Rencontre avec les nouveaux Ambassadeurs de Disneyland Paris

Jeudi 15 septembre 2016, après un long processus de sélection, Laura Janice Gedigk, 28 ans et originaire de Hambourg en Allemagne, et Michaël Giordano, 41 ans et venant du Var en France, ont été désignés nouveaux Ambassadeurs de Disneyland Paris pour la période 2017-2018. Lors de cette journée riche en émotions pour les deux heureux élus, Disney Gazette et ses plus respectables confrères ont eu l’occasion de rencontrer Laura Janice et Michaël avant leur présentation officielle, et de leur poser quelques questions. C’est au sein du Salon Mickey, quelques heures à peine après qu’ils eurent appris leur nomination, que nous avons pu les rencontrer. Pour cette première, ils étaient accompagnés par les actuelles Ambassadrices, Sonia Demay et Romina Grochow. Interview croisée avec les anciens et les nouveaux ambassadeurs.

Image

Question (Q) : Quel est votre parcours professionnel à Disneyland Paris ?

Laura Janice Gedigk (L.J.G) : J’ai débuté ma carrière à Disneyland Paris en 2008 en tant qu’hôtesse de vente à la Girafe Curieuse, tout en réalisant une licence en langue étrangère à Paris. Trois ans plus tard, j’ai intégré la réception du Disneyland Hotel et commencé l’année suivante un Master en Management du Tourisme et de l’Hôtellerie en alternance. Fin 2014, j’ai rejoint en tant que Team Leader Junior, l’équipe des restaurants du Newport Bay Club, alors en pleine rénovation. Au début de cette année, j’ai intégré le département Housekeeping du Compass Club, toujours en tant que Team Leader au Newport Bay Club. Et maintenant, je suis la nouvelle ambassadrice de Disneyland Paris pour 2017-2018 (rire).

Mickaël Giordano (M.G.) : J’ai un parcours un peu plus atypique au sein de l’entreprise. Après une formation au sein de la Kedge Business School de Toulon, j’ai débuté ma carrière à Disneyland Paris en janvier 2012 en tant que Team Leader attractions aux Walt Disney Studios (Tour de la Terreur, Armageddon, Rock’n’Roller Coaster). J’ai ensuite rejoint la division Food, d’abord au Colonel Hathi’s, puis au Plaza Gardens. Depuis la fin de l’année dernière, j’officie à PC Opérations, où je veille à fluidifier l’expérience des visiteurs au sein des parcs. J’accueille également les nouveaux Cast Members en tant que formateur Tradition Disney.

Image

Q : Cela faisait longtemps que vous pensiez devenir Ambassadeur de Disneyland Paris ?

M.G. : Pour ce qui me concerne, ce n’est pas si vieux que ça, vu que je suis arrivé il y a 5 ans dans l’entreprise. Mais c’est vrai que cette arrivée a été emblématique au moins pour une raison, c’est que j’ai rejoint les équipes pour le 20ème anniversaire. Et quand j’ai vu les ambassadeurs de l’époque et l’ensemble des Cast Members mobilisés sur cet événement, ça m’a vraiment touché. Et au travers d’eux, je me projetais bien. Après, les choses se sont faites naturellement ; j’ai eu d’autres opportunités. Celle de présenter ma candidature, qui en plus était en phase avec le 25ème anniversaire, est arrivée très rapidement, et c’est à ce moment que je me suis dit qu’il était temps de me présenter ; et j’ai bien fait.

L.J.G : Moi, c’était un peu pareil, mais en 2008. C’était d’abord la découverte du nouveau pays, des parcs à thèmes, de l’entreprise. Au fur et à mesure, je me suis développée personnellement et professionnellement. Et en fait, en découvrant le monde de l’entreprise, celui des ambassadeurs, des Cast Members, des métiers, il y a ce souhait, cette envie qui est venue. Et du coup voilà, cette année je souhaitais postuler, avec l’année prochaine et le 25ème anniversaire, et le partager avec l’ensemble de l’entreprise.

Image

Q : Qu’est-ce qui vous a motivé le plus pour devenir Ambassadeur de Disneyland Paris ?

