Disney – Le siège de la chaine ABC – Le Roy E Disney Animation Building aux couleurs du film alors en production : Les Nouveaux Héros

Notez que de l’autre côté de la rue Buena Vista, juste en face de l’entrée historique des studios, se trouve également l’hôpital St. Joseph, où sera hospitalisé Walt à la fin de sa vie, et où il mourra fin 1966.

En 1949 la petite famille Disney emménagea dans une nouvelle maison dans le quartier de Holmby Hills à Los Angeles dans la rue Carolwood Drive. A cette même période les médecins de Walt, sous pression, lui conseillèrent de se trouver un hobby et de s’y consacrer plusieurs fois par semaine afin de réduire son stress. C’est ainsi qu’il se fit construire, comme il en rêvait depuis sa prime jeunesse, un chemin de fer miniature dans son jardin. Et c’est ainsi que la Carolwood Pacific Railroad naquit. C’est Roger E. Broggie, un imaginieur qui travailla entre autre sur le premier audio-animatronic, qui construisit la première locomotive à vapeur de Walt. Ce dernier la nomma Lilly Belle en l’honneur de son épouse Lillian.

Image Image
Le Lilly Belle, premier train à vapeur de Walt Disney

Pour contrôler son train il fit construire un hangar, qu’il utilisait également pour stocker le matériel roulant. Si le chemin de fer fut détruit suite au départ de la famille Disney de la propriété, le hangar maintenant appelé Walt’s Barn a été déplacé et installé au Griffith Park où il est géré par l’association The Carolwood Foundation.
Il est possible de visiter le Walt’s Barn, un week-end par mois, et d’en apprendre un peu plus sur la passion que Walt nourrissait pour les chemins de fer. Sinon vous pouvez également retrouver un de ses trains miniatures au Musée de la Famille Disney à San Francisco. Mais pour vivre la passion de Walt pour les trains en grand, vous pouvez tout simplement vous rendre à notre prochaine destination, à Disneyland, où Walt concrétisa un de ses plus vastes projets avec la création d’un parc d’attractions mais aussi où il laissa éclater sa passion pour les trains avec le Disneyland Railroad qui fait le tour du parc !

Image Image
Image
Image Image
La première maquette du Château de la Belle au Bois Dormant – Les tickets pour l’inauguration de Disneyland – Le Château de la Belle au Bois Dormant de nos jours – Walt présentant des esquisses de Disneyland – Walt supervisant la construction de son parc

Comment marcher dans les pas de Walt Disney sans passer par Disneyland à Anaheim ? C’est évidemment le meilleur endroit pour sentir encore la présence de notre cher Walt. Même si aujourd’hui le parc a beaucoup changé depuis son ouverture le 17 juillet 1955, il n’en reste pas moins encore de nombreux témoignages datant de son vivant. Comme si, en vous promenant dans les rues du parc vous pouviez vous attendre à le croiser au détour d’une attraction. Bien évidemment si vous voulez marcher dans ses pas vous pouvez tout simplement vous promener dans le parc, ou faire une des visites très spéciales proposées. En effet Disneyland organise de nombreuses visites guidées, dont une particulièrement intéressante pour les grands fans que nous sommes : Walk in Walt’s Disneyland Footsteps soit "Marcher dans les pas de Walt à Disneyland" pour un peu moins de de 100€ par personne. Alors oui ça coûte un peu d’argent, mais ça vaut vraiment le coup. La visite dure une matinée ou une après-midi en fonction de l’heure choisie, on vous accueille avec un petit badge personnalisé à votre nom et un pin’s exclusif non vendu sur le parc et donné à cette seule visite. Le prix comprend également un repas (type sandwich/salade, boisson et dessert) dans un coin privatisé sur Main Street, U.S.A. (au Jolly Holiday Bakery Café pour nous). Attention toutefois, comme il s’agit d’une visite guidée en anglais, elle requiert un certain niveau de compréhension de la langue de Shakespeare.

