Retour sur l’AG 2012 et présentation de Dreams !

Les actionnaires d’Eurodisney SCA étaient réunis ce vendredi à l’Hôtel Newport Bay Club pour la grande messe annuelle placée cette année sous le signe des 20 ans. La séance a respecté les codes du genre avec les intervenants classiques : Président, Responsable juridique, Directeur financier, Président du Conseil de Surveillance, commissaires aux comptes. La surprise devait résider dans le documentaire qui allait être présenté et sur un éventuel intervenant mystère. Effectivement, la présence d’un éminent imaginieur couplée à une présentation fort instructive de « Dreams » fut l’un des temps forts et sans doute le plus apprécié par un parterre composé plus de fans que d’actionnaires bien au fait de l’activité de la société.
 

 
Image

 

Je laisse d’autres membres de ce forum, mieux à même d’exposer les virtuosités techniques qui sont promises aux visiteurs à partir d’avril prochain, vous décrire les détails du spectacle (voir seconde partie de l’article) pour me consacrer à l’autre surprise, plutôt passée inaperçue dans les commentaires des forums : le discours de 2 membres du conseil de surveillance venus décrire leur rôle (plus que leur action !) au sein du conseil de surveillance. En effet, en fin de compte le conseil de surveillance, via son président, son responsable de comité des nominations et son responsable des comptes aura parlé au moins autant sinon plus que le président de la société. Du jamais vu ! De là à dire que le chahut de l’an dernier a poussé le conseil de surveillance à réagir est laissé à l’appréciation des lecteurs qui pourront y voir une nouvelle coïncidence, en effet je n’assiste pas aux réunions du conseil de surveillance…

Que nous a-t-il appris sur son action ? Assez peu de chose en réalité. Les trois intervenants ont en commun un talent, celui du bavardage sans intérêt. Le président nous a fait un cours de droit des sociétés sur la SCA en nous citant comme société identique Michelin et Lagardère. Lui aussi ferait mieux de comparer des pommes avec des pommes. Michelin est gérée autrement mieux, dégage des résultats dont profitent les actionnaires et un conseil de surveillance restreint qui coûte moins à la société qu’il doit contrôler que celui d’Eurodisney.
 

 
Image*
 

P. LABRO, nous a prouvé qu’il est meilleur romancier qu’orateur lors de son discours ennuyeux, nous expliquant les qualités requises par le comité des nominations. En effet, la salle a eu du mal à reconnaître celles-ci parmi les membres actuels : capacité de jugement, expérience, indépendance, assiduité aux réunions, un vif intérêt voire une passion pour Eurodisney ainsi que des profils très variés afin d’avoir des approches différentes de chaque point étudié. Cela laisse songeur, surtout quand l’intervenant suivant parle d’un audit sur la dernière attraction des WDS : Toy Story !

P. GESLIN, puisque c’est de lui dont il s’agit ne doit certainement pas être un fan mais doit avoir une croix dans les autres cases, tout comme la dernière arrivée avait comme qualité (entre autres mais c’est celle sur laquelle P. LABRO a mis l’accent) d’être une femme… Enfin, lui nous a dévoilé l’activité du comité des comptes. Pour schématiser : faire travailler les autres ! D’un côté, il demande des renseignements en interne, de l’autre il commande des audits externes. Il a réussi à nous donner plus d’informations sur le fameux rapport sur TSPL. Mais la conclusion est la même : Les rapports avec WDI sont satisfaisants. Ouf les apparences sont sauves !
 

