Star Wars Rebels : notre critique !

Image

Le 3 octobre dernier, Disney lançait en avant première mondiale, et gratuitement, l’épisode pilote de sa nouvelle série d’animation, Star Wars Rebels. Un peu moins de deux ans après le rachat de Lucasfilm, et un an avant le retour de la célèbre saga galactique sur grand écran, c’est donc la chaîne pour garçon Disney XD qui est la première à réanimer l’univers créé par George Lucas, grâce à cette création de Simon Kinberg.
Disney Gazette vous dit tout sur cette nouvelle série « Star Wars by Disney ». Mais avant d’aller plus loin, un résumé de la situation s’impose.

Image

« Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… » existait une ancienne République Galactique dont les politiciens étaient devenus si corrompus qu’une guerre de sécession éclata entre les différents systèmes solaires la composant. L’ordre Jedi, dépassé dans sa mission de maintient de la paix au sein de la République, fut contraint malgré lui de rentrer dans ce combat dévastateur connu sous le nom de « Guerre des clones ».

Image
Image Image

Des rangs des Jedi émergea l’Élu, Anakin Skywalker, « celui qui devait ramener l’équilibre dans la Force ». Mais Anakin était torturé entre son allégeance envers les Jedi, et son amour interdit pour la sénatrice de Naboo, Padme Naberrie Amidala.

Image

Face à ses doutes, Anakin fut corrompu par Sheev Palpatine, Chancelier Suprême de la République Galactique. Mais derrière le politicien se dissimulait Dark Sidious, seigneur noir des Sith, les ennemis héréditaires des Jedi. Prêt à tout pour sauver sa femme et leur enfant à naître, Anakin renia son serment prit envers les Jedi, et prêta allégeance au seigneur Sith. Dès lors, il fut connu sous le nom de Dark Vador.
L’Élu de son côté, Dark Sidious n’avait plus qu’à mettre fin à la guerre qu’il avait lui-même provoqué. Il fit accuser l’ordre Jedi de terrorisme, et condamna ses membres à mort. Profitant du trouble induit par la guerre, Palpatine s’auto-proclama Empereur, et la République devint l’Empire.

Image Image

Cependant, une partie des Jedi échappèrent au massacre. Ce fut le cas des maîtres Jedi Obi-Wan Kenobi et Yoda. Ils réussirent à lancer un signal d’alarme à travers la Galaxie, via les Holocrons, le système de communication des Jedi, afin que les membres de l’ordre encore en vie, puissent cacher aux yeux de tous leur véritable identité.

Image

Dans un dernier combat, Obi-Wan Kenobi affronta et vaincu son ancien élève et ami, Anakin. Défiguré et démembré, Dark Vador fut transformé en cyborg afin de survivre. Lors de cette lutte entre les deux anciens amis, Padme fut blessée par celui qu’elle avait aimé.

Image Image
Image

Avant de mourir de chagrin, elle réussi à mettre au monde ses jumeaux, Luke et Leia. Conscient que les enfants de l’Élu pourraient constituer une arme importante contre les Sith, Obi-Wan et Yoda décidèrent de séparer et cacher les deux enfants à leur père. Luke fut confié à Owen et Beru Lars, la belle-famille adoptive d’Anakin. Leia fut adoptée par Bail Organa, sénateur et prince consort de la planète Aldérande, et ami de Padme.

Image Image

C’est quatorze ans après l’avènement de l’Empire, mais avant la naissance de la Rébellion qui permettra de réunir les jumeaux Skywalker, que se place l’intrigue de Star Wars Rebels. Celle-ci met en avant un groupe de mercenaires dans leur lutte contre l’Empire, « prémisse d’une rébellion » plus globale à venir.
Bien entendu, qui dit Star Wars dit forcément êtres fantastiques et créatures incroyables. Et Star Wars Rebels n’échappe pas à cette règle, puisque notre groupe de héros se compose d’humains, d’une Twi’lek, d’un Lasat, et d’un astro-droïde.

