Disneyclopédie - Star Tours
Discoveryland (Parc Disneyland)
Fonctionnement : Pas d'actualitéDurée : 5 min.Possède une file Fast-PassTaille min : 1m 02

Bienvenue au sein de l'Astroport Services Interstellaires de Discoveryland. Vous êtes cordialement invités à prendre place au sein d'une navette pour découvrir la Lune Forestière d'Endor... si tout se passe bien.

Storyline

"L'Ultime aventure de Star Wars!", Star Tours emmène les visiteurs dans le rôle d'un touriste de l'espace en route vers la lune forestière d'Endor.

Tout est fait dans la file d'attente pour que l'on se sente dans la zone d'embarquement d'un terminal spatial. La zone compte plusieurs personnages Audio-Animatronics qui interagissent entre eux tels C-3PO et R2-D2, à l'avant d'une réplique taille réelle du Starspeeder 3000. Selon le livre "Disneyland Detective" par Kendra Trahan, les costumes des personnages seraient issus des objets du film original sur un corps audio-animatronic.

Ensuite, une scène propose au regard des visiteurs d'autres droïdes à l'œuvre dans les zones techniques du terminal spatial. On peut y voir des droïdes mécontents de leurs conditions de travail et vouloir faire grève. La version semble même un peu sarcastique. Des coupures de courants sont aussi fréquentes.

Ensuite le visiteur est dirigé vers l'un des Starspeeder 3000, une salle de cinéma couplée à un simulateur de vol. Après s'être installé dans l'un des sièges du vaisseau, un droïde pilote de type RX-24 surnommé Rex accueille familièrement le voyageur sur un écran de télévision situé en haut à droite. Puis un panneau s'ouvre à l'avant pour faire apparaître le cockpit avec Rex sur la gauche et un écran/vitre donnant sur un couloir de la station spatiale. Rex nous concède qu'il est un peu stressé pour son premier voyage.

Tout se passe bien jusqu'au moment où par erreur le pilote prend le mauvais couloir et tombe dans les zones de maintenance situées en contrebas. Il parvient toutefois à éviter une catastrophe en sortant dans l'espace avant qu'un gigantesque bras mécanique ne broie le vaisseau.

Le décollage est donc tumultueux mais même après un saut dans l'hyperespace les aventures ne sont pas finies. Rex désactive l'hyperespace trop tard et au lieu de rejoindre la base de destination, le vaisseau se retrouve dans un champ d'astéroïdes. Après avoir évité tant bien que mal les plus gros, il nous emmène dans le dédale des cavités d'un énorme planétoïde. La paroi de glace plus fine à un endroit permet en la brisant de sortir du labyrinthe.

Mais ce n'est pas encore fini : un destroyer stellaire rode dans les parages, car c'est une zone peu sûre. Il lance un rayon tracteur sur le vaisseau pour l'attirer à lui. Grâce à un X-wing de la rébellion, sans doute piloté par Wedge Antilles qui offre son aide, les passagers peuvent s'échapper.

Rex décide de participer à l'assaut de la Rébellion contre l'Étoile de la Mort, car c'est l'un de ses rêves. Le pilote utilise les lasers du StarSpeeder pour détruire les Chasseurs Tie tandis qu'un vaisseau rebelle détruit l'Étoile de la Mort comme Luke Skywalker à la fin de l'Épisode IV - Un Nouvel Espoir.

Après l'explosion, le Starspeeder repart grâce à un saut hyperspatial vers la base spatiale de départ mais frôle la collision avec un transport de fuel juste au détour d'un couloir. Rex souhaite nous revoir bientôt pour un nouveau périple.

Caractéristique Techniques

La technique de mouvement utilisée est celle de certains simulateurs de vol. La salle est disposée sur six vérins en configuration hexapode qui inclinent la salle selon les trois axes. Il existe des simulateurs n'utilisant que quatre vérins mais les effets d'inclinaison latérale et diagonale sont moins prononcés.

Le film a été conçu par ILM (Industrial Light & Magic, firme de Georges Lucas) alors que la mécanique et les mouvements du simulateurs ont été conçus par Walt Disney Imagineering.

Les simulateurs ne sont capables d'effectuer que 5 mouvements, et leur enchaînement est très limité. Exemple : au début du film, la cabine simule la montée du vaisseau sur un élévateur (bas-haut), avant de le faire plonger rapidement dans le hangar de maintenance (haut-bas).

Les Starspeeder permettent d'accueillir 40 personnes tandis que le film est projeté devant la cabine.

Le poids des cabines est d'environ 25 tonnes.

La Conception

Lors de la conception, Georges Lucas a pris le choix de concevoir un droïde spécifique à Star Tours (RX-24 alias Rex) qui soit maladroit et facétieux, à l'opposé des guides très sérieux de l'attraction américaine "Jungle Cruise".

