Avec les beaux jours, les animations s’en sont allées laissant leur place à de nouvelles saisons. Alors, reconnaissons-le d’entrée, cette saison au Disney Village n’a guère innové sur ses précédentes et fut même plus chiche que ce que nous avions connu.

La seule vraie nouveauté fut à trouver sur et autour du lac avec le renouvellement de la flotte de bateaux et la présence de segways, en plus des rosalies traditionnelles. Même si la promenade sur le lac est très limitée, il n’empèche qu’un peu de repos bercé par les vagues celà fait toujours du bien.


Pour remplacer la traditionnelle parade de l’ensemble de la troupe du Buffalo Bill Wild West’s Show, il n’y a désormais plus que 2 acteurs qui viennent sur la scène centrale pour faire une démonstration de leur talent. C’est à dire un indien pour une danse traditionnelle et un cow-boy jouant au lasso. Pas mal, mais on a connu mieux.

Enfin, deux fois par jour, le mini cirque reprend ses droits pour un spectacle sans ambition, mais qui n’en est pas moins très sympathique. Je vous renvoie à l’article de l’an passé pour les numéros qui n’ont pas changé : Guido le clown et son orchestre, Anna la jongleuse et dresseuse de “fauves” et le numéro de holla-hop. Mais il faut souligner le retour d’Angelo, plus connu sous son nom de super héros : bar-man (Je sais qu’elle est nulle, mais comme elle me fait sourire, je la garde). Son numéro de monocycle et de jongle, vous a très certainement ravi.


L’autre petit nouveau de la troupe se dénomme Jonathan (Il faut faire rouler le “an” pour faire sexy) pour une démonstration tout en talent de diabolos. Qu’il en est un, deux ou trois, il parvient à tous nous éblouir.


Même si l’offre, gratuite, rappelons le tout de même, reste très sympathique, il n’en demeure pas moins qu’année après année, l’esprit s’essouffle pour une offre de plus en plus chiche. Espérons que cette spirale s’arrêtera prochainement.