M.G. : Depuis que je suis à Disneyland Paris, il y a quelque chose qui anime tout ce que j’ai pu faire dans l’entreprise, c’est le contact avec les équipes. C’est quelque chose qui n’était pas nouveau, mais qui a pris une autre dimension. On a de très grandes équipes à Disneyland Paris, et c’est vrai qu’en très peu de temps, j’ai eu l’occasion de rencontrer énormément de monde. Le poste que j’occupe maintenant depuis quelques mois me permet de travailler avec l’ensemble des employés sur quasiment la totalité du site, dès qu’on a besoin de nos services. C’est vrai que devenir l’ambassadeur de tout ce monde-là est venu assez naturellement, lorsque le recrutement s’est ouvert et que les démarches de sélection ont commencé.

L.J.G : C’est une très belle chance que de représenter tous les Cast Members de Disneyland Paris. Pour moi, c’était toujours important de prôner l’excellence de qualité de notre destination, de rendre chaque instant inoubliable pour nos clients, d’échanger avec eux et d’ inspirer nos collègues Cast Members. Ces notions d’excellence, d’inspirer les autres, d’avoir ces échanges avec la clientèle, sont des choses que j’ai vues de plus en plus de par mes fonctions au Newport Bay Club, et que je souhaitais promouvoir en tant qu’Ambassadrice de Disneyland Paris.

Image

Q : Sonia et Romina, n’êtes-vous pas trop tristes de quitter bientôt votre poste d’Ambassadrice de Disneyland Paris ? Et quel est votre futur ?

Sonia Demay (S.N.) : C’est drôle, parce que nous avions commencé notre mission avec la tristesse et la joie. Et maintenant qu’on arrive à la fin, nous retrouvons cette mission. La tristesse parce que cela va bientôt se terminer. Et la joie d’accueillir nos deux nouveaux membres. C’était deux ans, même s’il reste encore jusqu’à la fin de l’année, très intenses. Donc aucun regret. On a vécu chaque seconde à cent à l’heure. C’est vrai que par rapport à l’avenir, ce fut une expérience enrichissante, où l’on voit beaucoup de choses, et où l’on voit beaucoup d’opportunités où l’on pourrait évoluer après. Pour l’instant, on accueille les deux nouveaux pour bien les former et les informer de ce qui les attend, et puis on verra ce que nous réserve l’avenir.

Romina Grochow (R.G.) : C’est une expérience tellement belle qu’on n’ a pas envie de penser à l’après (rire). On essaie d’éviter au maximum. C’est vrai qu’on n’ a que deux ans pour vivre cette aventure humaine, qu’on veut vivre chaque instant au présent. Ce matin j’ai fait quelque chose, et cet après-midi je fais quelque chose de différent ; et dans ces instants-là, il est difficile de penser à l’après. Du coup on s’est dit que notre mission, jusqu’à la fin de l’année, c’est de les accompagner en douceur, de les amener avec nous durant les événements, pour que tout se passe pour le meilleur. Mais on est super ravies de les accueillir pour terminer notre mission à quatre.

Image Image

Q : Justement, est-ce qu’il y a un événement qui vous a plus marqué durant ces deux années en tant qu’Ambassadrices de Disneyland Paris ?

R.G. : C’est vraiment difficile de comparer des événements, parce que qu’ils sont tellement divers et variés, et dans des domaines si différents, puisqu’on travaille principalement dans trois domaines : la communauté, les Cast Members, et les visiteurs. Dans ces trois domaines-là, tous les événements que l’on faits sont extrêmement enrichissants, toujours positifs.
Mais c’est vrai qu’il y a un événement qui m’a beaucoup marqué, avec les Disney VolontEARS, où nous avons eu le plaisir de jouer le rôle de princesses. C’était un événement qui s’appellait « Toutes des princesses » et on avait invité plus de 120 petites filles à venir se déguiser en princesse. Nous avions pris un peu d’avance sur le planning de la journée, et pour faire patienter les enfants, on avait organisé un petit défilé de mode. On a passé un super moment, on a beaucoup rigolé. Cela avait beaucoup plu aux petites filles qui étaient déguisées en princesses. Et ensuite est arrivé le bal des princesses, et ça c’était vraiment génial dans le sens où les petites filles nous regardaient avec des étoiles dans les yeux et nous prenaient pour des princesses, et cela faisait plaisir de donner un sentiment de joie aux enfants.
Après, on passe aussi beaucoup de temps avec les Cast Members, des journées entières à les suivre dans le travail. C’est tellement enrichissant qu’on arrive à s’immerger dans leur quotidien duquel on ignore l’existence. On sait qu’il y a des personnes qui travaillent en attractions, d’autres en restauration ou dans les boutiques. Mais comment cela se passe réellement sur le terrain ? Si l’on n’ a pas un parcours professionnel qui nous a amené dans l’ensemble des divisions, c’était vraiment l’occasion de passer du temps avec eux, et surtout de découvrir leur quotidien de travail. C’est enrichissant pour nous, mais aussi pour les Cast Members qui se sentent ainsi valorisés. C’est donc extrêmement important pour nous de passer du temps avec eux.