Image
Les pin’s exclusifs distribués lors du tour guidé "Walk in Walt’s Disneyland Footsteps"

En soi si vous êtes très calés sur la légende de Walt Disney et de Disneyland vous n’apprendrez que peu de choses, à la seule (grande) différence que vous vivrez le rêve de Walt, physiquement dans ses pas et sur les lieux mêmes de la légende. Mais cette visite donne aussi la possibilité de visiter l’appartement de Walt situé au-dessus de la caserne de pompiers sur Main Street, U.S.A. (à l’emplacement du Storybook Store à Paris). Cet appartement, que l’on aperçoit depuis la rue était la résidence de Walt quand il venait en famille à Disneyland.
Lors de ses nombreuses visites, il avait pour habitude d’allumer la lampe devant la fenêtre donnant sur le parc pour montrer qu’il était là. Depuis son décès, cette lampe reste tout le temps allumée, comme si l’esprit de Walt était toujours présent à Disneyland…
En théorie donc cette visite vous donne accès à cet appartement. Si vous êtes un peu malchanceux comme nous et que vous tombez en pleine période de réhabilitation dudit appartement (ou des escaliers d’accès lors de notre visite) cette visite fabuleuse vous passe sous le nez. Mais comme l’équipe de Disneyland est très prévoyante, une solution de secours est prévue rassurez-vous.

Image Image
La caserne de pompiers à Disneyland, avec la lampe toujours allumée à la fenêtre

Dans notre cas nous avons pu visiter les autres appartements privés que Walt avait décidé de faire construire dans le parc dans les années 1960 en même temps que le land New Orleans Square. En effet l’appartement au-dessus de la Caserne était devenu trop petit pour toute sa famille et n’était également pas très adapté pour accueillir d’autres invités. C’est ainsi qu’il lança la construction de la Dream Suite.

Image Image
Image Image
New Orleans Square et l’entrée de la Dream Suite, au dessus de Pirates des Caraïbes

Cependant à la mort de Walt le projet fut abandonné par sa famille, car personne ne s’imaginait y séjourner sans lui. L’espace resta inoccupé pendant de longues années avant de devenir The Disney Gallery de 1987 à 2007. Toutefois à la fermeture de celle-ci, il fut décidé en octobre 2007 de construire finalement cette suite comme l’aurait voulu Walt. C’est ainsi qu’Imagineering travailla sur les plans d’origine et les concepts art imaginés dans les années 60 pour construire cette Dream Suite, réservée aujourd’hui à certains visiteurs VIP.

Image Image
Les photos n’étant pas autorisées à l’intérieur, voici un aperçu en deux images officielles de la Dream Suite

Cette suite porte bien son nom, car chaque pièce est un enchantement, que ce soit dans les chambres, le salon ou la salle de bain il existe des animations, déclenchées par des interrupteurs magiques. Le "Good Night Kiss" dans les chambres qui lance une animation pour dire "bonne nuit" aux occupants, avec musique, projections et animations dans toute la pièce (un tableau qui prend vie dans la chambre Adventureland ou un train qui fait le tour de la chambre Frontierland en déclenchant encore d’autres éléments à son passage). Dans les autres pièces ce sont des animations ponctuelles comme un ciel étoilé dans la salle de bains ou des animations selon l’heure de la journée dans le salon (quand l’horloge sonne l’heure des éléments s’animent, comme une boite à musique ou un oiseau dans sa cage). Même le feu dans la cheminée est magique… il crépite en faisant des feux d’artifices derrière le pare feu en forme de château… C’est un rêve éveillé. Un rêve réservé à certains privilégiés cependant, car il est impossible de la réserver ou de la visiter. Sauf cas exceptionnel.

Image
Un des escaliers menant à la Dream Suite depuis le parc

A Disneyland il y a quelques lieux à faire à tout prix : passer sous le château comme sur le célèbre portrait de Walt, aller faire un tour sur le King Arthur Carrousel qui était une de ses attractions préférées, ou encore aller manger au Golden Horseshoe (l’équivalent de notre Lucky Nugget). Restaurant immortalisé par quelques photos bien connues car c’est là que fut organisé l’anniversaire de mariage de Walt et Lilly le 13 juillet 1955 soit quelques jours avant l’ouverture officielle du parc.

