Disney Villainous : un jeu délicieusement méchant

Si comme moi vous avez toujours préféré les méchants aux gentils (après tout, c’est Peter Pan qui a coupé la main au Capitaine Crochet), Disney Villainous est fait pour vous.

 

Ce jeu arrive en France cet été après une sortie US en 2018. Edité par Ravensburger, la version française bénéficie d’une bonne traduction permettant de foncer sur cette version francophone.

Le matériel est également de très bonne facture avec des figures travaillées portant les attributs des méchants mais également de belles illustrations sur les cartes et plateau de jeu.

Mais assez parlé de la langue du jeu et du matériel, qu’en est-il de l’expérience ? En quoi Disney Villainous consiste-t-il ?

Objectif du jeu

Il s’agit d’un jeu de plateau de 2 à 6 joueurs basé sur les méchants Disney avec un temps de jeu estimé à 20 minutes par joueur (en effet, lors de notre première partie, la partie a bel et bien duré une heure avec trois joueurs). Vous pouvez ici incarner 6 méchants Disney qui doivent accomplir des objectifs bien différents pour remporter la partie :
– Maléfique doit maudire chaque lieu de son royaume ;
– Capitaine Crochet doit amener Peter Pan au Jolly Roger et le vaincre ;
– la Reine de Cœur doit mettre en place son jeu de croquet à l’aide de ses gardes et réussir son coup parfait « Le Coup Royal » ;
– le Prince Jean, qui recherche uniquement la fortune, doit être en possession de 20 jetons de pouvoir pour remporter la partie ;
– Jafar doit se retrouver en possession de la Lampe et avoir hypnotisé le Génie ;
– Ursula doit se retrouver en possession du Trident du Roi Triton et de la Couronne.

Vous vous sentez perdus ? Ne vous inquiétez pas, un petit livret vous explique comment se joue chaque personnage ; un guide bien précieux pour les premières parties. De même, une carte rappelle les actions possibles durant le jeu mais également les objectifs de tous les méchants afin de ne pas perdre le fil en cours de partie.

Déroulement

Chaque joueur possède un plateau de jeu sur lequel évolue son personnage et de deux pioches de cartes. La première (au dos coloré) correspond à des objets, des événements ou des alliés qui vont vous aider à atteindre vos objectifs tandis que la seconde sont les cartes “Fatalités” qui vont entraver votre jeu. Que ce soit l’apparition d’un gentil qui va vous bloquer des actions ou un événement qui va vous faire perdre des cartes, les Fatalités sont une arme pour vos adversaires qui auront tout intérêt à les jouer quand ils le peuvent.

Les participants jouent de façon séquentielle. Au début de votre tour, vous allez donc déplacer votre personnage sur un nouveau lieu de votre royaume (sauf si ce dernier est bloqué) et vous allez pouvoir jouer les actions de ce lieu (une seule fois et dans l’ordre que vous voulez). Si un héros est présent sur ce lieu, les actions en haut ne sont pas disponibles entravant ainsi votre plan machiavélique ; pour l’éliminer, vous devez soit jouer une carte (si le lieu vous le permet) ou une action “Eliminer un héros” sur le lieu où vous êtes (ici uniquement présent sur le Jolly Roger) et posséder un ou plusieurs alliés de force égale ou supérieure. Une fois cela terminé, vous complétez votre main pour avoir de nouveau 4 cartes. Des cartes peuvent également être jouées pendant le tour de vos adversaires (c’est indiqué sur ces dernières).

 

Prenons le royaume ci-dessus comme exemple : au début de ce tour, vous ne pouvez déplacer Crochet que sur le Jolly Roger ou sur la Lagune aux sirènes (l’arbre du pendu étant bloqué).
Sur le Jolly Roger, vous pouvez prendre un jeton de pouvoir, défausser des cartes, éliminer un héros et/ou jouer une carte de votre main. Dans la Lagune aux sirènes, vous pouvez récupérer 3 jetons de pouvoir et/ou jouer une carte (les autres actions étant bloquées par Wendy).

Ainsi, le gameplay reste assez simple et le matériel de jeu suffisamment explicite pour ne pas avoir à vous replonger dans le livre de règle à chaque tour, permettant une prise en main assez rapide.

Notre avis

Forcément, je me suis jeté sur la table pour m’emparer de la figurine du Capitaine Crochet. J’ai apprécié son objectif (trouver Peter Pan, l’amener au Jolly Roger et le battre). Sa mécanique de jeu est intéressante car il est de l’intérêt du joueur de tirer des cartes “Fatalités” pour trouver Peter Pan, mais cela bien sûr amène d’autres héros sur votre plateau entravant votre stratégie de jeu. Cependant, je regrette la présence d’autres méchants avec des objectifs trop simplistes ou à côté de la plaque comme le Prince Jean.

Deux extensions (en anglais pour le moment) permettent d’ajouter d’autres méchants iconiques (Scar, Dr Facilier…) et de renouveler le plaisir de jeu.

Disney Villainous reste un indispensable élément de votre collection ludique si vous êtes un fan de l’univers Disney que nous vous recommandons fortement.

 

Voir aussi :

Nos gazouillis :

Il est maintenant possible de réserver les restaurants de Disneyland Paris depuis l'application officielle !...

Jul 10 2020

Découvrez les masques en tissu en vente sur ShopDisney dans notre article ! https://t.co/ULMQ2qcB3n

Jul 07 2020

Découvrez les dates de réouverture des différents moyens de transport de Walt Disney World. ...

Jul 06 2020
Nouveau !

Disney Gazette
informations

Elle est de retour !
Notre base de données sur les destinations Disney est à nouveau disponible. Découvrez nos fiches infos, guides et temps d'attentes.

C'est parti