S.N. : Je pense que tu as tout dit (rire). Mais je vais juste compléter par rapport aux rencontres avec les Cast Members, ce que nous appelons entre nous « Showtimes ». Pour moi c’était des moments forts, de prendre le temps de voir comment nos collègues travaillent, leurs différents talents, leurs différents métiers, et ainsi de les mettre en lumière. Parce qu’au final, ce sont eux qui font vivre la magie au jour le jour, et nous sommes là pour les représenter. Donc, de comprendre ce qui se cache derrière chaque poste, c’était vraiment des moments très forts.

Image Image
Image

Q : Avez-vous un projet que vous avez mené ces deux années, qui va être transmis à vos successeurs ?

R.G. : Nous avons beaucoup travaillé sur l’alignement du programme Ambassadeur avec nos homologues des autres parcs Disney. Et dans ce sens-là, nous avons travaillé sur une tradition qui se fait depuis longtemps aux États-Unis, c’est-à-dire mettre en valeur les ambassadeurs au sein de l’entreprise grâce à un endroit où l’on mettra des cadres des Ambassadeurs de Disneyland Paris depuis le tout début, pour les exposer aux Cast Members et qu’ils puissent se souvenir des ambassadeurs passés.
Pour la petite anecdote, quasiment tous les Cast Members se rappellent de l’ambassadeur qui était en place lorsqu’ils ont commencé à travailler à Disneyland Paris. Aujourd’hui, je me rappelle encore qui était là en 2005 lorsque j’ai commencé. C’est aussi un peu un moyen de se rappeler de cette époque lorsque l’on commence le premier jour, où l’on ne connaît rien, qu’on est un peu perdu, et au final on est toujours là.

S.N. : Il faut dire aussi que sur les trois axes sur lesquels on travaille, il y a toujours du nouveau. Et cela permet ainsi d’apporter une touche de notre passage

Image

Q : Comment se déroule le processus de sélection des Ambassadeurs de Disneyland Paris. Qui sont les membres du Jury et les actuels ambassadeurs y participent-ils ?

R.G. : Nous, clairement non. Nous sommes par contre là pour accompagner les candidats. Déjà, ça les met plus à l’aise. Nous étions là pour les accueillir le jour J de l’entretien, pour leur donner de l’eau (rire). Et ensuite de leur dire de respirer tranquillement avant de passer l’entretien. Ça, c’était notre rôle principal durant toute la sélection. L’essentiel pour nous était de mettre l’ensemble des candidats à l’aise, de leur apporter des conseils, afin que chacun se sente bien, qu’importe qui serait ceux qui seraient retenus à la fin.
En ce qui concerne la sélection, la première étape consiste à monter un dossier de candidature bien détaillé, auquel est joint une vidéo en français ou en anglais avec une présentation du candidat. Le dossier est ensuite transmis au service Ambassadeur où est vérifiée l’éligibilité des candidats. Vient ensuite un pré-jury qui va sélectionner un certain nombre de candidatures uniquement à partir du dossier et de la vidéo. Les candidats retenus passent ensuite devant un premier jury qui retient les 10 demi-finalistes, puis devant un second jury qui retient les 4 finalistes. Lors de ce passage, il est demandé aux candidats de préparer une présentation sur un sujet de leur choix en rapport avec Disney. Pour ces premières phases, les membres du jury sont des personnes de Disneyland Paris représentant des départements des diverses composantes de l’entreprise. Arrive enfin le troisième jury, composé des membres de la Direction de Disneyland Paris, qui désigne les deux gagnants. Durant cette sélection finale, les candidats passent une série de tests de culture générale et de langue, ainsi que plusieurs essais photographiques. Voilà comment se passe normalement une sélection.

