Trois, c’est le nombre d’articles, y compris celui-ci, qui nous séparent de la fin de ce voyage. En attendant le grand final (qui devrait arriver la semaine prochaine), continuons à suivre ce cher Bastia33, dans ce périple qui devient de plus en plus… fatigant.

XXII. Une dernière journée aux Magic Kingdom

Plus le temps de traîner dans Mickey’s Toontown Fair, direction donc Tomorrowland et ses attractions diverses et variées. Il y avait désormais du monde dans le parc, mais l’attente était très supportable. Encore une fois je prenais mon temps: de toute façon jusqu’à ce soir, la vitesse serait réglée sur "avance très lente".
 

 
Image Image
Image

 

Je fis ensuite un petit détour par Monsters Inc. Laugh Floor, avec Bob Razowski en vedette de ce show comique. Cette attraction était construite sur le même principe d’interaction que notre Stitch Live, mais avec comme thème principal, une sorte de Talk Show humoristique présenté par Bob.

 

 
Image
Image Image

 

Après cela, je me baladais un peu partout en revenant vers le château, en passant par de superbes petits coins.

 

 
Image Image
Image

 

Enfin, je pris la direction du château de Cendrillon, où je suis resté un long moment et où mon appareil photo numérique a chauffé!

 

 
Image Image
Image Image

 

Le temps passait, et moi j’avançais de moins en moins vite. Je sentais que la machine donnait des petits signes de fatigue. Je décidais donc de faire une petite pause repas dans un restaurant comptoir que je trouvais sympathique avec son sonneur de cloche pour attirer les visiteurs.

Je fis un petit repas simple, car la faim n’est pas très grande aujourd’hui, alors cela suffisait.

 

Image
Image Image

 

 

La vue depuis le premier étage de ce restaurant était assez belle, et il n’y avait personne à cette heure là. J’en profitais donc pour faire quelques photos des vues de toutes les fenêtres.

Mais il était temps de reprendre ma lente marche en avant.

 

 
Image Image
Image

 

Je décidais de faire un petit tour de Riverboat à bord du Liberty Bell, pour découvrir Frontierland et Liberty Square sous un autre jour. Encore une fois il n’y avait pas grand monde à bord et je profitais de chaque instant de cette mini-croisière.

 

 
Image
Image Image

 

Je pouvais découvrir pas mal d’attractions sous un autre angle, encore jamais vu jusque là.

Le spectacle était réellement magnifique. De tous les cotés il y avait des choses à voir…

 

 
Image Image
Image
Image Image

 

Là, un paysage connu… ici, un autre moins connu, et certains qui me rappelaient vaguement quelque chose. Il y avait un village sympathique avec tous ses habitants. La nature était superbe tout au long de la croisière, et je profitais de chaque instant.

 

 
Image Image
Image Image

 

La ballade allait bientôt se terminer et je devais quitter le navire. Après cette croisière, différente de celle proposée à Disneyland Paris, je sentais la fatigue s’installer tranquillement, et il n’y avait rien à faire, sinon profiter du paysage absolument merveilleux, divers et varié. Encore une fois, j’en prenais plein les yeux.

 

 
Image Image
Image Image

 

Mon cerveau s’égarait, tout se mélangeait. Cela faisait déjà 9 jours que je dévorais Walt Disney World. Mais maintenant je sentais que c’était lui qui allait gagner et me dévorer à son tour. Je profitais donc de ces instants de repos pour me vider la tête.

 

Image Image

 

Il y avait désormais beaucoup de monde dans le parc, et j’avançais tel un zombie. Je me dirigeais au hasard vers Splash Mountain pour récupérer un Fast Pass, afin de profiter une dernière fois de cette attraction, l’attente étant de 70min.

 

Image Image

 

Je me disais que quelques tours du parc en train pourraient reposer mes vieux os et que je ferais bien 3 fois le tour sans problème.

En passant là où Mickey nous avait accueilli ce matin, une drôle de sensation s’installa en moi. Désormais à chaque minute, j’approchais de la fin de mon périple, et c’était difficile de réaliser que pourtant, tout a une fin… y compris Walt Disney World.

 

Image Image
Image

 

L’heure de faire Splash Mountain approchait. Je descendis donc à la station de Frontierland et demandais ensuite à un Cast Member d’immortaliser cette attraction avec moi. J’allais la faire pour la dernière fois avec beaucoup de plaisir, sans attendre plus de 5 minutes ce qui était parfait pour en profiter une dernière fois.

Image

Image

 

Je pris ensuite, toujours à vitesse réduite, la direction de Pirates Of The Caribbean, où j’allais me faire avaler une dernière fois par ce très cher poulpe Davy Jones. Et à la sortie, mon pire ennemi était là!

Image

 

Il était encore tôt et je devais préserver le peu de force qu’il me restait. J’avais rendez-vous à 18h au Boma dans le Disney’s Polynesian Resort.

 

Je traînais sans forcer dans Fantasyland, où un tour d’It’s A Small World me fit passer un petit moment. Je préfère sans hésiter la version de Disneyland Paris; mais attention c’était tout de même superbe. Je n’ai pas vu une attraction qui surclassait une autre présente à chez nous, mais c’est évident qu’il y avait quelques similitudes et de grosses différences.

 

Image

Image Image

 

Direction ensuite le Château dans lequel je pris le temps d’admirer les décors, notamment ces superbes mosaïques qui racontent l’histoire de Cendrillon, ainsi que l’entrée du célèbre restaurant.

Je n’allais pas tarder à « tomber en panne », alors je restais tranquillement dans ce coin de Fantasyland qui fourmillait d’endroits qui valaient le coup d’œil, et que je n’avais pas vu lors de ma première visite.

 

Image Image
Image Image
Image Image

 

La méteo était en train de changer au loin et je me doutais que je risquais de me faire un peu mouiller d’ici ce soir. Je n’imaginais pas le déluge qui allait s’abattre sur le Magic Kingdom après 20h, et qui fera de cette fin de séjour un souvenir merveilleusement humide et douloureux.

Mais en attendant, rien de tel pour reprendre un peu de force que de manger quelque spécialités locales.

 

 
Image Image
Image

 

Vint enfin l’heure de mon Fast Pass pour The Many Adventures of Winnie the Pooh qui arriva au bon moment. L’attente normale était de 70min, et de seulement 10min avec un Fast Pass: que du bonheur.

 

Image
 

 

 

 

 

Article: Bastia 33 et Jake Sully

Mise en page: Jake Sully

Photos: Bastia 33

Vidéos: Experimentalfilms123 et holyRONANempire (sur Youtube)