Lorsque Walt Disney Imagineering a montré les premiers enchainements de mouvements des cabines, Georges Lucas les trouvent intéressantes et dynamiques, mais il propose d'aller plus loin. "Vous savez, ici vous êtes dans une attraction où tout se déroule correctement. Pourquoi n’auriez-vous pas un pilote casse-cou qui se trompe de chemin et irait à droite au lieu d’aller tout droit, et serait forcé de traverser une porte et tomber soudainement dans le vide ».

Disneyland, captale du loisir familial par excellence, est traditionnellement l’endroit où rien ne peut aller de travers. Ce que propose Lucas est de bouleverser les traditions. En 1985, 30 ans après l’ouverture du Disneyland californien, le public du parc a en effet évolué, ce qui a entraîné une compétition acharnée entre les parcs d’attractions au niveau des manèges à sensations fortes.

Star Tours est une succession de 9 plans, conçus selon les besoins (maquette – peinture sur verre – maquette...). Les huit raccords entre ces plans sont des plages "neutres" de fond étoilé sans aucun élément visible ou des virages très rapides. Par exemple, lors du plongeon sur l’Etoile de la Mort, une explosion crée une image blanche qui permet de passer de la peinture sur verre à la maquette.

La séquence à l’intérieur de la comète n’est pas exactement conforme à celle prévue dans le storyboard original. Lorsque le Starspeeder approche de la fin du tunnel de glace, l’idée d’origine montrait un épais mur de glace bloquant la sortie. A mesure que le vaisseau approchait de ce dernier, les ‘voyageurs’ auraient pu y voir le reflet du Starpeeder. Cette séquence a été tournée, mais lorsque l’équipe visionna le rush (images brutes du tournage) du plan, on remarqua que les choses se passaient trop rapidement pour bien comprendre ce qui se passait. La scène a été simplement refaite, sans le reflet du vaisseau à la fin.

Temps d'attente de Star Tours

Mise à jour du Graphique

Choisissez un jour pour connaître les temps d'attente enregistrés de cette entité. Si le jour est grisé, il n'y a pas de temps...

En passant votre souris sur les données du graphique, vous obtiendrez des informations supplémentaires.

Fonctionnement : Pas d'actualité

Dernières interruptions enregistrées

  • Le Mercredi 16 Mars 2016 vers 10:01.

  • Le Lundi 14 Mars 2016 vers 10:10.

  • Le Lundi 14 Mars 2016 vers 10:00.

  • Le Dimanche 13 Mars 2016 vers 10:00.

  • Le Vendredi 11 Mars 2016 vers 08:58.

  • Le Vendredi 11 Mars 2016 vers 08:45.

  • Le Vendredi 11 Mars 2016 vers 08:33.

  • Le Vendredi 11 Mars 2016 vers 08:22.

  • Le Vendredi 11 Mars 2016 vers 08:12.

  • Le Vendredi 11 Mars 2016 vers 08:00.

  • Le Jeudi 10 Mars 2016 vers 08:56.

  • Le Jeudi 10 Mars 2016 vers 08:46.

  • Le Jeudi 10 Mars 2016 vers 08:35.

  • Le Jeudi 10 Mars 2016 vers 08:24.

  • Le Jeudi 10 Mars 2016 vers 08:14.

  • Le Jeudi 10 Mars 2016 vers 08:01.

  • Le Mercredi 09 Mars 2016 vers 09:00.

  • Le Mercredi 09 Mars 2016 vers 08:50.

  • Le Mercredi 09 Mars 2016 vers 08:39.

  • Le Mercredi 09 Mars 2016 vers 08:28.

  • Le Mercredi 09 Mars 2016 vers 08:17.

  • Le Mercredi 09 Mars 2016 vers 08:02.

  • Le Mardi 08 Mars 2016 vers 08:53.

  • Le Mardi 08 Mars 2016 vers 08:42.

  • Le Mardi 08 Mars 2016 vers 08:32.

  • Le Mardi 08 Mars 2016 vers 08:21.

  • Le Mardi 08 Mars 2016 vers 08:10.

  • Le Mardi 08 Mars 2016 vers 08:00.

  • Le Lundi 07 Mars 2016 vers 08:58.

  • Le Lundi 07 Mars 2016 vers 08:47.

  • Le Lundi 07 Mars 2016 vers 08:36.

  • Le Lundi 07 Mars 2016 vers 08:26.

  • Le Lundi 07 Mars 2016 vers 08:11.

  • Le Lundi 07 Mars 2016 vers 08:00.

  • Le Dimanche 06 Mars 2016 vers 10:00.

  • Le Samedi 05 Mars 2016 vers 10:00.

  • Le Vendredi 04 Mars 2016 vers 15:03.

  • Le Vendredi 04 Mars 2016 vers 10:00.

  • Le Jeudi 03 Mars 2016 vers 10:02.

  • Le Mercredi 02 Mars 2016 vers 10:01.

D'autres souvenirs...

A découvrir à proximité...

Dernière mise à jour : 16/09/2016 15:28