Image Image

Q : Dans nos questions et vos réponses, on peut voir qu’au bout de deux ans, Sonia et Romina se complètent bien. Est-ce que vous, nouveaux ambassadeurs, vous pensez bien vous entendre ?

L.J.G : Pour le moment, ça se passe bien (rire). On s’est rencontré récemment lors de la sélection des ambassadeurs en fait. Mais on a postulé tous les deux pour la même mission : représenter l’entreprise, les Cast Members. On a tous les deux en tête de les inspirer au quotidien, comment mieux guider les visiteurs sur le parc, échanger, découvrir des métiers. On a la même mission en tête. Je crois qu’on va bien réussir à se trouver une complicité commune.

M.G. : En fait, la surprise a perduré jusqu’à la dernière minute, puisque lorsqu’on nous a rassemblés tous les deux ce matin, on ne savait pas ni l’un, ni l’autre, qui allait être la deuxième personne du binôme. Donc oui, c’était une agréable surprise. On sait que quoi qu’il arrive, ce sera deux belles années qui s’offrent à nous. Comme le disait Laura Janice, on a un objectif commun. Je pense qu’on a une méthode assez commune aussi. On s’est découvert sur les deux jours de formation. Je pense qu’on est animé par la même motivation et la même envie. À partir de là, tout se passera parfaitement bien, je n’en ai aucun doute.

S.N. : Un petit point concernant Romina et moi. On ne se connaissait pas au moment où on a été élues, et voilà.

R.G. : C’est aussi une complicité qui grandit au fur et à mesure des événements. On vit ensemble des moments intenses. Parfois il y a la nervosité de monter sur scène. On prend un micro pour prendre la parole. Et lorsqu’on peut le vivre à deux, c’est quand même un peu plus agréable. Eh bien sûr, ça crée des souvenirs, ça rapproche. Et au bout de deux ans, on peut quasiment se dire qu’on est comme mariées, puisqu’en fait…

S.N. et R.G : … on a passé beaucoup, beaucoup de temps ensemble…

R.G. : … des moments intenses. Et finalement, c’est ça qui est agréable, de partager ça avec quelqu’un, et après deux ans de se dire « Tu te rappelles, il y a un an ? ».

S.N. : Je me rappelle toujours comment faire ton café (rire)

Image

Q : Quel a été la réaction de vos familles respectives et celle de vos équipes ?

L.J.G : Ce matin, c’était la grande surprise dans les locations même. Je me suis retrouvée depuis 8h à l’hôtel Newport Bay Club ce matin. Et à un moment donné, il y a mon Manager qui est venu me chercher pour m’amener visiter le Centre de Convention, car les travaux viennent de s’achever. Et en fait, il y avait un rassemblement des différents collègues Cast Members qui sont venus de l’hôtel. Et là, j’ai eu la venue surprise des deux Ambassadrices Sonia et Romina, de toute l’équipe, et de Mickey, qui sont venus pour m’annoncer que j’étais la prochaine Ambassadrice de Disneyland Paris. Et du coup, c’était un grand moment de partage, d’émotion, et de surprise.
Dès que j’ai eu l’occasion, j’ai informé tout de suite ma famille, mes parents, qui étaient super fiers. C’était un moment d’émotion, de larmes, et de grande joie.

M.G. : Moi, c’est pareil. J’ai eu la chance de pouvoir descendre voir ma famille dans le sud le week-end dernier. Donc, je leur ai expliqué en long, en large et en travers. Parce que tout le monde était derrière moi, mais sans savoir ce à quoi je prétendais. Ils y ont vu beaucoup plus clair après tous ces échanges. J’ai juste eu l’occasion de leur envoyer un petit texto ce matin pour leur confirmer, après l’arrivée de tout le monde, que c’est nous qui avions été sélectionnés pour les Ambassadeurs. Je sais que le champagne est au frais. J’ai l’occasion de repartir en vacances d’ici quelques jours, et donc on fêtera ça dignement avec eux.
Pour ce qui est de mes collègues de travail, c’était dans un endroit un peu particulier. Le PC Opérations, c’est un endroit où il n’ y a pas forcément beaucoup de passage, c’est un endroit un peu à l’écart. Une de mes anciennes collègues de travail était en train de m’appeler parce qu’elle s’inquiétait de savoir qu’à 10h, je n’avais toujours pas donné de nouvelles, et se demandait ce qui pouvait bien se passer. Et en fait, la bonne surprise du direct, c’est alors que j’étais en train de parler avec elle en facetime, la porte s’est ouverte, trente personnes sont rentrées, grand bouquet de fleurs, Sonia, Romina et Mickey, la direction de la division. C’était une belle charge émotionnelle, un très très grand moment que j’étais ravi de partager avec mes équipes, parce qu’elles m’ont vraiment soutenu pendant tout le processus. Et du coup, voir tout le monde si heureux et si fier pour nous, c’était vraiment très gratifiant.