Image Image
Image Image
Image Image
Walt passant sous le Château de la Belle au Bois Dormant – Le Château de nos jours – Le Golden Horseshoe à Frontierland – Photos de Walt et Lilly célébrant leur anniversaire de mariage – L’intérieur du Golden Horseshoe de nos jours – L’arbre pétrifié aux portes du Golden Horseshoe

Tout à côté du Golden Horseshoe, l’histoire de Walt et Lilly est aussi symbolisée par un arbre pas comme les autres, le plus vieil élément présent dans un parc Disney, un arbre pétrifié âgé d’environ 60 millions d’années ! Cet arbre, acheté par Walt Disney et offert à Lilly en 1956 a été installé à Disneyland en 1957… Lillian le trouvant trop encombrant pour leur maison !

Disneyland, ce sont bien entendu aussi des attractions, dont certaines ont été réalisées par Walt Disney lui même, alors si vous devez visiter ce parc, vous devez absolument faire au moins certains grands classiques comme It’s A Small World, premier du nom, la Jungle Cruise et The Enchanted Tiki Room qui furent les premières attractions à utiliser des audio-animatronics, ou encore la présentation Great Moments with Mr Lincoln, qui fut créée, comme It’s a Small World, pour l’exposition Universelle de New York en 1964.
Et vous ne pouvez bien évidemment pas partir du parc sans avoir fait un tour dans le camion de pompiers, celui-là même que Walt prenait régulièrement le matin, avant l’ouverture de Disneyland aux visiteurs, pour faire un tour de son parc.

Image Image
Image Image
It’s a Small World, Jungle Cruise, Great Moments with Mr Lincoln… quelques grands classiques imaginés par Walt Disney

Reprenons la route, direction Glendale pour découvrir un autre haut lieu de l’empire Disney…
Avec le projet Disneyland, Walt Disney créa en 1952 WED Enterprises, aujourd’hui connu sous le nom de Walt Disney Imagineering. Après l’ouverture du parc à Anaheim, les projets se multipliant et les équipes ayant besoin de plus de place, Walt acheta en 1961 un terrain au au 1401 Flower Street et y fit bâtir un nouveau lieu de travail pour ses imaginieurs.
Et depuis 1962, ce bâtiment reste le point central de Walt Disney Imagineering et est resté intact malgré l’extension des propriétés Disney sur une bonne partie de la rue avec notamment les locaux de Disney Interactive Studios, DisneyToon Studio, Walt Disney Television Animation et plus récemment Marvel Studios !

Image Image
Walt Disney Imagineering au 1401 Flower Street à Glendale

Toutes les bonnes choses ont une fin, et notre tour en Californie dans les pas des Walt Disney ne peut s’arrêter qu’à un seul endroit, la dernière demeure de ce cher Walt, au Forest Lawn Memorial Park situé au 1712 S Glendale Avenue, toujours à Glendale. C’est dans ce cimetière, dans un jardin privé près du Freedom Mausoleum que reposent les cendres de Walt Disney, de sa femme Lillian ainsi que de leur fille Sharon.

Image Image
La tombe de Walt Disney au Forest Lawn Memorial Park

Maintenant que vous avez lu cet article, nous vous proposons une vidéo récapitulative, pour vous permettre de traverser tous ces lieux que vous connaissez dorénavant, mais avec des images animées !
Attention à bien d’abord lire l’article pour vous y repérer, la vidéo ne donnant pas toutes les indications que vous retrouvez ci-dessus :
 

 

Notre périple s’achève ici, nous espérons que vous aurez pu découvrir ou redécouvrir certaines choses, ou que cela vous aura donné envie d’aller ou de retourner prochainement en Californie. En attendant nous vous donnons rendez-vous très prochainement pour une visite plus détaillée de Disneyland Resort, qui s’apprête à célébrer son 60 ème anniversaire !

Article : Prilla, VDR
Images : VDR, Charly, Prilla, The Walt Disney Family Museum, The Walt Disney Company

 

Voir aussi :

Nos gazouillis :

Il est maintenant possible de réserver les restaurants de Disneyland Paris depuis l'application officielle !...

Jul 10 2020

Découvrez les masques en tissu en vente sur ShopDisney dans notre article ! https://t.co/ULMQ2qcB3n

Jul 07 2020

Découvrez les dates de réouverture des différents moyens de transport de Walt Disney World. ...

Jul 06 2020
Nouveau !

Disney Gazette
informations

Elle est de retour !
Notre base de données sur les destinations Disney est à nouveau disponible. Découvrez nos fiches infos, guides et temps d'attentes.

C'est parti