 
Image

 

Tout ceci aurait pu rester comme un long exercice d’autosatisfaction peu applaudi par la salle si un petit grain de sable n’était venu gripper la belle mécanique quelques instants plus tard. Lors des questions orales, un petit actionnaire s’est payé le luxe de ridiculiser tout ce parterre de compétences réunies en moins de 3 minutes chrono. En effet, pour réaliser la diminution de capital d’EDA, il était nécessaire que le gérant (P. Gas), le président du CS (A. Jeancourt-Galignani) et les commissaires aux comptes établissent un rapport. Et là patatras, la fausse note, la mouche dans le lait : Il y avait une erreur de calcul dans tous les rapports (quand on copie, voilà ce qui arrive). Le président du CS a d’abord cherché à noyer le poisson en expliquant qu’il avait beaucoup travaillé sur le sujet puis en disant que cela ne changeait rien pour les actionnaires (c’est vrai 2,5 M €, c’est une paille à son niveau) avant de se raviser voyant l’actionnaire revenir au pas de charge vers le micro, et de transmettre le paquet au pauvre Mark Stead qui aura vécu un baptême du feu assez mouvementé. Pour finir, celui-ci a reconnu une erreur de sa part (et non de ses services), ce qui l’honore. Dans le même temps, après avoir été étalées et vantées les compétences du CS ont donc montré leurs limites (vite atteintes) et curieusement, le président du CS et les commissaires aux comptes n’ont plus souhaité s’exprimer sur le sujet… Il est à noter que l’AMF n’avait rien observé non plus alors qu’elle est destinataire des rapports. L’ancien directeur financier est parti, il serait bon que certains membres éminents du CS en fassent autant pour que la société reparte sur des bases saines.
 

 
Image

 

Pour le reste, le président a répété son discours bien rodé de politique qui fonctionne mais pénalisée par la crise… Pas d’objectif à part un retour à la profitabilité… plus tard. Le directeur financier a été beaucoup plus convaincant que son prédécesseur (il n’y avait pas trop de difficulté mais il faut le souligner) en s’appuyant sur les chiffres encourageants enregistrés depuis 2005 (date de l’augmentation de capital) mais en omettant bien évidemment les chiffres qui fâchent (dette nette qui diminue lentement, des résultats hors immobilier en perte constante, une dépendance à la WDC de plus en plus importante, etc.). Stratégie de communication assez défensive qui se retrouvera dans bon nombre de réponses aux questions posées.
Bref une assemblée où les actionnaires sont repartis en n’ayant pas appris grand-chose et où les fans en ont pris plein les yeux. Les votes sont toujours dignes d’une république bananière ce qui démontre, s’il le fallait, que les actionnaires d’EDL sont contents de leur sort. Pourquoi donc changer quoi que ce soit, dans ces conditions ?

Finalement un millésime comme les autres en somme. Dommage pour les 20 ans, on aurait pu s’attendre à de l’exceptionnel.

 

SIMPLET    

 

Comme l’a dit Simplet au début de son compte rendu, cette assemblée générale était tout de même l’occasion d’en apprendre un peu plus sur le 20ème anniversaire de Disneyland Paris mais aussi et surtout sur le spectacle "Dreams !". Et c’est l’imaginieur Steve Davison, que l’on connait aussi pour son travail sur World of Color à Disney California Adventure, qui a fait le déplacement pour présenter son bébé !

 

 
Image
 
Image Image

 

Le déroulement du spectacle, ainsi que les musiques utilisées ont ainsi été dévoilées :

1 – Ouverture : "The Magic of the Second Star"

Tinker Bell / Second Star to the Right
Peter & Wendy / Peter’s Shadow Escapes / Diving into Dreams

Dans cette séquence, l’ombre de Peter se libère et nous entraine dans l’univers de Dreams. Avec un peu de poussière de fée, le spectateur suivra l’ombre de Peter à travers de nombreux dessins animés.
 