L.J.G : Et ensuite, la surprise continue, parce que jusque-là, on ne savait pas avec qui on allait passer deux ans de mission en tant qu’Ambassadeur 2017-2018. On a eu un petit cocktail d’accueil au Disneyland Hotel avec toute la Direction de Disneyland Paris, avec la Présidente Directrice Générale, Kathryn Powell. Et c’est là qu’on s’est rencontrés, on était heureux ensemble. C’était un moment de partage avec la direction, avec la remise de nos nouveaux Nametags, des broches des Ambassadeurs. C’était un beau moment, magique.

M.G. : Pouvoir les rencontrer dans un autre contexte que le 3ème jury de sélection des ambassadeurs, c’était aussi différent. Cela nous a permis d’échanger, et de voir la façon dont eux voient le poste d’ambassadeur, et la façon dont ils voient notre mission.

Image Image
Image

Q : Du coup, est-ce que vous pourriez nous dire ce que vous a dit Kathryn Powell, ce qu’elle vous a souhaité pour ces deux années à venir ?

M.G. : Je crois qu’à l’unanimité, et pas seulement pour Katryn Powell, le discours a été très positif de la part de tout le monde. On a été très largement encouragé, avec beaucoup d’enthousiasme de leur part. Cela a fait vraiment chaud au cœur. Du coup, on se sent vraiment soutenus par l’entreprise, l’ensemble de l’équipe de Direction. C’est vraiment un message positif, de fierté, de dire qu’ils étaient heureux et contents que ce soit nous qui représentions l’entreprise pour les deux ans à venir.

L.J.G : C’est ça. Surtout ils étaient vraiment ravis, après ce dernier entretien en tant que jury, de nous retrouver plus soulagés, de nous accueillir dans notre nouvelle mission, nos nouvelles fonctions. Et c’était la joie et la fierté de partager avec eux ce moment pour deux ans.

Image

Q : Vous allez bientôt partir en Californie pour visiter Disneyland Resort, Imagineering, les Walt Disney Studios, et rencontrer vos autres collègues ambassadeurs des autres resorts Disney qui viennent aussi d’être nommés. Qu’est-ce qui vous impatiente le plus, et qu’est-ce que vous attendez de ce voyage d’initiation ?

L.J.G : On a hâte de rencontrer nos homologues des autres destinations Disney, de découvrir tous ces locaux de Disney qui ont été créés, et tout cet héritage, de voir plus cela en détail, toutes ces choses, et les transmettre ensuite ici à Disneyland Paris.

M.G. : Ce qui est important dans cet échange, c’est qu’on va rencontrer les Ambassadeurs Disney du monde entier. Ces personnes-là viennent des quatre coins du monde, avec leur culture, leurs habitudes. C’est vrai que c’est déjà quelque chose qu’on pratique ici à Disneyland Paris, puisqu’on a déjà une centaine de nationalités représentées, avec des cultures différentes, etc. Mais là, de pouvoir échanger avec eux concrètement sur leur vision du rôle d’ambassadeur dans leur propre destination, c’est vrai que ça va être très enrichissant pour nous, parce que ça nous permet de compléter notre façon de voir les choses.

Image

Q : Est-ce que vous vous avez déjà visité un autre resort, ou bien ce sera la première fois ?

L.J.G : Je suis déjà allée une fois en Floride à Walt Disney World. Et j’ai visité une première fois Disneyland Resort en Californie cette année.

