Disneyclopédie - Space Mountain - De la Terre à la Lune
Discoveryland (Parc Disneyland)
Fonctionnement : Pas d'actualitéPossède une file Fast-PassTaille min : 1 cm

Embarquez à bord d'un train-obus pour un voyage vers la Lune ! Directement inspiré de l'oeuvre mondialement connue de Jules Verne : De la Terre à la lune, l'attraction vous propose de vivre cette aventure en étant catapulté par le gigantesque canon du romain : La Columbiad.

Description

Après être entré dans le dôme par un des côtés, situé à proximité de la base du canon, le visiteur passe sous La Voie Stellaire, une partie visible de l'espace et une exclusivité française permettant de voir les trains voyager.

Puis le visiteur traverse l'Electro-de-Velocitor qui est situé parallèlement à la section finale de l'attraction, c'est la zone de frein ou « décélérateur ».

Cette section de la file d'attente peut être perçue comme une sorte de visite des coulisses, offrant donc aux gens qui ne désirent pas embarquer un certain aperçu du voyage.

Ensuite la file d'attente prend l'aspect d'un club anglo-saxon du xixe siècle, celui du Baltimore Gun Club, qui finança la construction du canon dans le roman de Jules Verne. Une salle particulière, une sorte de planétarium, est ornée de fresques représentant le schéma du canon et du voyage vers la lune. Des phrases extraites de l'œuvre de Jules Verne sont inscrites au mur, et présentent aux visiteurs un avant-goût de l'excursion lunaire.

On peut également noter quelques détails insolites comme les dates des missions Apollo, représentées sur le schéma de la trajectoire parmi d'autres missions (fictives) dont certaines étaient datées du xixe siècle.

La file d'attente se termine à quelques pas d'où elle a commencé, derrière le socle du canon. Le visiteur arrive à l'étage d'une gare victorienne auparavant décorée de drapeaux américains (jusqu'en 1998) avec au rez-de-chaussée les quais d'embarquement.

La cabine de commande arbore le sigle original de l'attraction : DM, pour Discovery Mountain. L'embarquement se fait comme dans "Big Thunder Mountain", deux voies de chaque côté d'un quai qui se rejoignent en amont et en aval de la gare.

Le parcours débute après la gare par la traversée d'un tunnel menant à la base du canon. Un premier arrêt permet d'attendre la séquence de chargement de la Columbiad, puis un second arrêt se fait dans le barillet de celle-ci. Sur la gauche, une ouverture permet d'avoir une vue sur le parc. L'allumage et le décollage se font dans une gerbe de fumée. Ensuite il n'y a plus d'arrêt avant le débarquement du train.

Le train monte à plus de 70 km/h les quelques mètres de section extérieure puis plonge au cœur de la montagne. Le train lunaire file à toute allure à travers un champ de météorites, avant de s'engouffrer dans la machine de la Bluemoon Mining Company du Colonel Barbicane, président du Gun Club (ce moment correspond au looping). Ensuite, c'est un astéroïde que le train percute de plein fouet et traverse (bref ralentissement). En traversant après cela un champ de météorites bien plus dense, le train effectue une vrille.

Puis un moment d'accalmie se fait lors de l'ascension vers la lune, tout droit sortie du film de Georges Méliès, Le Voyage dans la Lune, sa surface représentant un visage (dans le film de Méliès, on la voit recevant un obus dans l'œil gauche provenant de la Terre). On peut également remarquer sur le côté un autre voyageur qui a suivi les traces de Michel Ardan : Jules Verne en personne équipé d'un scaphandre hermétique.

Le train amorce enfin son retour sur Terre.

En pénétrant dans d'autres champs de météorites, il effectue une figure appelée fer à cheval. Puis des raies lumineuses défilent à toute allure autour du bolide qui s'échauffe : il vient de pénétrer dans l'atmosphère. Le parcours se termine dans le fracas électrique de l'Electro-de-Velocitor, qui freine le train juste avant le retour dans la gare.

Origines

L'attraction fut baptisée originellement Discovery Mountain, mais son nom fut changé en Space Mountain peu avant l'ouverture. Il est encore possible d'apercevoir le logo DM sur les rambardes près de l'entrée ou encore sur les postes de « dispatch » sur les quais de débarquements.

Le principe de l'attraction est que le visiteur embarque dans l'épopée de Jules Verne, ou plus précisément dans l'excursion touristique lunaire telle que le personnage de Michel Ardan la conçoit, dans le roman.

Transformation

En 2004, l'attraction Le Visionarium qui était en partie la source d'inspiration du concept de Discoveryland ferma ses portes.

La décision fut prise de re-thématiser Space Mountain afin de faire gagner à l'attraction plus de modernité. Les références à Jules Verne furent pour certaines conservées, le canon étant toujours le fameux Columbiad du roman et les visiteurs pouvant encore voir divers clins d'œil au Baltimore Gun Club. Cela donna naissance à Space Mountain : Mission 2.

Fonctionnement : Pas d'actualité

Dernières interruptions enregistrées

  • Aucune panne enregistrée à cette heure.

D'autres souvenirs...

A découvrir à proximité...

Dernière mise à jour : 10/06/2015 21:38