Image

Le héros de cette nouvelle série est Ezra Bridger, un adolescent humain originaire de la planète Lothal. Solitaire et orphelin depuis de nombreuses années, Ezra vit de vol à la petite semaine ; jusqu’au jour où lors d’un de ses larcins visant les Stormtroopers de l’Empire, il se retrouve confronté à l’équipage du vaisseau spatial Ghost qui ciblait le même butin. Cette rencontre va complètement bouleverser la vie du jeune homme, qui va petit à petit se découvrir une capacité maîtriser la Force.

Image

Mais pour devenir un Jedi, rien ne vaut l’enseignement d’un véritable chevalier de l’ancien ordre. C’est le rôle que tiendra Kanan Jarrus, ancien Padawan de la défunte maître Jedi Depa Billaba. Mais au début de la série, Kanan garde secrète cette partie de son être, l’Empire pourchassant toujours les Jedi bien des années après la chute de l’Ordre. Outre son rôle de mentor pour Ezra, Kanan est avant tout le chef de l’équipage du Ghost, bien qu’il ne soit pas le capitaine du vaisseau spatial.

Image

Le capitaine, ou plutôt la capitaine du vaisseau, c’est Hera Syndulla, une Twi’lek verte au tempérament bien trempé. Forte d’une détermination sans failles, Hera déploie principalement ses talents lorsqu’elle est aux commandes de son cher vaisseau spatial. Elle est très proche de Kanan, tellement proche qu’elle connaissait la véritable nature de celui-ci, avant qu’il ne soit contraint de la révéler. Vous l’aurez compris, il y a plus qu’une simple relation de travail entre eux-deux.

Image

Pour épauler Hera et Kanan dans leurs actions contre l’Empire, l’équipage peut compter sur Sabine Wren, une jeune humaine Mandalorienne (le peuple de guerriers dont est originaire la dynastie de chasseurs de primes des Fett). Sabine met ainsi ses compétences de guerrière au service de la future Rébellion, dont elle est la créatrice du symbole. Bien entendu, son charme ne semble pas rendre le jeune Ezra indifférent.

Image

Le gros bras de l’équipe, c’est Zeb Orrelios, un guerrier Lasat à la carrure impressionnante. D’un caractère bougon, Zeb est plutôt du genre rancunier, notamment envers le pauvre Ezra, à qui il en fait voir de toutes les couleurs (la réciproque étant également vraie). Mais sous ses airs de grand félin se cache en réalité un gros chat.

Image

Enfin, l’équipage du Ghost ne serait pas au complet sans son astro-droïde, C1-10P, dit "Chopper". Comme notre bon vieux R2-D2, ce petit robot mécano dispose d’un caractère bien trempé, et ne se laisse pas faire par ses maîtres humains, même dans les situations les plus périlleuses.

Image

Bien entendu, pour faire face aux Rebelles, nous retrouvons l’Empire, dont la composante principale reste ses fameux Stormtroopers. Et visiblement, ceux-ci sont toujours aussi stupides que ce que nous avons connu à travers la Trilogie classique Star Wars.

Image

Pour pallier à la défaillance des troupes de l’Empire, il existe cependant certains agents formés spécialement dans la lutte contre tout type d’opposition. C’est le cas de l’Agent Kallus, membre du Bureau Impérial de la Sécurité, sorte de FBI de l’Empire. Grâce de ses investigations, Kallus découvre la véritable nature de Kanan.

Image

Devant la menace que représente l’équipage du Ghost, l’agent Kallus informe l’Inquisiteur de la situation. Originaire d’Utapau, l’Inquisiteur est un disciple de Dark Vador, formé à la traque et à l’élimination des Jedi ayant survécu à l’Ordre 66 de l’Empereur Palpatine. Bien que sachant manier le côté obscure de la Force et pratiquant l’art du combat Sith, l’Inquisiteur n’est pas un seigneur noir Sith.