M.G. : J’ai visité la Floride également. La Californie, c’est un peu plus ancien, avant même ma première visite ici à Disneyland Paris. Le parc a beaucoup changé, il n’y en avait qu’un à l’époque, alors qu’il y en a deux maintenant (rire). Donc je pense que je vais trouver du changement, d’où mon impatience à me rendre sur place aussi pour voir comment les choses ont évolué.

Image

Q : Justement, qu’en avez- vous pensé de ces autres parcs Disney ? Est-ce qu’il y a des choses qui vous ont marqué là-bas et que vous aimeriez retrouver chez nous ?

L.J.G : Je dirais qu’on est assez homologue sur nos standards et ce qu’on transmet à nos clients. On peut toujours se laisser inspirer, mais je trouve qu’on est assez équilibré à ce niveau.

M.G. : L’expérience est différente, ne serait-ce que par la taille des resorts. J’ai plus en souvenir celui de Floride. C’est vrai que l’expérience pour le visiteur, elle est gigantesque. Moi-même je n’y croyais pas. Tout est surdimensionné, les dimensions n’ont rien à voir avec les nôtres. Par contre, j’ai retrouvé là-bas, comme chez nous, cette vraie volonté des Cast Members de faire vivre cet héritage Disney, de faire vivre le produit avec des standards très différents qui vont faire vraiment la différence, comme on essaie de le faire ici à Paris, pour laisser un souvenir vraiment spécifique à nos visiteurs.

Image Image

Q : Est-ce que vous pourriez nous raconter votre première visite à Disneyland Paris ?

L.J.G : Je suis venue la première fois lorsque j’avais 7 ans, en 1996, avec mes parents et mon frère. On a découvert le Disneyland Park. C’était vraiment un grand moment, surtout après avoir vu les différents films à la maison, découverts différents personnages, de les voir enfin en vrai, de faire les manèges. Après, on est revenu presque tous les ans, avec les passeports annuels qu’on a eus. Et du coup, j’étais très attachée à ce monde, à ce lieu magique, avec des parades, les différents spectacles qu’il y a eus sur le parc.

M.G. : Pour ma part, j’étais un peu plus vieux (rire). Mais cela remonte à 1994, peu de temps après l’ouverture du parc. En fait, j’ai fait ma visite en Californie en 1993 et j’ai découvert Disneyland là-bas. En rentrant en France, je me suis dit qu’il y avait quelque chose d’assez similaire finalement chez nous, et comme je n’y étais pas encore allé, il fallait que j’organise quelque chose. J’ai donc réussi à convaincre sans trop de mal quatre amis avec qui on a partagé des frais de voiture. On est monté du Var jusqu’ici. On avait pris une chambre d’hôtel au Newport Bay Club (rire). On est donc parti à l’aventure, à la fois pour le trajet, mais aussi et surtout par rapport à ce qu’on a trouvé ici, évidemment un seul et unique parc à l’époque. On a été complètement déconnecté de la réalité. On était immergé complètement. Et je me rappelle la tristesse qui nous est tombée sur les épaules lorsqu’il a fallu remonter dans la voiture et reprendre la route pour rentrer. C’est vraiment trois jours dont je garde un souvenir très précis, c’était un très grand moment.

Image

Q : Depuis que vous êtes dans l’entreprise, quel est l’événement qui vous a le plus marqué ?

M.G. : Pour ce qui me concerne, ben c’est encore une fois lié à mon arrivée, à savoir le 20ème anniversaire. J’ai débuté en janvier, et les festivités commençaient fin mars. Et en fait, je me rappellerai toujours de ce flashmob au milieu de Main Street. Indépendamment de voir la mobilisation générale de l’ensemble des Cast Members, car tout le monde a répété longtemps à l’avance cette chorégraphie, c’était vraiment très drôle de voir les gens participer à ça. De même lorsqu’on faisait la queue au restaurant d’entreprise, on voyait les gens répéter les gestes. C’était assez surnaturel, surtout pour quelqu’un comme moi qui arrivait de l’extérieur à l’époque. C’est tout ce qui se dégage de ces images, quand on regarde encore les vidéos aujourd’hui, que d’émotion sur ce moment bien précis, c’est vraiment quelque chose qui m’a marqué.

