Disneyclopédie - Le Château de la Belle au Bois Dormant
Fantasyland (Parc Disneyland)

Ce magnifique château, haut de 45 mètres, est le symbole visuel le plus connu du parc Disneyland, avec le dôme de Space Mountain et les montagnes de Big Thunder Mountain.
Les visiteurs pourront admirer la galerie située à l'étage, la Tanière du dragon en sous-sol, ou encore l'une des deux boutiques du rez-de-chaussée.

Description

L'aspect du château du Parc Disneyland a été pensé différemment des autres châteaux. Quand le projet d’implanter le parc en Europe est lancé, le pari pour les imagineers est de concevoir un édifice qui se démarque des autres châteaux du vieux continent et d'harmoniser trois grands thèmes créatifs dans Fantasyland : la féerie, les dessins annimés de Disney mais aussi d'un quatrième élément qui fut crucial lors de la conception de Fantasyland : la participation d'artisans européens aux talents insoupçonnés à l'origine par les Américains.

Là où le château de Neuschwanstein en Bavière  et les châteaux de la Loire ont suffi à inspirer les versions américaines, il fallait créer un vrai château de contes de fées plus fantaisiste.
L'ambiance étonnante qui règne autour du château, naît de l'alliance réussie entre l'eau ( avec les douves et la cascade ), du paysage et de la musique qui demeurent en parfaite harmonie entre eux.


L’imagineer Tony Baxter en charge de ce projet porte une attention toute particulière à de nombreux détails de cette version. Les influences du château du parc parisien sont multiples:

  • La forme globale par exemple est inspirée de l'Abbaye du Mont-Saint-Michel et de sa manière de grimper vers le ciel en s'enroulant sur lui-même.
  • La coupole de vitrail est inspirée quant à elle du château de Chambord.
  • Les "colonnes arbres" sont inspirées de l'Église Saint-Séverin à Paris (XVe siècle) et des tapisseries médiévales exposées au Musée de Cluny.
  • La petite tourelle rattachée à la plus haute tour rappelle celles du Château d'Ussé .
  • Les tuiles en losanges rendent hommage aux toits des Hospices de Beaune.
  • La fleur de lys au-dessus de l'arche d'entrée fait référence au symbole des rois de France.
  • Les fines tours d'Azay-le-rideau
  • Les fenêtres de Chaumont

Sur la plus haute des tours a été placé un vitrail illuminé, permettant de penser que le château est habité et faisant là aussi référence à l’histoire des châteaux de la Loire qui veut que lorsque le roi était présent dans un des châteaux, un vitrail était ainsi éclairé pour signaler sa présence.

La réalisation des vitraux est supervisée par Peter Chapman, qui a été auparavant en charge de la restauration des ceux de Notre Dame de Paris. À la retraite au moment du projet, il n’hésite pas à reprendre du service pour cette création.

La Boutique du Château, qui propose toute l'année des articles de Noël, et celle Merlin l'Enchanteur, plutôt orientée vers la vente d'objets de collection plus rares, se partagent le rez-de-chaussée, de part et d'autre de l'allée centrale, d'où part l'escalier qui mêne au premier.

A l'étage, la Galerie de la Belle au Bois Dormant illustre l’histoire de la Belle au Bois Dormant à travers des tapisseries d'Aubusson, des enluminures, des sculptures et desvitraux. Sur l'extérieur, un balcon offre une vue imprenable sur la cour du Château et les toits de Fantasyland.

Dernières interruptions enregistrées

  • Aucune panne enregistrée à cette heure.

D'autres souvenirs...

A découvrir à proximité...

Dernière mise à jour : 10/06/2015 21:38