Image

Vous l’aurez compris, Star Wars Rebels fait la part belle à la nouveauté, tout en ne reniant pas son héritage passé. Par exemple pour les puristes, le design de Zeb est directement inspiré des premiers concept-art du personnage de Chewbacca. De la même manière, le Ghost, vaisseau de notre joyeuse troupe de rebelles, reprend une bonne partie des éléments déjà vu sur le Faucon Millenium.
En prenant délibérément le parti pris de jouer sur de nouveaux personnages et de nouveaux lieux, mais en ancrant l’intrigue et le design sur une période connue peu exploitée, celle de l’Empire avant le début de la Rébellion, la série cherche surtout à attirer une nouvelle génération vers Star Wars. En effet, il se murmure que certains des personnages introduits dans la série pourraient se retrouver dans l’Épisode VII qui sortira l’année prochaine au cinéma.

Image

Derrière la création de Star Wars Rebels, nous retrouvons Simon Kinberg. Scénariste ayant déjà œuvré sur bon nombre de films Marvel, notamment pour la franchise X-Men, Kinberg est également l’un des producteurs du prochain Disney, Les Nouveaux Héros. C’est ici sa première participation à un projet lié à l’Univers Star Wars, et le moins que l’on puisse dire, c’est que son travail semble en parfaite adéquation avec l’œuvre de George Lucas.

Image

Au niveau musical, la série n’a absolument rien à envier aux films de la franchise Star Wars. En effet, la composition de Kevin Kiner, bien que reprenant en grande partie les thèmes principaux créés par John Williams, se révèle d’une richesse et d’une profondeur extrêmement rare pour une série d’animation. Il faut dire aussi que Kevin Kiner n’est pas un nouveau venu dans l’Univers Star Wars, puisqu’il était déjà à l’origine des partitions de la série The Clone Wars.

Image

Mais malgré tous ces points positifs, la série souffre d’un gros point négatif : son graphisme. Il ne s’agit pas d’un problème de design, mais bien d’un soucis de texture graphique de l’animation. C’est simple, on se croirait revenu au tout début de l’animation par ordinateur, avec des textures lisses, proches du Playmobile ou du Lego. Si ceci peut passer sur une parodie « Lego Star Wars », cela est plus difficilement acceptable pour une série un peu plus sérieuse. Ce défaut dans la technique est d’ailleurs assez troublant, lorsque l’on regarde The Clone Wars, et sachant que la série est directement produite par Disney.

Image

Du côté de la cible principale, Disney et Lucasfilm visent ici prioritairement les jeunes garçons et les adolescents (d’où la diffusion de la série sur Disney XD), Star Wars Rebels reste un divertissement familial qui devrait ravir les fans de la première heure de la franchise, mais également les adeptes de la Prélogie. Preuve de la confiance de Disney envers cette nouvelle série, une seconde saison a déjà été commandée avant même le début de la saison 1.

Pour suivre la série, rendez-vous donc dès le 19 octobre à 9h05, et les dimanches suivants, sur Disney XD en première diffusion, puis sur Disney Channel.
Enfin, pour ce qui auraient loupé la diffusion, et les rediffusions du pilote de Star Wars Rebels, « Prémisse d’une rébellion », celui-ci sera en vente en DVD à partir du 22 octobre prochain.

 

Image

Pour discuter de Star Wars Rebels, rendez-vous ici.

Article : Jake Sully
Images : Disney, Lucasfilm
Vidéo : Disney XD

Voir aussi :

Nos gazouillis :

Il est maintenant possible de réserver les restaurants de Disneyland Paris depuis l'application officielle !...

Jul 10 2020

Découvrez les masques en tissu en vente sur ShopDisney dans notre article ! https://t.co/ULMQ2qcB3n

Jul 07 2020

Découvrez les dates de réouverture des différents moyens de transport de Walt Disney World. ...

Jul 06 2020
Nouveau !

Disney Gazette
informations

Elle est de retour !
Notre base de données sur les destinations Disney est à nouveau disponible. Découvrez nos fiches infos, guides et temps d'attentes.

C'est parti