L.J.G : Moi c’est la saison d’Halloween que j’aime beaucoup. Il y a des gens qui adorent Noël, mais moi je préfère la saison d’Halloween, qui revient tous les ans avec de plus en plus d’animations spécifiques. C’est une culture américaine qui vient de plus en plus en Europe, avec les différentes couleurs, les personnages, les spectacles. Donc c’est vraiment un gros choix tous les ans quand la saison d’Halloween revient, et c’est bientôt en plus ! 

Q : Vous aurez la chance d’être les ambassadeurs pour les événements prévus l’année prochaine. Est-ce que vous vous projetez déjà dans le rôle que vous allez occuper durant ce 25ème anniversaire ?

M.G. : Oui clairement. On sait pertinemment que pendant les deux années qui nous attendent, il va y avoir cet immense événement. Aujourd’hui, on découvre à peine notre poste d’Ambassadeur. Évidemment, on a envie qu’il se passe le maximum de choses et d’y participer le plus possible. Après, l’avenir nous dira comment les choses se mettent en place, et quelle implication nous est réservée pour ces événements.

L.J.G : Cela va être un grand moment. C’est un grand anniversaire pas uniquement pour nous. On va le fêter et le partager avec tous les employés de Disney, et ça va être une grande fierté pour toute l’entreprise. Et du coup, on a hâte d’être présents ce jour-là avec nos collègues.

Image

Q : Quels sont votre film, votre personnage, et votre attraction Disney préférés ?

L.J.G : Mon film préféré, c’est Raiponce. Souvent dans le parc, à l’époque où je travaillais en boutique, il y avait les petites filles qui avaient la perruque avec les longs cheveux ; du coup, ça me rappelait Raiponce. C’est un film que j’ai beaucoup apprécié.
Mon personnage préféré, c’est Mickey.
Une attraction, je dirais It’s A Small World. Je trouve que c’est une très belle attraction familiale qui en apprend beaucoup sur les différentes cultures et le monde entier.

M.G. : En ce qui concerne les films, j’ai beaucoup de mal à choisir, mais si je dois en retenir un, ce serait probablement Aladdin, en grande partie grâce à sa bande originale. C’est vrai que la musique de ce film m’a particulièrement touché.
Mon personnage préféré, c’est Stitch. Je trouve son côté décalé assez rigolo et j’aime bien ce genre de caractère.
Et mon attraction, ce sera La Tour de la Terreur. Ce n’est peut-être pas très original pour vous, mais j’ai une histoire très particulière avec cette attraction ; déjà parce que j’ai fait mes débuts à Disneyland Paris dans cette attraction. Mais pour tout vous dire, la première fois que j’ai eu l’occasion de pouvoir la faire, j’étais venu en tant que visiteur et il y avait des softs opening. Et en fait, j’étais terrorisé à l’idée de m’aventurer dans cette attraction. Du coup, j’ai préféré réfléchir et mûrir cette idée quelques mois, avant de revenir et de me lancer dans la 4ème dimension, chose que je n’ai pas regrettée par la suite

Image

Suite à cette entrevue, Laura Janice et Michaël ont rejoint les coulisses du parc, afin de prendre place à bord du camion de pompiers de Main Street USA, où ils ont officiellement été présentés aux visiteurs de ce jour lors d’une pré-parade. Même si leur prise de fonction ne sera effective qu’au 1er janvier 2017, toute l’équipe de Disney Gazette leur souhaite déjà « bon courage » pour leur future mission d’Ambassadeurs de Disneyland Paris, d’autant plus au regard du programme chargé qui les attend pour leur première année à ce poste, avec le 25ème anniversaire et tout ce que cela induit.

Image

Article : Jake Sully
Relecture : La Veuve Noire
Photos : Disneyland Paris, Jake Sully, Simba
Vidéos : Disneyland Paris, Jake Sully

Voir aussi :

Nos gazouillis :

Il est maintenant possible de réserver les restaurants de Disneyland Paris depuis l'application officielle !...

Jul 10 2020, 8:02 am

Découvrez les masques en tissu en vente sur ShopDisney dans notre article ! https://t.co/ULMQ2qcB3n

Jul 07 2020, 8:34 am

Découvrez les dates de réouverture des différents moyens de transport de Walt Disney World. ...

Jul 06 2020, 7:20 am
Nouveau !

Disney Gazette
informations

Elle est de retour !
Notre base de données sur les destinations Disney est à nouveau disponible. Découvrez nos fiches infos, guides et temps d'attentes.

C'est parti