2 : The Shadow at Play :

Be our Guest (avec Lumière de La Belle et la Bête)
Meeting Remy / Shadow set Free
Friend Like Me (Avec le Génie d’Aladdin)

3 : Free to Dream

Out there (Rien qu’un jour). Quasimodo escalade le Château de la Belle au Bois Dormant transformé en Notre Dame de Paris. (Cette séquence a été présentée en vidéo et est très prometteuse pour le reste !)
Step in Time (avec les ramoneurs de Mary Poppins)
I Wanna be Like you (avec le Roi Louis)
Magic Forest / See the Light (extrait de Raiponce)

4 : Shadow Battle

Friends on the Other Side (avec le Dr Facilier de la Princesse et la Grenouille)
Captain Hook Captures Peter’s Shadow

5 – Final : Dreams can take us Anywhere

Peter & Wendy
You Can Fly / Second Star
 

 
 
Image Image

 

Quelques effets comme celui de la seconde étoile ont également été officiellement présentés, comme vous pouvez le voir ci-dessous :

 
Image

 

Le vitrail du Château devrait donc s’ouvrir et libérer l’étoile chaque soir aux yeux des visiteurs…

Une autre nouveauté attendue du 20ème Anniversaire a également fait ses débuts lors de cette assemblée générale… l’hymne ! La chanson "Magic Everywhere" a donc pu être appréciée une première fois lors du petit spectacle "d’entracte". Vous pouvez vous faire un avis avec cette version enregistrée par nos confrères de DMI, disponible à l’écoute juste ici :

 

 

 

Ce spectacle fut aussi l’occasion de découvrir les nouveaux costumes que porteront les personnages :

 

 
Image

 

La musique "Magic Everywhere" et les costumes seront visibles sur la Disney Magic on Parade dès le 1er Avril prochain.

Enfin, pour célébrer 20 années de magie, une vidéo rétrospective "Génération Disneyland" a été diffusée et est disponible grâce au compte Youtube de Disneyland Paris :

 

En conclusion, sachez que suite à cette assemblée, Disneyland Paris a publié son Rapport Annuel 2011 que vous retrouverez sur le site créé spécialement pour la présentation du bilan de l’année 2011 et du Festival des Moments Magiques à Disneyland Paris :

Présentation par Philippe Gas, PDG d’Eurodisney SCA :

 

Lien vers le rapport :

http://rapportannuel2011.disneylandparis.fr/entreprise.html
 

Voilà pour ce compte rendu de l’Assemblée Générale des Actionnaires 2012. Merci à Simplet pour son retour toujours sans langue de bois sur les résultats et la santé économique de la société. Merci à Fourche pour nous avoir fait vivre en direct cette assemblée sur notre Twitter. Merci à nos amis de Chronique Disney pour l’utilisation des photos et enfin merci à nos confrères de Disney Magic Interactive pour avoir capturé "Magic Everywhere".

Vous pouvez réagir à cette Assemblée Générale dans le sujet dédié :
actionnaires-disneyland-paris-f27/ag-2012-resume-et-commentaires-t9440-15.html

Pour le 20ème Anniversaire de Disneyland Paris nous vous invitons à poser vos questions et vos réactions dans ce sujet :
disneyland-paris-f33/campagne-2012-le-20-eme-anniversaire-de-disneyland-paris-t8757-330.html

Pour échanger sur Disney Dreams ! c’est par ici :
spectacles-disney-f8/disney-dreams-a-partir-du-1er-avril-2012-t9155-195.html
 

Article : Simplet / VDR
Images : Chronique Disney
Vidéos : Disneyland Paris
Audio : via Disney Magic Interactive © Disneyland Paris

Voir aussi :

Nos gazouillis :

Il est maintenant possible de réserver les restaurants de Disneyland Paris depuis l'application officielle !...

Jul 10 2020

Découvrez les masques en tissu en vente sur ShopDisney dans notre article ! https://t.co/ULMQ2qcB3n

Jul 07 2020

Découvrez les dates de réouverture des différents moyens de transport de Walt Disney World. ...

Jul 06 2020
Nouveau !

Disney Gazette
informations

Elle est de retour !
Notre base de données sur les destinations Disney est à nouveau disponible. Découvrez nos fiches infos, guides et temps d'attentes.

C'est parti