Résultats du 1er Semestre : Eurodisney Connait un Printemps Maussade

Avec le joli mois de Mai, à Disneyland Paris on voit fleurir les chiffres semestriels. Leur caractéristique réside dans le fait qu’ils sont généralement plus mauvais que les résultats annuels. Cela s’explique aisément par le fait que la fréquentation est beaucoup plus importante aux beaux jours qu’en milieu février où le froid ne vous incite pas à sortir faire la queue en plein air glacé devant des attractions.

Image

Néanmoins, on espère tous voir l’hirondelle qui ferait le printemps dans ces chiffres abscons… Ce ne sera pas encore pour cette année. Certes, les optimistes ne manqueront pas de noter que le chiffre d’affaires est en hausse pour le Nième trimestre consécutif, que l’Ebitda est en hausse de 1,4 M€ ou que la perte est réduite de 10 %….

Mais la dure réalité oblige les actionnaires à constater que les pertes n’ont pas bougé d’un iota par rapport à l’an dernier si on retire les frais financiers moins importants sur ce semestre depuis le refinancement. Cela veut dire que l’activité n’a rien dégagé de plus que l’an dernier alors que les 20 ans battent leur plein et que l’an dernier à la même période beaucoup de visiteurs (les fans en particulier, mais pas seulement) avaient décalé leur séjour pour profiter des festivités annoncées grandioses du 20ème anniversaire.

Image

Si les visiteurs ont été moins nombreux ce semestre (- 100 000), ils ont plus consommé (1,86 € par visiteur) et si les pensionnaires ont eux aussi déserté (- 40 000 nuitées), ils ont laissé plus d’argent sur place (0,55 € par pensionnaire). Bref, du côté des rentrées, cela se passe donc plutôt bien même si le tableau n’est pas parfait. Il faut donc se tourner vers les charges pour connaître les raisons de la perte semestrielle. Car comme d’habitude, elles ont encore augmenté (13,1 M€). Comme il ne faut pas chercher du côté des charges financières qui ont baissé conformément aux conditions de refinancement de la dette, c’est bien l’opérationnel qui pêche… Les salaires ont encore augmenté, les dépenses liées à Disney Dreams ! frappent à plein et puis, comme le chiffre d’affaires augmente, la Walt Disney Company perçoit plus (+ 1,1M€). Enfin, comme une cession immobilière a eu lieu, les charges liées à celle-ci ont alourdi la note.

Image

La conclusion vient d’elle-même, l’augmentation du chiffre d’affaires ne résout rien si elle n’est pas accompagnée d’une maîtrise des charges. Mêmes causes mêmes effets, année après année la société s’enlise dans les pertes récurrentes.

Petite nouveauté quand même mais peu réjouissante, malgré les dénégations de la direction, la situation de trésorerie est tendue. Sur le semestre, la société a dû tirer 30 M€ sur la facilité de trésorerie « offerte » par la Walt Disney Company.
Il faut espérer que le second semestre sera bien meilleur afin que l’année ne se termine pas avec une perte équivalente à celle des deux derniers exercices, hors exceptionnel. D’ailleurs contrairement aux autres années, le président a conclu sa déclaration par une inhabituelle note pleine de réserve, relevée par l’ensemble de la presse économique : « Cependant nous restons prudents pour le reste de l’année compte tenu de la situation économique toujours difficile ».
Interrogé à ce sujet, Olivier LAMBERT, responsable relations investisseurs, a expliqué que la visibilité étant faible pour cet été, la direction avait adopté une position prudente.

Image

Nous en avons profité pour lui poser trois questions au nom de Disney Gazette :

Que retenez-vous de ces 6 premiers mois ?
La hausse de 3 % de chiffre d’affaires dans l’environnement maussade de l’industrie du loisir, performance en ligne avec les attentes.
L’impact positif du refinancement sur le résultat net (amélioration de 10 %), produisant ainsi les effets escomptés.
La nouvelle hausse des dépenses visiteurs et par chambre sur ce semestre.

Vous avez affirmé au moment du refinancement que les lignes de crédit n’avaient pas vocation à être utilisées. Or, 30 M€ ont été tirés sur ce semestre, alourdissant encore l’endettement. Pourquoi ?
La société a une activité saisonnière et le résultat net s’en ressent, mais l’impact le plus important et le plus visible se situe au niveau de la trésorerie. Le point bas se situe au 1er semestre. C’était programmé et il n’y a pas eu de surprise. Ce « crédit » sera remboursé avant le 30 septembre 2013.
Le 2ème trimestre est toujours faible en termes d’activité. Des pistes sont à l’étude pour essayer de le dynamiser, sans augmenter les charges.

Vous avez réussi à diminuer les frais financiers liés à l’endettement. Mais cela n’empêche pas la société de rester lourdement déficitaire. Vers où allez-vous tourner vos efforts de diminution de charges ?
La diminution des charges n’est pas un but en soi. Ce qu’il faut c’est que le chiffre d’affaires soit supérieur aux charges… Le but de la société est donc de faire grimper encore la dépense moyenne par visiteur et par chambre tout en limitant la hausse des charges, comme cela a été fait pour les charges financières. Les pistes principales sont la baisse progressive des offres promotionnelles, déjà en cours en Grande Bretagne, et une incitation à la consommation sur place.
En ce qui concerne les charges, les salaires vont augmenter moins vite que pour l’année du 20ème anniversaire mais la priorité va à la recherche de gains de productivité. Certains projets sont en attente d’un financement car ils nécessitent des investissements qui sont actuellement considérés comme non prioritaires.
Enfin, le marketing, qui avait beaucoup augmenté juste avant et pendant le 20ème anniversaire a vocation à revenir à 10 % du chiffre d’affaires.

Vous pouvez discuter des chiffres du 1er semestre sur le forum : actionnaires-disneyland-paris-f27/resultats-1er-semestre-2012-13-t10590.html

Article : Simplet
Images Disneyland Paris, Lalou

 

Voir aussi :

Nos gazouillis :

Il est maintenant possible de réserver les restaurants de Disneyland Paris depuis l'application officielle !...

Jul 10 2020

Découvrez les masques en tissu en vente sur ShopDisney dans notre article ! https://t.co/ULMQ2qcB3n

Jul 07 2020

Découvrez les dates de réouverture des différents moyens de transport de Walt Disney World. ...

Jul 06 2020
Nouveau !

Disney Gazette
informations

Elle est de retour !
Notre base de données sur les destinations Disney est à nouveau disponible. Découvrez nos fiches infos, guides et temps d'attentes.

C'est parti