Rappel des épisodes précédents : le parc Disneyland Paris regroupe pas loin de 14 millions de visiteurs par an, toutes nationalités confondues.

Des visiteurs lambda, qui viennent une fois, d’autres plusieurs… et parmi eux, une communauté de fans, de passionnés, d’admirateurs. J’ai donc décidé de prendre un peu de temps, pour ces anonymes noyés au milieu de ce monde pour les mettre en lumière à ma façon à travers une petite interview.

Pourquoi ? Parce qu’on est tous fans ou passionnés à notre manière, nos histoires et nos vies sont toutes différentes, nous avons nos caractères, notre famille, nos amis, nos métiers… Tous ces éléments font que chaque personne sur terre est unique. Cependant un lien nous unit : Notre passion !

Pour ce troisième rendez vous, nous avons cette fois-ci  dialogué avec Delphine.

DisneyGazette : bonjour, peux-tu commencer par une petite présentation de toi ?

D : Bonjour, je m’appelle Delphine, j’ai 26 ans, j’habite en Ile-de-France à 40 min de Disneyland Paris et je travaille sur Paris dans une caisse de retraite.

DG : comment as tu plongé dans l’univers Disney ?

D : L’univers Disney, je suis tombé dedans quand j’étais toute petite ! J’ai grandit avec les dessins animés (en K7 vidéo). J’ai rapidement été conquise pas les dessins animés et les chansons.

DG : racontes-moi ta première fois au parc.

D : Malheureusement, je n’ai aucun souvenir de ma vraie première visite au parc. Mais la première dont je me souviens, j’avais 16 ans, et j’y suis allé avec des copines. C’était les 15 ans du parc. J’ai été immédiatement émerveillée par le château, les décors et l’ambiance.

DG : quel est ton personnage Disney préféré ? Et pourquoi ?

D : L’un de mes personnages Disney préféré est Raiponce car je me retrouve beaucoup en elle. Enfant, je ne transgressais jamais les règles qu’on m’imposait, car j’ai toujours eu peur de décevoir mon entourage. Jusqu’au jour où j’ai compris que ma vie comptait tout autant que celle des autres et qu’elle valait bien de prendre quelques risques de temps en temps.

DG : ton attraction préférée ? Et pourquoi ?

D : Dur de choisir une attraction ! Je dirais RC Racer au coude à coude avec la Tour de la Terreur. Ce sont deux attractions que j’adore, qu’il s’agisse de leur thématisation comme des sensations . La file d’attente de RC Racer façon circuit de petite voiture me rappelle de vieux souvenirs, à jouer avec les cousins sur les circuits emboîtables avec nos petites voitures électriques. Quant à la Tour de la terreur, elle est tellement immersive ! Le décor est très bien travaillé, on se croirait vraiment dans un hôtel à l’abandon, et les cast members sont géniaux, ils jouent le jeu à fond ! Et niveau sensation, c’est top!

DG : ton meilleur souvenir Disneyland Paris ?

D : L’un de mes meilleurs souvenirs à Disneyland Paris était à l’occasion de la sortie de Pirates des Caraïbes 5. Grâce à mon passeport annuel j’ai pu assister en première ligne à une animation avec le cast du film (dont Johnny Depp et Orlando Bloom), suivie par une séance de dédicace.

DG : si tu devais figer un instant Disneyland Paris, à quoi ressemblerait cette image ?

D: Si je devais figer un instant, ce serait certainement un jour ensoleillé de printemps devant le château.

DG : comment ton entourage vit ta passion Disney ?

D : C’était un peu compliqué, au début. Certaines personnes voyaient ça d’un œil un peu malsain. Pour eux, Disney, c’était un peu une secte. Pour d’autres, je ressentais un peu d’inquiétude, la peur de me voir me jetée dans une passion corps et âme au point d’en oublier le reste. Ils me voyaient déjà quitter boulot et famille pour vivre ma passion à Disney (rires). Ils ont vite réalisé que j’ai les pieds sur Terre et que cette passion a certes une grande place dans ma vie, mais qu’elle n’empiète pas de façon négative sur ma vie personnelle et professionnelle.

Merci à Delphine de nous avoir accordé ces quelques minutes, si vous souhaitez la retrouver, vous pouvez la suivre sur son compte Instagram : blondie.bird

A très bientôt pour un prochain rendez vous « l’inconnue Disney »

Article : Bibi

Crédit photo : SatanasDiabolo